14 avril 2024 | 23:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Elections sénatoriales 2023 : faire gagner la liste d’union de la gauche et des écologistes

Elections sénatoriales 2023 : faire gagner la liste d’union de la gauche et des écologistes

Agnès Gillot (dans plusieurs blogs locaux) d’une part et Suzanne Bourdet et Michel Faye (dans leur blog) d’autre part ont présenté très clairement le rôle du sénat et les modalités du scrutin du 24 septembre prochain.

Je vais donc essayer de ne pas être redondant avec eux et expliquer de nouveau pourquoi j’ai décidé de rejoindre, en position non éligible, la liste d’union de la gauche et des écologistes conduite par le Sénateur PCF sortant Pierre OUZOULIAS.

L’arrêté du Préfet des Hauts de Seine a été publié hier. 8 listes ont été autorisées à se présenter dans notre Département qui compte 2386 grands électeurs. Ces 8 listes couvrent tout l’échiquier politique français de l’extrême droite avec la liste du RN à la gauche radicale avec la liste LFI. Les Hauts de Seine élisent 7 sénateurs et sénatrices.

A Fontenay-aux-Roses, trois élus se présentent : Mme Galante Guilleminot sur la liste « Divers droite » conduite par Marie Do Aeschlimann, Despina Bekiari sur la liste « Ensemble » conduite par Xavier Iacovelli et moi-même sur la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes.

J’ai fait le choix de figurer en position non éligible sur la liste conduite par Pierre Ouzoulias car elle incarne les valeurs citoyennes de gauche et écologistes auxquelles je crois. Je partage totalement l’esprit de cette liste de rassemblement pour défendre la laïcité, la justice sociale, le renforcement de l’échelon communal face à la montée en compétence d’intercommunalités dans lequel le processus démocratique est détourné par des pactes de gouvernance imposés par leur président ou la lutte contre les inégalités territoriales.

Comme je l’ai déjà indiqué, j’ai accepté de rejoindre cette liste car je suis en position non éligible. Je souhaite en effet me consacrer uniquement à mon mandat d’élu de l’opposition à Fontenay-aux-Roses et préparer une alternance citoyenne de gauche et écologiste.

Notre département est souvent présenté comme le plus riche de France mais de nombreuses communes sont confrontées à des taux de pauvreté et des situations de précarité extrêmes.

L’élection de Pierre Ouzoulias et de Catherine Candelier (EELV) au Sénat leur permettra également de faire des propositions ambitieuses pour une plus grande justice climatique et sociale, de promouvoir le développement des transports collectifs ou la meilleure accessibilité des services publics.

Dans notre circonscription, nous avons un député -JL Bourlanges- dont l’expertise sur les questions internationales et européennes est incontestable mais qui a fait le choix de ne pas être présent sur le terrain. Pierre Ouzoulias et Catherine Candelier, qui ont des mandats locaux, sauront concilier les enjeux nationaux et les besoins de proximité de nos concitoyens dans chacune de nos 36 communes.

Ce sont les raisons pour lesquelles je me mobilise aux côtés de mes co-listiers pour que le 24 septembre prochain le département des Hauts-de-Seine soit notamment représenté par deux sénateurs de gauche et écologistes au Sénat.

Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )