23 octobre 2020 | 06:56
Vous etes ici:  / Libre opinion /  Etre élu dans l’opposition municipale

 Etre élu dans l’opposition municipale

Etre élu dans l’opposition, c’est maitriser un seul levier : celui de la parole. On n’est ni dans l’action ni dans la mise en œuvre de l’action publique. On est là pour être en quelque sorte des vigies, exercer un droit d’alerte quand la majorité prend des initiatives allant à l’encontre de l’intérêt général.

Si l’on veut être un.e élu.e  de l’opposition crédible et préparer dans les meilleures conditions possibles une alternance potentielle, il me semble nécessaire de le faire avec la plus grande honnêteté intellectuelle.

Etre élu dans l’opposition, ce n’est pas critiquer tous azimuts les projets de la majorité ou lancer des fake news sur les réseaux sociaux.

Etre élu dans l’opposition c’est admettre de reconnaître que certaines idées de la majorité peuvent aller dans le bon sens (certains projets de rénovation urbaine portés par la municipalité vont incontestablement améliorer la qualité de vie dans notre commune) tout en s’opposant aux décisions injustes ou inéquitables (hausse de la fiscalité, réduction de l’offre de services publics dans notre commune, absence de l’opposition dans la SPLA qui porte tous les grands projets d’investissement de la municipalité…).

De mon point de vue, faire de l’opposition non systématique, ce n’est pas être complaisant avec la majorité qui a été élue sur un programme différent de celui que je soutenais. Mais c’est refuser dans une société déjà fracturée par de nombreuses divisions d’exacerber nos divergences uniquement pour continuer à exercer politiquement.

L’alternance ne se prépare pas uniquement en glorifiant ce que nous avons fait entre 1994 et 2014 et en caricaturant ce que fait la majorité actuelle.

L’alternance se prépare en recherchant les meilleures solutions pour répondre aux attentes des habitants de notre commune au regard aussi de notre capacité financière à agir.

Il ne faut plus faire de simples promesses mais prendre des réels engagements que l’on sait pouvoir respecter sur la base d’un véritable diagnostic territorial. C’est dans ce sens que le sondage sur la perception de l’action municipale qui nous a été présenté hier au Conseil Municipal est intéressant au-delà des quelques questions juste destinées à « embellir » l’image du Maire dans la population. J’espère donc que la majorité municipale nous distribuera les résultats complets de ce sondage comme elle s’y est engagée.

Gilles MERGY
Conseiller municipal (ancien Maire adjoint aux finances)

3 RÉPONSES

  • Jean Guy Croland

    Monsieur Mergy, merci de votre article, mais à qui s’adresse t il? Pas à l’opposition municipale de Fontenay, je suppose. Car elle est où l’opposition à Fontenay? Que fait elle pour Fontenay? Qui représente-t-elle à Fontenay?
    A part des interventions en conseil municipal de 2 ou 3 d’entre eux (les autres sont muets depuis 3 ans mais ils restent assis au chaud) souvent mal ficelées ce qui permet au maire avec sa diatribe coutumière de répondre à coté voire de les ridiculiser, à part des aticles dans la tribune du Fontenay Mag portant (très) souvent et pour la plupart des groupes politiques sur des considérations générales ou nationales qui ne concernent que peu voire pas Fontenay (voire les tracts distribués au marché le samedi matin), que fait l’opposition?
    Heureusement qu’il y a des Fontenaisiens seuls ou en association pour réagir dans cette ville.
    Des exemples?
    Que fait l’opposition sur le PLU?
    Ce sont les habitants qui font des recours gracieux et contentieux justifiés car il n’y a pas eu la concertation necessaire comme par exemple Sceaux l’a organisée (l’opposition qui a vu son recours gracieux rejeté n’a pas réussi à se mettre d’accord pour aller au contentieux alors qu’il y a matière).
    Ce sont les habitants qui se mobilisent en masse contre le mauvais projet de la rue d’Estienne d’Orves, et qui en conséquence oblige le commissaire enquêteur à organiser une réunion publique et finit par faire reculer le maire.
    Ce sont les Fontenaisiens qui se débrouillent seuls pour démontrer que le permis de construire des mouilleboeufs est illégal et qui font revenir la mairie dans le droit chemin.
    Ce sont les Fontenaisiens qui ont fait un nombre record de remarques sur le PLU au commissaire enquêteur.
    L’opposition? Pas une seule réunion organisée sur le sujet.
    On a même appris dans ce blog que l’opposition, en tous cas une partie (groupe PC), vote pour le PLU de Fontenay au niveau du territoire pour ne pas qu’on l’embête sur d’autres sujets ou dans d’autres municipalités du territoire ! C’est proche de l’avis des Fontenaisiens qu’elle dit representer, çà!
    Que fait l’opposition sur les projets urbanistiques aberrants du maire?
    Ce sont les Fontenaisiens qui payent de leur poche les recours, (Mouilleboeufs, Cavée, Place du général de Gaulle), c’est l’association Civifar qui organise une réunion publique (remarquable) pour informer de ce qui se trame sur la place du général de gaulle, et qui fait des propositions intéressantes.
    Que fait l’opposition? Elle ne signe même pas les pétitions qui demandent au maire de travailler ensemble avec les Fontenaisiens sur les évolutions avant de décider les projets (cas de l’ancien conservatoire, cas de la place du général de Gaulle, …).
    L’opposition à Fontenay, quand elle fait quelquechose, fait de la politique nationale et pas du local.
    Ce sont les Fontenaisiens qui se débrouillent (plutôt bien d’ailleurs) seuls.
    Ce message est volontairement (un peu) fort mais il exprime l’attitude de l’actuelle opposition qui fait beaucoup de politique politicienne et peu de politique locale.
    Beaucoup de Fontenaisiens s’en souviendront le moment venu.
    J’imagine facilement que l’opposition va réagir à ce commentaire.
    Eh bien comme cela on s’apercevra qu’ elle bouge encore !
    Non ce n’est pas à l’opposition de Fontenay que vous vous adressez, mais peut être à une future opposition…
    J.G. Croland

  • On peut effectivement se poser la légitime question de savoir à qui s’adresse ce message de monsieur Mergy?
    Si je suis bien c’est à un ou des élus d’opposision (?)

  • Est-ce un hasard si G.Mergy s’exprime dans un blog associatif, celui des zozos?
    J’essaie de lire le Fontenay Mag, ce qui n’est pas difficile: il y a surtout des images. Je lis donc les tribunes de l’opposition institutionnelle et la réponse de la majorité. Je constate que l’opposition institutionnelle y parle peu de Fontenay sauf l’élu écolo. Pourquoi celui-ci omet-il ses coordonnées ? C’est avec lui, les associations indépendantes et les citoyens qu’une alternance serait constructible.
    (Vernet Collectif des associations riveraines du RER B Robinson/Fédération Nationale des associations d usagers des transports Ile de France)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )