18 juillet 2024 | 01:49
Vous etes ici:  / Libre opinion / Quand la démocratie participative accélère les projets

Quand la démocratie participative accélère les projets

Après avoir préparé, ce matin, la publication de l’article de Laurent Ribateau Dumas (“La démocratie participative ne fait pas forcément bon ménage avec l’urbanisme à Fontenay-aux-Roses”), je tombe sur cet article du Monde : En Charente-Maritime, un parc éolien citoyen et consensuel

En résumé : dans un département, la Charente-Maritime, où la majorité de droite affiche son hostilité à l’énergie éolienne, le maire sans étiquette d’une petite commune du nord du département, Andilly-les-Marais, réussit un projet éolien en 6 ans, alors que la moyenne habituelle est de 10 ans d’instruction !

Le secret ? La démocratie participative !

Constatant que les opérateurs de parcs éoliens démarchaient ses administrés pour louer des terrains où implanter des éoliennes, le maire, peu intéressé par le sujet jusque-là, décide de reprendre la main :

  • Un appel à projet est lancé ;
  • Un opérateur régional est retenu, mais il est contraint de partager le pouvoir avec des associations et coopératives locales, d’ouvrir le capital du projet à des particuliers (350 actuellement), et d’indemniser les voisins ;
  • Les associations de protection de l’environnement (on est aux portes du Marais poitevin ; la Ligue de protection des oiseaux est basée à La Rochelle, toute proche) sont associées à la construction du projet ;
  • Des ateliers de réflexion sont organisés avec les habitants ;
  • Les résultats de toutes les études sont publiés ;
  • Une partie des bénéfices du parc éolien financera des projets de transition énergétique et d’autres projets locaux.

Résultat : aucun recours contre le projet, et 4 années gagnées dans sa réalisation !

Le maire de Fontenay-aux-Roses, qui n’hésite pas à accuser son opposition de faire perdre à la ville des centaines de milliers d’euros en raison des recours qu’elle engage ou soutient, devrait méditer cet exemple.

En ne laissant pas l’initiative aux promoteurs privés, en ouvrant le dialogue et en entendant les critiques et contre-propositions, on peut faire mieux, plus vite et moins cher…

Michel Giraud

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )