25 janvier 2020 | 09:30
Vous etes ici:  / Libre opinion / Du surnaturel ce samedi à Fontenay

Du surnaturel ce samedi à Fontenay

Fontenay-aux-Roses, place du Général , samedi 11 janvier.

10h45. La  température est douce, 11° sous abri,  hygrométrie 62 % , une  brise légère orientée ESE, quelques nuages épars.

Les fontenaisiens se rendent en famille au marché couvert, se retrouvent sur la placette, discutent entre eux , échangent des voeux. Quelques uns entament leur 6 ème verre de petit blanc sec. Un pigeon s’ébroue sur la larme d’eau, nouvelle fierté de notre ville à 200.000€

Le paisible village de Fontenay, un joli samedi matin d’hiver.

10h53.  Brutalement l’air se fige. Le ciel s’assombrit. Les oiseaux se taisent. La température baisse de plusieurs degrés. Des chiens hurlent à la mort.

D’aucuns ont cru entendre un bruit de chars panzer du côté du parvis de la mairie. D’autres prétendent avoir vu un rayon de lumière verte sur la lame d’eau.

Le silence envahit la bourgade. Stupeur dans la ville. 

Fontenay se glace.

Un ancien résistant terrorisé hurle à son épouse : « Lucienne , ils reviennent » nous rappelant les heures les plus sombres de notre histoire.

Et voilà qu’un groupe d’une dizaine de schtroumpfs bleus sort de nulle part envahissant la place du Général de Gaulle.

Quelques fontenaisiens experts en phénomènes surnaturels hurlent à la cantonade avoir reconnu « le schtroumpf à bouc », la « schtoumpfette facétieuse », « le schtroumpf bleu, ancien schtroumpf rose, agent de la circulation », le « schtroumpf à béret » et quelques autres spécimens pas piqués des hannetons.

Tous cherchent le  désormais célèbre « schtroumpf bleu de 20 cms ». Des fontenaisiens l’auraient reconnu. D’autres affirment qu’il aurait été pris au collet. Un mystère de plus.

Pas de « schtroumpf député » pourtant un habitué des événements surnaturels comme sa galette annuelle, ou son vote à l’assemblée en même temps pour et contre la PMA.  

Bien organisé, le groupe est précédé  d’un reporter photographe de l’agence Reuter qui à pu rapidement rendre publiques les quelques photos que nous dévoilons ici.

Ils se répandent joyeusement sur la place,  poussent un peu quelques fontenaisiens médusés, tassent des commerçants ahuris et bousculent les aimables hurluberlus subjugués qui passaient gaiement comme tous les samedis leur matinée à distribuer des tracts de campagne.

11h24. A peine aperçus par la foule, voilà nos schtroumpfs bleus repartis à la vitesses de la grande vérole fuyant une injection de pénicilline.

D’un coup, la température remonte, le ciel s’éclaircit, les oiseaux piaillent. Les discussions reprennent. On attaque le 7 ème verre de cabernet sauvignon.

Fontenay vient de connaitre un épisode surnaturel étonnant qui marquera cette campagne qui décidément nous réserve toutes les semaines son lot de surprises après celles du Modem et d’ En marche rejoignant L. Vastel.

J’appelle toutes les personnes qui auraient pris des photos supplémentaires de bien vouloir les adresser de toute urgence à tante Françoise et oncle Daniel qui souhaitent publier un recueil de photo de cet événement rare dans Osez Fontenay.

Jean Guy Croland

4 RÉPONSES

  • Véronique Lafarge

    Je ris devant mon écran en lisant votre article M. Croland.
    Il est super drôle.
    Laurent Vastel est très doué pour mobiliser des troupes à son service pour défiler dans les rues. Il l’est moins pour organiser des réunions publiques avec les Fontenaisiens.
    Il n’a organisé qu’une seule réunion en décembre dernier sur le développement durable.
    Mme Bourdet et M. Mergy ont par exemple organisé chacun de leur côté une dizaine de réunions ouvertes à tous depuis le début de leurs campagnes respectives.
    Par la magie des réseaux sociaux, cette unique réunion s’est transformée dans les tweets de Mmes Collet et Reigada en 60 réunions de concertation.
    Qui peut encore faire confiance à cette équipe ?

  • Malgré le fait que cette bousculade surnaturelle (et sur-jouée) ait effrayé les oiseaux (et les passants), le parti animaliste a désormais pu apposer son étiquette à côté des nombreuses et si disparates autres étiquettes de partis, groupuscules etc… qui décorent (je ne vois pas d’autre mot) la communication Vastelienne : il va falloir que les tracts soient imprimés sur beaucoup plus que 20 cm ! Et alors les transfuges du PS, vous êtes venus sans votre logo ? Il faut défendre vos valeurs (!?!?!) que diable !
    C’est quand-même extraordinaire : est-ce que les responsables de ces mouvements politiques sont seulement au courant de l’usage qui est fait de leur étiquette ? S’agit-il d’un soutien ? Mais à qui, sur quel bilan, pour quelle politique ?
    Même pour les personnes ayant un peu de sympathie pour cette liste, quel est le sens de ces messages contradictoires ? Comment peuvent-ils s’y retrouver ? Sans doute s’en moquent-ils ; je ne vois aucune explication. Le présent blog étant un lieu ouvert, venez vite ici nous l’expliquer.

    Quelle cohérence dans tout cela ?

    Des étiquettes oui, de l’éthique aucune.

  • Comme d’habitude, j’ai franchement ri à la lecture de votre article, Monsieur Croland.
    En revanche, à la lecture du document (déposé dans les boîtes aux lettres) égrénant les propositions de l’équipe du Maire, j’ai ri jaune ; en effet, celui-ci commence ainsi :
    « Après 6 ans d’écoute et des mois de concertation, voici les propositions…. »
    Ah bon, j’ai dû habiter ailleurs qu’à Fontenay ces 6 dernières années.

  • Madame Cauden, je crois que vous avez mal lu le tract: c’est VOUS qui pendant 6 ans auriez dû écouter le maire. Pas l’inverse.
    Soyez plus attentive !!!!!
    Nota: il se moque vraiment du monde
    Amicalement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )