17 janvier 2019 | 03:02
Vous etes ici:  / Conseil municipal / Culture / Urbanisme / Enfin…

Enfin…

Aux manettes de Fontenay jusqu’à il y a 3 ans,  l’actuelle opposition municipale avait dans sa totalité à l’époque décidé de vendre le Conservatoire Soubise pour payer une (petite) partie du somptueux (et onéreux) nouveau Conservatoire en centre ville. Et pour justifier cela elle utilisait des arguments financiers fallacieux sur le coût de la remise aux normes et de l’entretien du bâtiment (arguments financiers fallacieux repris d’ailleurs in extenso aujourd’hui par la nouvelle majorité pour justifier elle aussi la vente!). Depuis que la nouvelle majorité a décidé au 1 er trimestre la vente du Conservatoire de la rue Soubise, l’ancienne est restée dans un silence assourdissant (à quelques rares exceptions individuelles près). Mais voilà que l’opposition se réveille.

Enfin…

Car par la voix d’une conseillère d’opposition ( appartenant au groupe communiste qui était le grand chantre de la vente du bâtiment, bien soutenu il est vrai par tous les autres groupes de l’ancienne majorité ) elle va interpeller le maire au Conseil municipal du 28 novembre pour demander comment il compte procéder pour vendre le bâtiment.

Et, chose inouïe, elle va même demander au maire pourquoi il ne vendrait pas plutôt le centre de tri postal qui va (très probablement) se libérer dans les mois à venir ce qui permettrait de garder le Conservatoire de la rue Soubise dans le périmètre des bâtiments communaux.

On croit rêver ? Non, non, c’est vrai! (Voir ci dessous le texte de la question au Conseil de Mme Zinger).

Enfin, l’opposition se rend compte que la culture pour les fontenaisiens ce n’est pas, que, le nouveau Conservatoire, c’est aussi des salles pour que les artistes travaillent et exposent, que les associations qui sont nombreuses à Fontenay et qui aujourd’hui galèrent dans des locaux minuscules et saturés puissent se réunir dignement, que la magnifique salle de danse soit utilisée en complément de celle du centre ville, que l’on puisse tenir des petites et moyennes conférences et expositions dans la remarquable salle du rdc, etc…

Alors tirons quand même notre chapeau à l’opposition qui a le courage de reconnaître que sa position n’était pas la bonne et ose le faire savoir.

Reste à espérer que ce n’est pas une posture politicienne de circonstance.

Reste à espérer que la majorité actuelle aura le courage de reconnaître elle aussi qu’il y a mieux à faire que de vendre le bâtiment et cela sans poser de problème financier pour la ville (comme le montre par exemple l’idée proposée par l’association Conservatoire Soubise).

Enfin, reste à espérer que la majorité voudra bien ouvrir la discussion avec tous ceux qui ont des idées pour trouver la meilleure solution possible pour la ville ( l’idée de l’association citée ci dessus en est une, il y en a peut être d’autres).

Et que l’on ne nous parle pas de perte de temps si l’on se met à discuter avec les fontenaisiens du devenir du bâtiment quand  l’entêtement du Maire aujourd’hui sur certains sujets d’urbanisme coûte, lui, beaucoup de temps et beaucoup d’argent à la ville.

Attendons donc le 28 au soir…

Pascal Renault

Question orale sur le devenir des bâtiments de l’ancien conservatoire et du centre de tri de la Poste à Fontenay déposée par Françoise ZINGER, conseillère municipale Séance du Conseil Municipal de Fontenay aux Roses du 7 novembre 2016

Monsieur le Maire, vous n’avez pas jugé bon de poursuivre la large concertation avec les Fontenaisiens, initiée par l’ancienne municipalité sur l’avenir des bâtiments de l’ancien conservatoire rue Soubise, ce que je regrette vivement et avez annoncé en réunion publique leur vente partielle à une ou plusieurs sociétés d’informatique et ce, en contradiction avec vos promesses électorales. Je souhaiterais connaître les conditions de cette vente envisagée : Nom des bénéficiaires, surface vendue, prix de vente, conditions de la réhabilitation et de la mise aux normes du bâtiments… D’autre part, depuis quelques mois, la menace pèse sur l’avenir du centre de tri postal à Fontenay, la Poste souhaitant le transférer à Chatillon, décision que le Conseil Municipal unanime a condamnée. Dans l’hypothèse, où malgré tout, la Poste maintiendrait sa décision, je souhaiterais savoir ce que vous envisagez concernant ces locaux et si vous ne pensez pas
que leur vente pourrait permettre de maintenir les bâtiments de l’ancien conservatoire dans le patrimoine communal. Je souhaiterais qu’un groupe de travail associant élus de la majorité et de l’opposition, administration communale et habitants soit créé afin d’étudier les différentes hypothèses et leurs conséquences sur les services rendus aux Fontenaisiens et sur les finances communales. Qu’en pensez-vous ?

Françoise Zinger

7 RÉPONSES

  • Simple récupération politique de l’opposition.

  • Françoise ZINGER

    Je vous confirme que l’ancienne majorité avait décidé de vendre le bâtiment de l’ancien conservatoire mais, non pas pour financer le nouveau conservatoire qui a été entièrement financé par Sud de Seine mais parce que le coût de la mise aux normes (accès handicapés, isolation, électricité…) et le coût de fonctionnement d’un nouvel équipement n’avaient pas été jugés compatibles avec les finances de la ville et l’engagement de ne pas augmenter les impôts locaux par la majorité à laquelle nous appartenions. Une fois dans l’opposition,nous n’avons pas changé d’avis et vous avez remarqué que les membres de l’opposition n’ont pas signé la pétition contre la vente du conservatoire,ce qui nous a été reproché par certains. Nous reprochons par contre à l’actuelle majorité de renier ses promesses électorales et d’avoir annulé la concertation que nous avions mise en place pour associer les Fontenaisiens au choix de l’acquéreur et aux conditions de la vente. Ma question a pour objet d’obtenir des informations du Maire puisque celui-ci a indiqué en réunion qu’il ne donnerait ces informations qu’à l’opposition. Je ne vois pas où est la récupération à moins d’appeler récupération toute expression de l’opposition. Concernant le bâtiment du centre de tri, si la Poste devait le quitter, cela pourrait constituer un élément nouveau tant financier qu’en disponibilité de locaux et c’est pour cela que j’ai demandé la création d’un groupe de travail pour y réfléchir. Car s’il y a une chose avec laquelle je suis bien d’accord avec vous,c’est que la concertation n’est jamais une perte de temps mais aide à trouver la meilleure solution pour tous et permet à ceux dont les idées n’ont pas été retenues de mieux comprendre la décision prise.

    • Mme Zinger, si vous le permettez, quelques remarques sur votre commentaire à P Renault en tant que membre de l’Association Conservatoire Soubise.
      Vous nous répétez (ce que vous n’avez cessé de faire quand vous étiez aux responsabilités) que le nouveau Conservatoire a été financé par Sud de Seine.
      Mais jusqu’à quand allez vous employer cet argument éculé et trompeur ?
      Si l’on vous suit, l’argent de Sud de Seine tombe donc du ciel ? Ne viendrait il pas des communes qui composent l’agglomération, donc pour partie de Fontenay, donc des contribuables de Fontenay comme de ceux des communes qui composent l’agglomération ?
      Il est intéressant de constater que c’est le même argument qu’emploie L. Vastel pour nous dire que la rénovation de la place de l’église ne coûte rien aux Fontenaisiens. (Communauté des postures politiques pour faire avaler des couleuvres ?). Je comprends donc que vous, vous y avez cru pour la place de l’église comme pour le Conservatoire !
      Il y a bien longtemps que cela ne trompe plus personne d’autre.
      Vous omettez de rappeler que vous (l’ancienne majorité) vous étiez engagée en contrepartie auprès de Sud de Seine à vendre le Conservatoire de la rue du Docteur Soubise . Vous aviez donc décidé de vendre un bâtiment appartenant au patrimoine des Fontenaisiens. C’est donc bien les Fontenaisiens qui ont payé pour une très grande partie le nouveau Conservatoire et avec leurs impôts et avec leur patrimoine.
      À ce sujet on notera que cet engagement de vendre un élément du patrimoine de la ville n’a donné lieu à l’époque à aucun débat démocratique avec les Fontenaisiens et les associations impliqués, débats démocratiques sur les sujets importants que vous ne cessez (à juste titre) de réclamer désormais.
      Vous justifiez votre décision de vendre en répétant que le coût de réhabilitation du Conservatoire était élevé. Vous citiez à l’époque le chiffre de 1,5M€.
      Ce chiffre, jamais montré ni jamais démontré malgré les différentes demandes de notre part, demandes relayées par d’autres associations, est très surévalué. D’au moins 50%.
      Il est vrai que quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage…
      Non, le coût de mise aux normes, accès handicapé , etc.. pour l’ensemble du bâtiment ne dépasse pas 1M€, comme notre étude l’a montré.
      Il est là aussi intéressant de noter que votre chiffre est repris par L Vastel qui bien sûr veut démontrer la même chose que vous pour justifier la vente. (Communauté des postures politiques encore!). Son 1er adjoint lui, en réunion publique du 14 septembre, a indiqué que le coût se situerait plutôt vers 0,9M€.
      Mais ce chiffre concerne une remise aux normes de tout le bâtiment. A t on besoin de tout le bâtiment ? Nous pensons que oui. Mais si cet avis n’était pas partagé, notre étude (celle de l’association Conservatoire Soubise que nous avions élaborée sous l’ancienne mandature à l’occasion du projet de co-élaboration et que nous avons réactualisée et affinée début juin) montre qu’en louant une partie du bâtiment on paye la mise aux normes et l’entretien des 50% du bâtiment dont la ville a besoin. Donc sans impacter les finances de la ville. Donc sans impacter la politique que vous vouliez mener concernant les impôts.
      Et vous écrivez que ce coût était incompatible avec les finances de la ville.
      Mais pas les 6,5M€ du nouveau Conservatoire ? Ah c’est vrai c’est Sud de Seine qui paye !
      Vous écrivez qu’une fois dans l’opposition vous n’avez pas changé d’avis!
      C’est vraiment très étonnant .
      D’une part parce que dans le projet de co-élaboration qui avait démarré sous l’ancienne mandature, la notion de location (en bail emphytéotique ou autre) avait été retenue comme une hypothèse sérieuse par le maire. Dire aujourd’hui que vous n’avez pas changé est ce à dire que vous vous désolidarisiez de l’équipe projet et du Maire? Et que seule la vente vous convenait? Je n’avais pas le souvenir que vous l’ayez dit.
      D’autre part ne pas changer de position en 4 ans alors que beaucoup d’événements nouveaux sont intervenus (argent du CEA, moindre baisse des dotations de l’état, proposition réactualisée de l’association Conservatoire Soubise, etc..) montre une certaine imperméabilité aux événements nouveaux et traduit une position politique de principe plus que d’opportunité pour la ville.
      Enfin je note que dans l’équipe de travail que vous souhaitez constituer aujourd’hui, vous proposez que participent les élus, majorité et opposition, l’administration communale et les habitants.
      N’oubliez pas les associations!
      Dont celle du Conservatoire Soubise que vous n’avez malheureusement jamais questionnée sur ses intentions et ses idées ni semble t il (vous me pardonnerez si je me trompe) lu sa proposition ce qui aurait peut être pu vous inciter à changer d’avis plus tôt et en conséquence signer la pétition que près de 500 personnes ont déjà signée.
      Quoiqu’il en soit je rejoins M.Renault pour vous remercier de votre changement de position et de poser votre question au prochain conseil municipal puisque monsieur le Maire ne veut pas nous répondre à nous directement.
      Cordialement
      Daniel Marteau
      (En tant que membre de l’Association Conservatoire Soubise)

      • Françoise ZINGER conseillère municipale

        le bail emphytéotique est en effet une option que nous avions envisagée et que je suis prête à soutenir. Si elle a l’avantage de maintenir à long terme (plusieurs dizaines d’années) le bâtiment dans le patrimoine communal, à court et moyen terme, elle a, selon moi, les mêmes conséquences qu’une vente, le titulaire du bail devant « rentabiliser » son investissement et le bâtiment ne pourrait donc pas être utilisé pour des services municipaux. Les appels à projet lancés dans le cadre de la co-élaboration devaient permettre aux Fontenaisiens de choisir le meilleur projet. A ce propos, il est évident pour moi que les associations fontenaisiennes ont toute leur part dans tous les processus de démocratie participative et lorsque je parle des habitants, j’inclus, peut-être par un raccourci impropre, les associations.
        concernant le financement de la Maison de la Musique et de la danse par Sud de Seine, il s’agit en effet de notre argent, mais à la différence de la place de l’Eglise qui a absorbé des subventions du Conseil Départemental qui auraient pu être affectées à d’autres projets, notamment ceux ciblés par l’ancienne majorité, les investissements de Sud de Seine étaient limités à ses compétences. Certes, nous aurions pu construire une nouvelle piscine ou un nouveau théâtre mais il nous a semblé que la rénovation complète du Château La Boissière qui était en très mauvais état et totalement hors normes et allait rapidement devenir inutilisable, pour abriter les activités musique et danse du CCJL et celles du conservatoire, était la meilleure utilisation des crédits d’investissement de Sud de Seine affectés à Fontenay. Je regrette qu’à l’époque où ces décisions ont été prises, la charte de démocratie participative n’ait pas été encore élaborée et mise en application, ce qui aurait permis à tous de faire valoir ses arguments.
        quant au coût de remise aux normes du bâtiment du conservatoire Soubise, vous jugez notre devis gonflé, d’autres jugent celui de votre association sous-évalué (je ne suis pas compétente pour en juger) là encore, une concertation pour comparer ces devis et en discuter sereinement serait selon moi, la meilleure solution.
        Quant au coût de fonctionnement de l’équipement que vous réclamez, il viendra forcément en déduction d’autres dépenses de fonctionnement. Il faut toujours faire des choix budgétaires et ceux-ci sont encore plus difficiles en période d’austérité budgétaire. De nombreuses activités ont été supprimées par l’actuelle majorité dans le domaine de l’enfance (classes de découverte, musique à l’école, activités pendant la pause méridienne…). A titre personnel, je serais favorable à rétablir ces activités avant de créer un nouvel équipement municipal mais là encore, c’est un choix à discuter avec tous les Fontenaisiens.

  • LETANG Françoise

    Il est intéressant de savoir que le nouveau Conservatoire a été financé entièrement par Sud de Seine.

    Quant au prétexte du financement de la remise en état du Conservatoire Soubise, elle me semble un peu facile car après étude, il s’avère, et nous en avons au moins deux exemples, qu’il est possible de le remettre en état sans trop de frais (à la charge de la commune), voir même un auto-financement.

    Non, ne nous y trompons pas, l’objectif de la plupart des membres de l’opposition est simplement d’obtenir une réponse de Monsieur le Maire. En aucun cas ils ne donnent le sentiment d’être concernés par la vente du PATRIMOINE de Fontenay-aux-Roses, car Conservatoire ou pas, il s’agit avant tout du PATRIMOINE.

    Ce que je trouve pour ma part assez « extraordinaire » (aucun autre qualificatif me semblant adapté) c’est de vouloir créer un groupe de travail pour réfléchir sur le devenir du bâtiment de centre de tri de la Poste en reconnaissant « que la concertation n’est jamais une perte de temps » alors que vous restez sur « votre position » puisque vous n’avez pas signé la pétition du Conservatoire Soubise.

    Cela signifie t-il que « la concertation » dont vous parliez à ce propos à l’époque n’était qu’un leurre ?

    J’espère que Monsieur le Maire acceptera une vraie concertation qui permettra de débuter un vrai dialogue afin de trouver une solution adapter à la structure de Fontenay, qui pourrait à la fois satisfaire les artistes, les associations et la création d’une pépinière d’entreprises et conserver notre Patrimoine.

  • Madame Zinger,
    Merci de reconnaître enfin que c’est bien le contribuable qui paye.
    J’espère que désormais cet argument qui sert à endormir ledit contribuable disparaîtra définitivement du vocabulaire de nos responsables politiques locaux.
    Je note et regrette que vous n’avez toujours pas pu trouver le temps de relire nos (celles de l’Association Conservatoire Soubise) propositions de l’époque et la réactualisation que nous avons faite en début juin.
    Vous auriez alors noté que jamais nous n’avons proposé de louer tout le bâtiment comme vous semblez l’ insinuer et de ce fait ne disposer d’aucune surface pour la ville. Bien au contraire, nous avons montré que si la municipalité déclarait qu’elle n’avait pas besoin de la totalité du bâtiment ( nous pensons le contraire) nous saurions en garder la moitié pour les besoins de la ville en la finançant par la location de l’autre partie. C’est tout à fait réaliste pour des entreprises de service et crédible financièrement.
    D’autre part nous avons parlé de location qui pourrait prendre différentes formes.
    Et pas obligatoirement de bail emphytéotique comme vous l’écrivez.
    Mais s’il devait s’agir d’un bail emphytéotique ce ne serait pas obligatoirement de « plusieurs dizaines d’années » comme vous l’écrivez car un tel bail peut se prendre pour une durée de 18 à 99 ans.
    N’effrayez donc pas inutilement les lecteurs avec des éléments exagèrés et inexacts.
    Enfin puisque vous semblez connaitre des personnes qui contestent notre estimation du coût de mise aux normes, n’hésitez pas à leur dire de nous rencontrer ! Surtout s’il s’agit des mêmes qui pendant 2 ans ont refusé de nous montrer, malgré nos nombreuses demandes, leurs calculs pour aboutir au montant de 1,5M€!
    Et il n’était pas nécessaire alors d’avoir une charte de la démocratie participative pour simplement nous recevoir à l’époque et répondre à nos demandes tout à fait légitimes.
    Daniel Marteau

  • Mr Bilaud, je vous invite à reposter votre commentaire au bas du bon article, afin que je puisse vous répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )