1 juin 2020 | 16:15
Vous etes ici:  / Finances / Libre opinion / Des audits qui ne confortent pas les analyse de la majorité municipale

Des audits qui ne confortent pas les analyse de la majorité municipale

A son arrivée, la nouvelle majorité municipale a critiqué l’état du patrimoine municipal et la situation financière de la ville et a annoncé que les deux audits seraient rendus publics.

Elle a confié au cabinet Mazars (sans aucune transparence ni mise en concurrence) la réalisation d’un audit financier de la ville. Plusieurs approximations et conclusions hâtives (mauvaise analyse des procédures de gestion, erreurs sur le taux d’endettement) ne permettent pas de considérer ce travail comme un véritable audit financier. Néanmoins, la présentation qui en a été faite par le responsable de mission au Conseil municipal en décembre dernier est plutôt de qualité.

Elle confirme ainsi que la ville de Fontenay aux Roses a une fiscalité et une dette plus faibles que les villes voisines et les villes de même taille mais aussi de très faibles marges financières (malgré les 9,5 millions € obtenus du CEA grâce à l’ancien Maire et son équipe).

La majorité municipale a choisi de faire une lecture tendancieuse et erronée des travaux de Mazars en affirmant tout d’abord que le patrimoine municipal n’avait pas été entretenu. En réalité, plusieurs millions d’euros ont été investis en fait chaque année sans augmenter la dette notamment pour améliorer l’isolation thermique. En revanche, depuis un an, la municipalité a engagé peu de travaux de rénovation à l’exception d’une intervention d’urgence à l’école Jean Macé et de l’embellissement des bureaux de plusieurs élus de la majorité.

La majorité affirme également que la baisse de la population coûtait cher à la ville. Or, si un nouvel habitant rapporte par an entre 378 et 613 € en fiscalité et dotation, il consomme aussi des services publics : un enfant qui va à la cantine est subventionné au moins à hauteur de 900 € par an, créer une place en crèche coûte 20 000 €.

En confiant cette mission Mazars, la municipalité cherchait à mettre en cause l’héritage financier de la municipalité précédente. Les conclusions de Mazars n’allant pas dans ce sens, elle en fait une lecture tendancieuse. En outre, contrairement à ses promesses, elle n’a toujours pas rendu public le rapport complet de Mazars ni présenté l’audit du patrimoine.

Cette majorité, dont on ne connaît d’ailleurs toujours pas les priorités pour le mandat, continue d’avancer masquée et essaye toujours des se donner un programme. En attendant, elle accompagne l’avancement des projets de l’ancienne municipalité « .

Tout ceci n’est pas rassurant pour les Fontenaisiens.

 

Gilles MERGY

Ancien Maire-adjoint aux Finances

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )