24 février 2018 | 07:18
Vous etes ici:  / Libre opinion / Fontenaisiennes, Fontenaisiens, ne vous laissez pas avoir

Fontenaisiennes, Fontenaisiens, ne vous laissez pas avoir

On apprend dans le site de la ville que le 14 mars 2018, L. Vastel présentera le projet d’aménagement de la place du Général de Gaulle issu du sondage qu’il a lancé.
Il n’a donc pas fallu 2 mois après la fin du sondage pour tirer les conclusions des ateliers (auxquels extrêmement peu de personnes ont participé: 3 ateliers de 20 personnes chacun que l’on nous a résumé en un astucieux « 80 personnes étaient présents ». Et voilà comment on vous transforme un flop total en un demi flop), pour finaliser le projet et le proposer aux habitants ! Rapide, non?
A qui on va faire croire cela?
Vous avez bien compris: l’affaire était cousue de fil blanc, tout était déjà préparé, tout était ficelé.
Le maire savait exactement ce qu’il voulait, une folie sur la place, et c’est bien cela qu’il va essayer de faire passer en force.

Passer en force en s’appuyant sur un sondage avec une participation dérisoire malgré 6 semaines d’ouverture, le Fontenayscope à disposition, l’internet et l’appui des agents administratifs que l’on avait rappelé en renfort de vote ( même le cabinet conseil reconnait ne pas être un sondage représentatif car pour cela il faut que 5% des habitants votent c’est un minimum, et il n’y en a même pas eu 3,5% et pour lequel le maire a inventé un pourcentage de « ménages votants ». Là encore , on est sur les fesses).

Un sondage dont les conditions de vote posent question en particulier cette décision unilatérale et étonnante du maire d’exclure les votants qui se sont exprimés sur la même adresse IP, ou taire tous les commentaires qui ont été faits ou encore refuser la présence de Fontenaisiens au dépouillement.
Passer en force pour imposer une folie qui a obtenu 50%  de voix de moins que la pétition qui ne veut aucune construction sur le parvis.

Tout cela montre à l’évidence que cette consultation était comme beaucoup l’ont dit, écrit, fait savoir, de la poudre aux yeux, tout étant joué d’avance.

Non les Fontenaisiens ne peuvent pas se faire avoir comme cela : être pris pour des idiots en étant consultés sur un sondage qui est plié à l’avance et se faire imposer une solution qui n’a aucune, mais absolument aucune, légitimité, une solution qui a obtenu le moins de voix parmi celles évoquées dans les différentes dernières pétitions.

Maintenant il faut siffler la fin de la récréation et refuser par tous les moyens (attention, moyens légaux bien sûr ) de se faire imposer la folie.
Tout autant que cet immeuble de fond de place qui lui n’a même pas fait partie des sondage.
Il faut dire NON à L. Vastel pour la Folie.
Il faut dire NON à L. Vastel pour l’immeuble de fond de place, mais imposer à L. Vastel de faire se prononcer les Fontenaisiens sur les différents projets possibles après les avoir répertoriés: l’immeuble Stalino-Versaillais de 6 niveaux, le projet alternatif de centre culturel cinéma théâtre, et d’autres si ils arrivent.

Jean Paul Sevel

4 RÉPONSES

  • Même si je pense qu’à part les éventuels militants de Fontenay Avenir, personne n’est dupe du tour de passe-passe du Maire et de son équipe croupion, votre article a le mérite de résumer clairement la situation et les enjeux à venir en terme de mobilisation dans notre commune. Que le Maire gère les affaires courantes juqu’à fin de son mandat et n’engage pas l’avenir de la ville au regard de l’opposition de plus en plus forte de la population à ses projets.
    Instrumentaliser autant les résultats d’une consultation publique (y compris sur les pourcentages), c’est du jamais vu à Fontenay ou ailleurs.
    Gilles Mergy
    Conseiller municipal

  • L’attitude de certains élus de la bande des 21 , dont certains se revendiquent du gaullisme (avec toute la posture virile du code d’honneur qui fait bien), me fait penser à cette citation : Progresser en politique c’est ramper verticalement…

  • Voilà des mois que par le biais de votre blog, celui de Civifar et des Nouvelles de Fontenay, nous sommes informés au jour le jour de l’avancée du projet de M. Vastel. Il semblerait qu’un nombre important de Fontenaisiens soit contre ce projet et j’en suis, d’autres le refuse en partie. J’ai malgré tout du mal à me représenter cette force d’opposition, combien sommes-nous réellement? Je pense que M.Vastel lui non plus ne se la représente pas et agit comme si elle n’existait pas. Je crois qu’il est largement temps de passer à une autre forme de résistance, largement temps de nous rendre visibles et audibles. Hors de question bien sûr d’utiliser le force ou la violence, mais je crois qu’il est nécessaire de bouger, de rendre palpable notre refus des abus qui se commettent en ce moment dans notre ville. Et-il possible d’envisager une action commune aux associations qui s’opposent à ce projet, qui permette à tout un chacun de témoigner son adhésion irréfutable à cette opposition? Il nous faut bouger, sans cela notre désaccord ne sera qu’un vague échange de correspondances. Malgré tout, merci à tous ceux qui se débattent pour nous tenir informés.
    Respect.

  • Vous posez une très bonne question.
    Il y a déjà un moyen simple de se compter c’est de signer la pétition :
    http://chn.ge/2DinM3x

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )