22 novembre 2019 | 20:14
Vous etes ici:  / Libre opinion / Une fois de plus, Gilles Mergy semble s’être emballé !

Une fois de plus, Gilles Mergy semble s’être emballé !

Dans un tweet daté du 25 octobre, la tête de liste des Ateliers Fontenaisiens a mis en avant un article fraîchement publié sur le blog du même nom. Celui-ci présentait le témoignage particulièrement à charge d’une habitante de Fontenay-aux-Roses. Particulièrement à charge, et étonnement ouvert à tout ce qui irait dans le sens de…. Gilles Mergy !

Le problème de ce témoignage n’étant pas tant son contenu, que son auteur. Après recherches, il s’est avéré que la présumée Fontenaisienne ne figurait pas sur les listes électorales de la ville, alors que son discours laissait pourtant penser qu’elle suivait de près la campagne des différents candidats. Une conclusion semblait donc s’imposer : l’article avait été écrit de la main d’un autre. Certains iront jusqu’à faire un lien entre l’auteur du tweet et celui de l’article…

Afin de se défendre de cette accusation, Gilles Mergy affirme qu’un membre de l’équipe de Fontenay Demain a eu un passe-droit pour obtenir les listes électorales de Fontenay-aux-Roses. Pris au dépourvu, le candidat des Ateliers Fontenaisiens trahi une nouvelle fois son agressivité à l’égard des habitants qui osent s’opposer à lui.

En ce début de campagne municipale aux enjeux importants, il semble nécessaire de ne pas laisser les fausses informations se diffuser. A l’attention de Gilles Mergy et afin que chacun puisse connaître la législation en vigueur, voici donc quelques points de droit à rappeler concernant la communication des listes électorales.

Le Ministère de l’intérieur a eu l’occasion d’apporter des précisions sur les articles L. 28 et R. 16 anciens du Code électoral, lors d’une réponse au Sénat, publié le 16 mars 2017 au Journal Officiel. Il rappelle ainsi que « tout électeur, tout candidat ou tout groupement politique peut prendre communication et copie de la liste électorale […], à la mairie ou à la préfecture ». Le Ministère de l’intérieur affirme également que l’esprit de cette mesure est de faciliter l’exercice de l’activité politique des partis et des candidats, un objectif que chacun souhaite poursuivre à Fontenay-aux-Roses.

L’article L. 37 nouveau, en vigueur depuis le 1er janvier 2019, reprend à droit constant ces principes. La seule condition posée par le Code est de ne pas en faire un usage commercial, tous les autres usages sont libres. Tout électeur, en tout temps, peut donc demander une copie de la liste électorale de sa commune et la conserver.

Le fait que les membres des équipes de soutiens des candidats aux élections municipales aient accès à ces listes est tout à fait normal, et même protégé par la règlementation afin que l’expression politique puisse être ouverte à tous. C’est d’ailleurs pour cela que l’ensemble des candidats font la demande et obtiennent communication de la liste dès le début de campagne, habituellement sur support numérique dans une logique d’économie de papier et de facilité administrative.

Il n’y a donc pas de débat sur ce point, chacun est libre de vérifier la présence des signataires d’articles dans les listes électorales. Ainsi, il est loisible de savoir que Mesdames et Messieurs Véronique Lafarge, Elisabeth Leroy, Gilles Dassié, Jean-Guy Croland, et Antoine Mitouard ne sont pas électeurs de la commune.

Les vérifications effectuées ont mis en difficulté Gilles Mergy. Elles lui ont certainement aussi fait oublier l’impératif de mesure que devrait avoir chaque élu : avant d’affirmer qu’une règle avait été bafouée, un minimum de recherches s’imposait. C’est en tout cas par-là que commence toute affirmation sur un sujet de droit. Prétendre construire un programme crédible sans ce type de précautions m’apparaît dangereux, sinon irresponsable.

Une fois ces explications données, nous pourrons espérer retourner à un débat plus serein, sans coup de communication, fausse information ni manipulation politique. Un bilan clair, des orientations cohérentes, des propositions concrètes et réalistes… Sans nous attarder sur le passé, voilà la politique que nous soutenons pour Fontenay, demain.

Estéban Le Rouzès

1 RÉPONSE

  • Souhaitons que vos recherches vous ont permis de savoir si Marie Sevel, Marc Yves, et Marc R qui écrivent sur le blog de votre chef sont aussi électeurs..
    Personnellement j’en doute…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )