21 octobre 2019 | 20:05
Vous etes ici:  / Coup de gueule / Libre opinion / Ruine aux Roses

Ruine aux Roses

Le maire récidive dans le dénigrement de la ville. Après une campagne municipale comparant Fontenay 2014 à Bucarest 1994, un Fontenay Mag de début de mandat largement consacré à ce « thème » (photos avec gros plans de fissures de murs, bout de couloir « glauque », ….), il se lâche à nouveau dans un quotidien national (Le Parisien), déclarant à propos des contestations suscitées par ses projets et goûts urbanistiques, que Fontenay « est une ville en ruine ».

Encore merci, Monsieur Vastel, pour cette belle image que vous donnez de notre ville.
Dominique GUILLOU

7 RÉPONSES

  • Monsieur Guillou,
    Vous ne devez pas beaucoup vous promener dans Fontenay aux Roses.
    N’avez vous pas remarqué les bâtiments détruits, les maisons eventrées, les égouts à ciel ouvert, les ornières dans les rues, les habitants affamés mendier sur les places de la ville, les queues devant les magasins ? Et les chiens qui fouillent dans les poubelles ?
    Monsieur le maire a volontairement modéré ses propos, Fontenay n’est pas comparable à Bucarest 1994 mais à Berlin 1945. Passez donc un peu de temps dans le ville Monsieur Guillou, vous modifierez votre jugement.
    Oui, c’est bien vrai, monsieur le maire a raison de le proclamer dans les journaux nationaux, Fontenay aux Roses est en ruine.
    Daniel Marteau

  • Louis-Marie Hamel

    Une vision d’une objectivité qui laisse songeur. Vivant à Fontenay depuis 1976, je ne vois pas du tout ce que vous voyez M. Marteau. Les propos outrés que vous utilisez, comme M. le Maire, sont peu dignes et à l’image du débat politique actuel qui incite la population à s’en désintéresser. Le débat politique actuel n’est qu’invectives et déformations caricaturales de la réalité. Bien sur on peut faire faire aussi le ménage par la Police municipale et s’enfermer dans un ghetto favorisé en se coupant des réalités de la société. Mais est-ce la ville dont rêve nécessairement tous les Fontenaysiens ? Les résultats aux dernières élections régionales dans notre ville en font un peu douter.

  • Bonsoir Monsieur Hamel,
    Merci de votre commentaire sur mon commentaire.
    J’avais pensé que mes propos étaient suffisament outranciers pour que l’on n’y voit pas autre chose que de l’ironie.
    Je vous rassure donc, c’était bien de l’ironie.
    On ne voit rien de tout cela à Fontenay …..au moins pour l’instant !
    Daniel marteau

    • Louis-Marie Hamel

      Désolé pour mon incompréhension. C’est toute la difficulté du 2nd degré sur fond d’inquiétude de voir notre ville se calquer sur le modèle architectural de type « Label Officiel Hauts de Seine » que l’ont voit gagner du terrain tout autour à grande échelle et rapidement. Les promoteurs maison sont à l’affut. Merci pour cette précision dont j’aurais du me douter. Cordialement.

  • LETANG Françoise

    C’est effectivement flagrant messieurs de constater dans quel état de délabrement se trouve la place de l’église lorsque nous rentrons dans Fontenay aux Roses ! la médiathèque tombe en ruine, son voisin le château ne tient plus debout. La nouvelle maison des associations est sortie de terre toute seule, c’est la magie du mois de janvier.
    La question que je me pose c’est « Les gros projets urbanistiques envisagés sont-ils prioritaires ? »

    Françoise LETANG

  • Pour n’importe quel indicateur et pour la même valeur finale, plus on part d’un repère bas, plus on met en valeur la progression.
    Ex indicateur sur 10, valeur finale à 9. Évolution de 40% contre 10% selon que l’on parte de 5 ou de 8.
    Donc quelle que soit la future physionomie de notre ville, l’important pour la nouvelle majorité est de valoriser les effets de leur gestion et des projets mis en œuvre et donc de répéter inlassablement que Fontenay était en ruine à leur arrivée.

  • LETANG Françoise

    A bien regarder, la maison des associations va être réorganisée pour laisser la place à la police municipale (là encore un budget supplémentaire sur une réalisation juste terminée).
    Les nouveaux kiosques installées avec une orientation en dépit du bon sens, je m’explique la rue Boucicaut étant à sens unique, le temps de voir les kiosques, de réaliser l’opportunité d’acheter des fleurs, obligation d’avancer avec le flux de voitures constant, très peu, voir pas, de possibilité de se garer, pas d’autre choix que de refaire le tour complet donc dans plus de la moitié des cas, la décision d’aller ailleurs, je ne parle pas du kiosque à journaux car en arrivant on ne le voit pas. (entre la mauvaise orientation, l’arrêt de bus et toute la publicité … )
    Une nouvelle idée qui n’est guère sympathique c’est d’avoir transformé notre théâtre « de proximité » en théâtre « Parisiens ». Lorsque nous allons au théâtre à Fontenay, dans notre Ville (ce que conseille l’adjointe municipale à la culture) c’est aussi pour voir « nos ami(e)s, connaissances, voisins » et vivre un instant culturel partagé. Il était très agréable de pouvoir changer de place pour se retrouver en groupe et échanger. Terminé, places numérotées, aucune convivialité !
    Je n’ai, pour ma part, pas toujours trouvé « géniaux » les concepts de l’ancienne majorité mais je suis très déçue de ceux de l’actuelle majorité.
    Critiquer c’est facile, critiquer pour ne rien proposer de mieux c’est décevant !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )