16 septembre 2019 | 17:02
Vous etes ici:  / Coup de gueule / Démocratie Participative / 7892

7892

On apprend par la presse que les présidents des Hauts de Seine et des Yvelines ont décidé d’engager un processus accéléré de fusion des deux départements (cérémonie de voeux en commun cette semaine, de MM Bédier et Devedjian).
Je n’ai pas d’idées arrêtées sur le sujet, mais quelques questions quand même :
– je n’ai pas souvenir que ce projet pour le moins important ait été au cœur des dernières  campagnes aux élections locales en mars et décembre derniers
– aucun débat démocratique ne semble avoir eu lieu dans les instances élues
– et bien évidemment, les habitants concernés sont tenus à l’écart : aucune consultation ni même information ne paraît prévue. Il est vrai qu’une loi de janvier 2015 dispense désormais ce type d’initiative de référendum local, il suffit que trois cinquièmes des conseillers départementaux de chaque assemblée donnent leur accord.
Mais ne doutons pas que les habitants/électeurs des deux départements apprendront après coup tous les bienfaits et avantages que leur apportera cette fusion.

Dominique Guillou

3 RÉPONSES

  • Monsieur Guillou,
    Votre article est étonnant. Pourquoi voudriez vous que MM Bedier et Devedjian demandent l’avis des habitants concernés ? Ils ont été élus, ils peuvent donc décider tout ce qu’ils veulent pendant toute la durée de leur mandature : fusionner les départements, peindre les trottoirs en jaune, déclarer un embargo sur l’archipel du Cap Vert, déchoir les chiens errants de leur nationalité, etc… Car élu, on a la science infuse. On sait. Point. On vous donne déjà la possibilité de voter une fois tous les 5 ou 6 ans selon les élections (sans d’ailleurs vous donner le programme de ce que l’on va faire, comme sur le point que vous citez), vous ne voudriez quand même pas que l’on vous demande votre avis entre 2 élections, non ? Vous avez une drôle de conception de la démocratie ! Occupez vous donc de vos affaires personnelles, on vous rappellera dans 4 ou 5 ans ! D’ici là s’il vous plait n’embêtez pas les élus et dormez tranquille.
    Daniel Marteau

  • Pour mémolre les limites des départements franciliens sont une création politique

  • Vous avez raison Madame Vernet, création des départements de la petite (92, 93 et 94 ) et grande couronne (78, 91 et 95) en 1965. Démantèlement du département de la Seine car le Préfet avait presque autant de pouvoir que le Premier ministre et cela était jugé néfaste par le gouvernement de l’époque.

Répondre à Daniel Marteau Annuler la réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )