29 mai 2024 | 22:09
Vous etes ici:  / Libre opinion / Délinquance à Fontenay-aux-Roses : les chiffres

Délinquance à Fontenay-aux-Roses : les chiffres

Le service statistique ministériel de la sécurité intérieure publie désormais les chiffres de la délinquance et de la criminalité selon la ville où les faits ont eu lieu. C’est une nouveauté à souligner : jusqu’à présent, les chiffres n’étaient publiés que par commissariat d’enregistrement. C’est donc l’occasion de consulter les chiffres de Fontenay-aux-Roses ici : https://ssmsi.shinyapps.io/donneesterritoriales/
J’ai choisi de retenir les 4 premiers type de délits et crimes en nombre de cas.

1 – Destructions et dégradations volontaires
Fontenay-aux-Roses : 239 cas en 2023, soit un taux de 9,6‰ (8,2‰ en France et 8,8‰ dans le département)

Destructions et dégradations volontaires à Fontenay-aux-Roses, de 2016 à 2023

2 – Vols sans violence contre des personnes
Fontenay-aux-Roses :  155 cas en 2023, soit un taux de 6,3‰ (9,6‰ en France et 13,0‰ dans le département)

Vols sans violence contre des personnes à Fontenay-aux-Roses, de 2016 à 2023

3 – Cambriolages
Fontenay-aux-Roses :  101 cas en 2023, soit un taux de 8,5‰ (6,0‰ en France et 7,1‰ dans le département

Cambriolages à Fontenay-aux-Roses, de 2016 à 2023

4 – Coups et blessures volontaires
Fontenay-aux-Roses :  95 cas en 2023, soit un taux de 3,8‰ (5,6‰ en France et 5,1‰ dans le département

Coups et blessures volontaires à Fontenay-aux-Roses, de 2016 à 2023

Je choisis de publier ces chiffres pour relativiser l’autosatisfaction régulière du maire Laurent Vastel. Sans tomber dans une tonalité dramatique comme le font bien des médias pour exciter les peurs des habitants, les chiffres de Fontenay-aux-Roses ne montrent pas des résultats franchement meilleurs par rapport aux autres communes.

Ce qui est intéressant aussi, c’est l’évolution depuis 2016. Le nombre de cas constatés évolue globalement à la hausse, malgré l’installation de 100 caméras de vidéo surveillance dans notre ville pour 1 million d’euros depuis 2016. Ce résultat n’est pas surprenant : la Cour des Comptes avait publié un rapport en 2020, analysant les données de délinquance de 57 communes françaises représentant 4,7 millions d’habitants. Elle conclue : « aucune corrélation globale n’a été relevée entre l’existence de dispositifs de vidéoprotection et le niveau de la délinquance commise sur la voie publique, ou encore les taux d’élucidation ».

Ce à quoi Laurent Vastel a répondu en Conseil Municipal : « Moi je préfère citer la Cour des Comptes quand elle fait un audit des comptes de la commune, parce que là c’est quand même son domaine. Par contre en matière d’efficacité de la sécurité, je préfère écouter le commissaire de police de Chatenay Malabry et quasiment tous les policiers avec qui nous avons travaillé sur le sujet : c’est un petit peu leur job ». On a l’habitude des remises en question d’études d’experts de la part de Laurent Vastel : la Cour des Comptes appréciera la remise en cause de son travail…

https://video.liberta.vip/videos/embed/f80bc5dc-f4f1-4a44-ae6a-63fb9da9f6f8

Malgré les caricatures de Laurent Vastel pour me faire passer pour un laxiste ou un naïf, je confirme ne pas avoir de position dogmatique sur la présence de caméras de vidéosurveillance sur la voie publique. Je m’en remets donc aux études sur leur efficacité. Si certaines caméras peuvent être utiles en certains lieux bien choisis, leur généralisation sur la voie publique coûte très cher et n’est pas la solution miracle que le maire veut nous vendre… La prévention doit être renforcée à Fontenay-aux-Roses : on pourrait s’inspirer de la ville d’Issy-les-Moulineaux qui mobilise les directeurs d’établissements scolaires, les gardiens d’immeubles, les polices municipale et nationale, les bailleurs, les syndics, les éducateurs et médiateurs, etc…

Maxime Messier
Conseiller municipal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )