20 octobre 2020 | 16:03
Vous etes ici:  / Libre opinion / Drôle de méthode dans le Mag de Fontenay aux Roses

Drôle de méthode dans le Mag de Fontenay aux Roses

En page 9 du Mag de ce mois d’octobre, on peut lire un article relatant la réunion publique du 14 septembres sur le devenir du conservatoire de la rue du Docteur Soubise.
Ce texte qui se veut un compte rendu de la réunion n’est pas honnête et cela pour 2 raisons au moins.
D’abord il aurait été juste de rappeler qu’une association ( l’Association Conservatoire Soubise) qui travaille sur le sujet du devenir du Conservatoire depuis plus de 4 ans avait adressé début juin aux représentants du maire, pour le lui transmettre, une proposition alternative à la vente. Elle consistait à conserver la moitié du bâtiment et louer l’autre moitié. Cette proposition est argumentée, étayée techniquement, chiffrée en détail et montre qu’il est tout a fait possible de trouver un équilibre financier pour la ville sans vendre. voir lien
L’article ne le mentionne pas alors que l’association qui était présente le 14 septembre, l’a rappelé avec force.
Cette omission ( involontaire ?) n’est pas honnête.
(Mais peut être peut on comprendre cette omission en la rapprochant des excuses du maire d’avoir signé sans même le lire le résumé établi par l’association de leur rencontre en décembre 2014 au cours de laquelle il s’engageait à conserver le bâtiment pour toute la durée de la mandature. Comment travailler sérieusement avec la mairie si les comptes rendus sont signés par le maire mais pas lus? Peut être n’ a t il tout simplement pas lu non plus la proposition).
Pas honnête encore parce que l’article se termine par la phrase: “En fin de réunion, une large majorité de personnes présentes s’est déclarée favorable au projet lors d’un vote à main levée”.
En effet de façon très étonnante le maire a proposé de faire un sondage auprès des présents pour savoir qui était favorable à sa décision de vendre !!!
Drôle de méthode!
Mais comment le maire peut-il croire et faire croire à une quelconque valeur d’un vote à main levée dans assemblée qui réunit autant d’adjoints et de conseillers de la majorité (qui bien sûr votent unanimement et positivement) et un nombre tout aussi important de fidèles du maire (dont un habitant participant à la réunion écrit dans un blog fontenaisien qu’ils avaient été joints par mail avant la réunion pour venir le soutenir!!!)
Et la phrase indique aussi: ” une large majorité “! Alors qu’aucun comptage n’a été fait, c’est seulement la vision globale du maire qui a permis de noter cette ” large majorité”!
Drôle de méthode vraiment !
En ce sens cet article ne reflète ni tout ce qui s’est dit ni ce qui a été vécu en réunion. Il ne présente que la vision du maire négligeant totalement les propositions alternatives de certains habitants pourtant sérieusement étudiées. Il fait croire à un grand enthousiasme pour sa proposition ce qui ne peut en aucun cas être démontré au vu de cette réunion.
Pour cet article au moins, le Mag de Fontenay aux Roses ne ressemble plus du tout à un magazine local d’information des Fontenaisiens, mais à un mensuel de propagande qui se permet de largement composer avec la vérité

Daniel Marteau

12 RÉPONSES

  • Fontenay pour moi n’est plus Fontenay, il ne s’y passe rien la ville est triste, morose, sans saveur, on a l’impression, que Fontenay est une ville dortoir sans rien d’autre, la ville est vide, creuse, j’y habite depuis 1973 et j’ai hâte de partir vers d’autres horizons plus gais, où il se passe plein de choses et où on ne s’ennuie pas, regardez ce qui se fait aux alentours et comparez, et regardez les choses en face sans oeillères, il ne se passe rien à Fontenay , la ville est triste et morose

  • Madame, je suis bien d’accord avec vous, notre ville n’est pas assez gaie, pas assez vivante..
    Mais ce n’est pas en vendant 70 % du Conservatoire à une entreprise de services informatiques que l’on va donner de la vie à notre ville.
    En revanche pouvoir y accueillir, en plus des enfants dans la salle de danse, des associations, des petits ateliers d’artistes , une/des salle(s) d’exposition, etc… , faire vivre ce bâtiment le samedi et le dimanche, sera certainement plus porteur de dynamisme que quelques personnes qui viendront travailler le matin et repartiront le soir. Ces activités professionnelles ne rendront pas bien gaie la ville le week end. Vous ne pensez pas ?
    D’autant que ces activités professionnelles dont il est question pourront trouver une place bien plus adaptée dans les bâtiments administratifs déjà libres ou libérables dans quelques mois.
    Il ne s’agit donc pas de s’opposer comme on a pu l’entendre à la “création d’emploi” . Il s’agit de concilier les 2 et nous avons l’opportunité de le faire à Fontenay. Ce n’est qu’une question de choix et de volonté. Et non pas de finance car il a été montré que des solutuions existent parfaitement neutres financièrement pour la ville.

  • Dans l’article du Mag dont vous parlez, on lit que la vente du
    conservatoire se ferait à “UNE” société d’informatique
    fontenaisienne. Mais il n’y a pas si longtemps, M.le maire parlait de
    “TROIS” sociétés dont 2 scéennes.Ce qui se conçoit bien s’énonce
    clairement! Sait-on réellement ce qu’est le projet? 1? 3 sociétés? D’autre
    part la vente représente une grosse somme d’argent, on a entendu parler
    de 1,5 MEuros. Connait-on une société de FAR capable de mettre autant
    d’argent dans l’achat d’un bâtiment?
    Merci de vos précisions.
    Colette Quilliet

  • Oui c’est exact, nous sommes passés par 3 niveaux d’annonce à ce jour: partant d’une 1 ère indication “des sociétés” à “3 sociétés dont 1 fontenaisienne et 2 implantées à Sceaux” et maintenant à “1 société fontenaisienne”. 1? 3? nous ne savons pas .
    En cherchant les sociétés de services informatiques fontenaisiennes, il n’y en a pas 36.
    Aucune de celles que nous avons identifiées ( mais peut être en avons nous oubliées) n’a fait un résultat net de plus de 100 000€ l’année dernière.
    Acheter 2/3 du conservatoire et payer 70 % du montant des travaux comme l’indique le maire c’est débourser 1,8M€ ! Soit plus de 18 ans de résultats ! Ou alors c’est s’adosser à un gros “sponsor”!
    Comme vous vous en doutez, cela ne manque pas d’inquiéter.
    A la question posée au maire en réunion le 14 de savoir qui était le repreneur, il n’a pas souhaité répondre, indiquant qu’il réservait sa réponse aux membres de l’opposition du conseil municipal. L’opposition municipale aurait semble t il posé la question, mais à ce jour nous n’avons pas été informé ni de la question ni de la réponse.
    Ce flou global est effectivement inquiétant.
    Nous n’avons pas aujourd’hui plus d’information mais ce n’est pas faute de le demander!
    Daniel Marteau

  • Suite à votre article, je n’ai pas assisté à la réunion publique du 14 septembre mais je viens de lire dans le Mag que M. Vastel dit qu’il y a ou aura des salles disponibles à fontenay, il cite les locaux de la croix rouge et également des bureaux de 1000m2 au centre de tri de la poste !!!

    Est-ce une plaisanterie?

    Les locaux de la croix rouge sont limite insalubres et vont ou doivent être détruits. Quant à la surface du tri de la poste c’est une surface de bureaux administratifs. Cela ne convient pas du tout à des associations ou alors moyennant de gros frais. C’est cette surface là qu’il faut vendre plutôt que le conservatoire.

    Conserver des locaux administratifs pour y mettre des associations et vendre un bâtiment culturel pour y mettre des sociétés ! On met vraiment tout à l’envers !

  • Merci de vous intéresser à la question.
    Malheureusement nous ne pensons pas que ce soit une plaisanterie de la part du maire. Ou alors c’est du second degré, et nous n’avons pas su le capter!
    Ce que vous soulignez est exact, les solutions qui sont proposées pour avoir des salles dans la ville ne sont vraiment pas les bonnes, c’est le moins que l’on puisse dire.
    Toutefois on ne peut pas imaginer que le maire n’en soit pas conscient.
    Mais comme il a répété à maintes reprises qu’il n’y a aucun besoin de surfaces supplémentaires pour les fontenaisiens (ce que de nombreuses associations contestent fortement), il ne doit pas se sentir bien engagé par les réponses qu’il apporte sur ce sujet.
    Notez aussi que des adjoints au maire nous ont indiqué que s’il y avait des besoins, on pourra toujours se replier sur des salles …privées (cafés, etc…)!
    Une curieuse conception du “bien vivre dans la ville”

  • Delphine Lescuyer

    J’aimerais apporter mon point de vue – celui d’une présidente d’association organisatrice d’un salon de créateurs à Fontenay (le marché des créatrices, devenu maintenant le salon Singuliers Objets). Typiquement, notre événement s’asphyxie à cause d’un manque de lieu plus grand, plus agréable, plus lumineux et adapté que la salle Sainte-Barbe, réellement trop petite. Depuis des mois nous cherchons une solution, une piste, une issue à Fontenay. Or, aucune salle à Fontenay-aux-Roses n’est à la fois spacieuse, agréable, visible, bien située par rapport au centre-ville et au RER, et dotée d’un parc de stationnements à proximité. Car, pour qu’un lieu ou événement artistique fonctionne, il faut réunir tous ces aspects. On voit bien, avec le Théâtre des Sources, comme il est difficile de faire vivre un lieu culturel en banlieue proche de Paris.
    En ce qui concerne l’ancien Conservatoire, c’est un bâtiment que j’aime vraiment beaucoup et je regrette qu’aucun projet (notamment avec les artistes) n’ait pu être mené pour le conserver aux habitants. Mais qui doit travailler à la ré-attribution de cet espace? Les petites associations ne sont pas compétentes pour cela, ni assez riches bien évidemment. Il eut fallu une volonté politique réelle (des deux équipes municipales successives), une capacité à construire activement ce projet en y consacrant une énergie et une volonté de fer. J’aurais rêvé d’un “pôle Métiers d’art” comme on en voit rayonner maintenant dans le 93 avec la Maison Revel de Pantin, Ici Montreuil, etc. Ce n’est certainement pas à nous, habitants de Fontenay-aux-Roses, d’édifier de tels dispositifs qui se fondent sur une stratégie de redynamisation de certains secteurs professionnels par les collectivités locales. Il y a un gros potentiel à Fontenay-aux-Roses, le succès de notre salon nous l’a révélé: les Fontenaisiens ne demandent que ça, d’être conviés à des expériences audacieuses, atypiques, artistiques! Mais je ne pense pas que les locaux du tri postal ou ceux de la Croix Rouge susciteraient l’engouement du public et attireraient les habitants des villes voisines… Enfin, pour conclure, organiser le salon Singuliers Objets dans la salle Bonnard (c’est ce qu’on me souffle à l’oreillette!) avec 2500 visiteurs sur 3 jours, c’est très risqué à cause du manque de stationnements. À suivre…

  • Bonsoir Madame Lescuyer,
    Votre commentaire est dans la droite ligne de ce que nous ne cessons de répéter au maire et à ses adjoints: notre ville manque et manquera encore plus demain de salles de toutes sortes.
    Nous n’arrivons pas à nous faire entendre , le maire nous répète qu’il y a bien assez de salles dans la ville et donc qu’il est préférable de vendre le bâtiment.
    Pourquoi ne faites vous pas parvenir votre commentaire au maire et à ses adjoints en charge de la culture ( Mme Galante Guilleminot) et de l’urbanisme et des bâtiments municipaux (M Faye) et en donner copie aux associations qui se plaignent de cette pénurie (association Conservatoire Soubise, association Civifar, etc…), mais aussi aux artistes dont plusieurs nous ont fait savoir qu’ils auraient souhaité qu’une partie du Conservatoire puisse servir d’ateliers, de salles d’exposition, etc…
    Si tous ceux et celles qui constatent ce manque le font savoir, peut être arriverons nous à être entendus. Car une fois le Conservatoire vendu comme nous en prenons le chemin, il ne sera plus possible de revenir en arrière : ce ne sera plus possible ne serait ce que financièrement.
    Et nous partageons votre avis qu’ installer des associations ou des artistes, dans le bâtiment du tri de la poste ou de la Croix rouge au lieu du Conservatoire n’est vraiment pas souhaitable.
    Puis je me permettre de ne pas partager votre dernier mot: ” à suivre”? Non, si nous “suivons” c’est perdu. Ne désespérons pas que le maire et les adjoints concernés finissent par envisager une alternative à la vente si les Fontenaisiens manifestent leur insatisfaction devant le manque de surfaces pour les activités locales. Déjà près de 500 personnes ont signé une pétition pour ne pas vendre, si les artistes s’associent le maire n’y sera certainement pas insensible.
    Bien cordialement

    • Monsieur Marteau,
      Vous savez M. Vastel, Mme Galante-Guilleminot, Mme Bied-Charreton (directrice de la Médiathèque, dont les salons sont le seul lieu d’expo institutionnel à Fontenay, mais appartenant à la Communauté d’agglo) et tous nos partenaires mairie sont parfaitement au courant de notre demande, qui ne date pas d’hier! Pour ma part j’ai été reçue par M. Buchet, Mme Lours et M. Zanolin il y a pas moins de 4 ans pour échafauder un projet de Maison des Artistes et Créateurs, projet initié par un comité de quartier (non pas dans l’ancien conservatoire dont on ne parlait pas encore, mais sur une parcelle constructible avenue Lombart, devenue finalement verger conservatoire et mare aux batraciens), et auquel s’était d’ailleurs adjointe l’association L’Art à Fontenay. Une déception qui ne m’a pas empêchée de créer le marché des Créatrices et de monter mon association Singuliers Objets.
      J’ai aussi été reçue cette année par M. Vastel, et par Mme Galante-Guilleminot, pour le développement nécessaire de notre salon de créateurs qui reçoit 2500 visiteurs en 3 jours dans une salle de… 100m2! Ce n’est plus possible, et cette édition de Noël (la 8ème quand même) risque d’être la dernière à Fontenay si nous ne trouvons pas un lieu plus grand pour accueillir un public croissant et nous développer en tant qu’événement de qualité, partenaire des Ateliers d’Art de France. Nous sommes en discussion active avec la Ville depuis 3 éditions…
      Bref, j’ai oeuvré moi aussi depuis longtemps et manifesté mon envie de voir Fontenay (et je répète: les deux municipalités successives) faire une place aux artistes, et aux artisans d’art dont je suis. Après tant de discussions, j’en suis à un constat: ça ne passe pas. Je pense que c’est, tout simplement, une question d’argent à investir et d’inquiétude sur le fonctionnement de ce lieu (quel qu’il soit) à l’année. Il ne suffit pas de le garder, cet ancien Conservatoire, il faudra ensuite mettre en place sa logistique, payer ses charges, le gérer, le surveiller (les oeuvres d’art ont un coût d’assurance), etc. C’est pour cela qu’à mon sens, il fallait construire les fondations de cette “2ème vie” du bâtiment rue Soubise en même temps que de mener les travaux du nouveau Conservatoire, avec l’aide du département et même de la région, comme la ville l’a fait pour la place de l’Église. Si ce désir existe chez les habitants, cette volonté n’a pas l’air de prendre forme chez nos élus qui semblent se satisfaire des infrastructures culturelles à Fontenay. Mais, Monsieur Marteau, ce n’est pas faute d’en avoir exprimé le souhait, ça je peux vous l’assurer. Cordialement, D.L.

  • Une question: puisque vous dites que le maire n’a pas répondu et ne veut pas répondre à l’association, l´opposition municipale a t elle reposé la question au maire des conditions de cette vente ? Car si le maire, pour une raison floue, ne veut pas répondre à Conservatoire Soubise, il ne peut pas ne pas respecter la démocratie en ne répondant pas à l´opposition municipale.

    • Pour vous répondre, nous avons été informés que Madame Zinger conseillère municipale d’opposition posera une question orale au Conseil Municipal du 28 novembre sur les conditions de vente ( que nous espérons n’être encore qu’une hypothèse) du bâtiment du Conservatoire. Nous verrons alors si le Maire donne bien les informations comme il l’avait promis lors de La Réunion publique du 14 septembre sur ce sujet.
      Cordialement
      DanielMarteau

  • Bonjour Mme Lescuyer,
    Je sais vos actions répétées en faveur des artistes de Fontenay et je comprends parfaitement votre deception devant les refus de l’ancienne et de la nouvelle majorité d’aller dans le sens de créer un espace dédié aux artistes d’autant que nous en comptons beaucoup et de qualité à Fontenay.
    Pour l’ancienne majorité dont les membres était (quasi ) unanimement en faveur d’une vente du Conservatoire, il s’agissait financer la nouvelle maison de la culture. Après de nombreuses discussions ( bien difficiles) nous avions pu faire en sorte qu’un débat puisse s’ouvrir avec les fontenaisiens ( un projet de co élaboration) pour chercher des alternatives à une vente et à la construction d’immeubles.
    Malheureusement tout s’est arrêté avec la campagne électorale et il faut repartir de zéro.
    Mais c’est parce que nous avions réussi il y a 3 ans à faire évoluer une décision de l’ancienne équipe que je suis convaincu que nous pourrions, en mobilisant tous ceux qui ont besoin de ce bâtiment, faire accepter à la nouvelle équipe municipale l’idee que le Conservatoire est beaucoup plus adapté aux besoins nombreux et divers des Fontenaisiens qu’a l’implantation de bureaux transférés d’une rue à l’autre de Fontenay .
    Comme vous le dites cette volonté existe chez beaucoup de fontenaisiens et il n’est pas pensable que l’équipe municipale y soit insensible.
    Dans ce sens n’abandonnons pas même si je le reconnais c’est un peu démoralisant.
    Cordialement
    Daniel Marteau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )