28 juin 2022 | 07:18
Vous etes ici:  / Libre opinion / Elections législatives à FAR : choix cornélien ou marché de dupes

Elections législatives à FAR : choix cornélien ou marché de dupes

Les élections se suivent et se ressemblent… Après des présidentielles dont le déroulement bizarre, sous la pression des médias, a consacré quatre vainqueurs : l’abstention et le vote blanc en premier lieu, E. Macron et sa non campagne et les deux candidats ayant bénéficié du soi-disant vote « utile ». Les candidats des partis traditionnels LR, PS Verts s’effondrant du fait de leur campagne catastrophique et du fameux vote « utile », utile pas forcément pour une meilleure démocratie.

Mais pour les législatives à Fontenay-aux-Roses, chacun ayant bien pris ses responsabilités tout va changer ! Attendons le 20 mai, date limite des candidatures, pour se prononcer mais, pour le moment, le paysage semble plutôt se noircir et s’opacifier.

Résumons la situation, mais cela demande que vos neurones soient très attentifs.

A droite, c’est la biodiversité totale puisque pour le moment sur la ligne de départ il pourrait y avoir 5 candidats.

Le premier est bien entendu M. Bourlanges qui a été investi par le Président (eh oui la démocratie ne permet pas des désignations locales, le chef suprême doit décider de tout). C’est en récompense de sa présence continuelle sur le terrain, enfin un jour par an. Mais avec « Renaissance » tous les espoirs sont permis de le rencontrer… peut-être deux fois par an.

LR présenterait M. Blot bien connu au Plessis pour ses positions modérées à l’extrême de la droite, et il serait accompagné sur la ligne de départ d’un(e) candidat(e) RN et d’un(e) de Zemmour.

Mais il serait possible aussi que notre bon maire, M. Vastel, se présente également (merci Laurent) avec l’étiquette UDI, donc entre LR et LREM puisque son cœur balance au gré des élections passées entre ses deux amours. La situation financière de Fontenay serait-elle si terrible pour chercher à s’en échapper ?

Enfin, à gauche, c’est beaucoup plus simple et même d’une simplicité légendaire : un seul candidat, ou plutôt une seule candidate désignée, là encore tout à fait démocratiquement par le représentant de « la République c’est moi », issue non pas des damnés du PS, ni des trop remuants EELV, ni du PCF, ni même de LFI mais de Rev (Révolution écologique pour le vivant). Comment vous ne connaissez pas ce parti ? Moi non plus à vrai dire, mais mes recherches me font prendre conscience qu’il est animé par un certain Aymeric Caron. Quelles sont les valeurs partagées avec LFI, PS, PC ou EELV ? Ayez la curiosité de regarder les sites et prises de positions car je souhaiterais avoir un débriefing (oui il faut bien un mot franglais pour s’y retrouver).

Dans ce contexte, certains regrettent l’absence de candidature du PRG, seul parti ayant refusé le dictat du Grand Maître afin de rester fidèle à ses valeurs : laïcité, Europe et respect de la République.

Devrais-je attendre qu’un pêcheur à la ligne se présente et alors je pourrais l’accompagner…

L’élection législative est un acte important de notre démocratie, conduisant à la désignation d’un chef de gouvernement, devant assurer la liaison entre les problématiques vécues sur le terrain et la nomenklatura parisienne. En ce qui concerne la circonscription de Fontenay-aux-Roses elle en est une caricature bien triste. Comme dans les pièces de Corneille les personnages, enfin les électeurs, sortiront forcément perdants.

Bon, il faut quand même aller voter les 12 et 19 juin!

Jean-Yves Sommier 

6 RÉPONSES

  • Pourquoi vous insurger et vous plaindre après avoir fait de la surenchère sur l’animalisme avec L214 et la question des menus végétariens : ce sont des animalistes végans ou proches qui se prennent pour des écolos.
    Cela devrait vous plaire et plaire aussi à des élu(e)s de la majorité municipale !

  • Daniel Marteau

    Serait il possible Monsieur Dumas d’avoir une explication sur votre commentaire difficile à appréhender pour les non initiés ( ceux qui ne savaient pas que l’auteur de l’article était membre de L214 et un animaliste forcené. Nous savions quand même qu’il était très proche des élus de la majorité municipale actuelle même s’il a tenté de le cacher depuis 2014..!).

  • Laurent Ribadeau Dumas

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt le commentaire de Jean-Yves Sommier.
    Cette fois, je n’ai pas envie de servir de marche-pied au député sortant, M. Jean-Yves Bourlanges, qui semble davantage s’intéresser à la commission des affaires étrangères de l’Assemblée qu’à sa circonscription. Et je ne me reconnais pas dans la politique qu’il a défendue durant cinq ans.
    Alors, à gauche, qui ? Une candidate d’un obscur mouvement écologiste Vir, Mme Cathy Thomas, dont je n’ai jamais entendu parler. Est-elle parachutée ? Si c’est le cas, j’ai comme l’impression que l’on se moque des électeurs.
    Donc, je pense que comme Jean-Yves, je pourrais bien accompagner un pêcheur à la ligne lors du prochain scrutin législatif. C’est la première fois de ma vie que cela m’arriverait.

    Laurent Ribadeau Dumas

  • Pierre Dedain

    Monsieur Marteau, vous aussi votre message est confus non?
    Monsieur sommier proche de la municipalité ?
    Je pensais qu’il s’était présenté sur une liste d’opposition.
    Quelque chose doit m’échapper..

  • Jean-Yves Sommier

    Je vous rassure : le commentaire au 2eme degré de Daniel Marteau n’a pas été bien compris, par contre je me triture encore les méninges pour analyser le commentaire de l’ancien maire adjoint à l’environnement…
    Donc, je ne suis pas plus à L214 qu’à un quelconque parti animaliste et je ne suis pas bien entendu dans la majorité municipale !
    J’en profite pour vous demander de réfléchir sur le nouveau concept de notre bon maire déployé sur ses affiches électorales :”une démocratie en temps réel”
    Les copies seront relevées dans une semaine.
    Jean-Yves Sommier

  • Jean-François Dumas

    Bonsoir,

    Je prends connaissance seulement ce soir de ces réactions à mon commentaire, avec une grande surprise je dois dire ! Ce commentaire n’était peut-être pas très clair. En tout cas, il a été mal compris. Je n’ai pas écrit, sous-entendu ou pensé que Jean-Yves Sommier était membre de L 214! Je ne me serais jamais douté que l’on ait pu interpréter ainsi ce que j’avais écrit.
    “Avoir fait de la surenchère sur l’animalisme avec L214” ne signifiait pas être adhérant à L214 ou à un parti animaliste mais faisait allusion au fait que la tête de la liste à laquelle appartenait Jean Yves Sommier avait signé la charte de L214 « Une ville pour les animaux » lors de l’élection municipale, ce qui l’engageait et engageait sa liste à appliquer les points de cette charte qui n’a d’autre but que de conduire en douceur au véganisme, ce qui est le programme même de REV à laquelle appartient Cathy Thomas. “Surenchère” car il ne faut pas prendre les gens pour des naïfs, il s’agissait de “faire mieux” en matière de “défense des animaux” que la liste concurrente dont le Parti animaliste était partie prenante.
    En ce qui concerne les menus végétariens dans les cantines, je renvoie à la séance du conseil municipal où un vœu avait été déposé par l’opposition concernant ce sujet et du débat d’où il ressortait que pour l’opposition, l’action de la majorité était insuffisante.

    J’ajoute que le “vous” ne concernait pas spécialement Jean-Yves. Je le connais assez bien pour que nous nous tutoyons. Le “vous” référait au groupe PRG-Ateliers fontenaisien.

    En bref, ce que je voulais signifier à ce dernier, c’était : vous avez fait ami-ami avec les végans et autres végés, voila le retour de bâton.

    “Cela devrait vous plaire” c’était du second degré. “Plaire aussi à des élu(e)s de la majorité municipale” n’impliquait pas que Jean-Yves appartienne à la “majorité municipale” ! Là, je regrette mais il faut vraiment tordre mon texte pour lui faire dire cela !
    Ce n’est un secret pour personne qu’il y a des animalistes dans la majorité municipale, donc une candidate végane devrait leur plaire ! Le véganisme n’est-il pas le nec plus ultra de végétariens animalistes…? !

    Cela me parait étrange de devoir faire une si longue explication de texte de ce qui au fond n’était qu’une boutade. Mais j’espère au moins avoir été clair cette fois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )