6 février 2023 | 06:09
Vous etes ici:  / Libre opinion / Fontenay-aux-Roses : la démocratie participative est en deuil !

Fontenay-aux-Roses : la démocratie participative est en deuil !

La démocratie participative à Fontenay-aux-Roses reposait sur trois piliers :

Les Conseils de quartier et comités d’habitants : formellement, ils existent toujours, mais sont de plus en plus boudés par les fontenaisiens. Deux raisons à cela :

  • Les réunions sont trop souvent plus consacrées à l’expression de l’autosatisfaction des élus majoritaires qu’à l’écoute des habitants ;
  • Les décisions ou remontées d’insatisfaction ne font pas l’objet d’un traçage, et sont donc trop rarement suivies d’effet.

Des Comités consultatifs ou de projet : le maire voulait les transformer en Comités thématiques, au moins un par an. Après un an, on attend toujours le choix du premier thème…

La vitalité des associations : mais la majorité actuelle n’hésite pas à supprimer les moyens accordés à celles qui expriment un avis divergent (Cf. les mésaventures de FARàVélo), et certaines associations s’épuisent à force de ne pas être entendue…

À ces trois piliers, la majorité actuelle avait trouvé utile d’ajouter un quatrième : la vidéotransmission des séances du conseil municipal. Cela permettait à plus de personnes de suivre les séances en direct, ou de les voir ou revoir en différé. C’est fini ! Le maire avait annoncé son intention d’arrêter la vidéotransmission. Il n’a pas pris le temps d’ouvrir la discussion en Conseil municipale. Il n’a pas entendu les fontenaisiens qui ont signé la pétition demandant le maintien de cette vidéotransmission. La séance du 12 décembre n’a pas été filmée. Vous n’avez pas pu la suivre ; vous ne pourrez pas la voir ou la revoir !

Aujourd’hui, avec l’arrêt de la vidéotransmission des conseils municipaux, la démocratie participative est en deuil à Fontenay-aux-Roses.

Mais au train où vont les choses sur les Conseils de quartier et les Comités thématiques, demain c’est tout Fontenay-aux-Roses qui pourrait bien être en deuil de sa démocratie participative !

Michel Giraud

1 RÉPONSE

  • Gilles Mergy

    En 2014 puis de nouveau en 2020, Laurent Vastel avait multiplié les promesses de campagne sur la démocratie participative (sur l’absence de hausse des impôts locaux aussi mais j’y reviendrais ultérieurement).
    En pratique, une fois élu, il n’en avait respecté aucune à une seule exception la retransmission vidéo des séances du conseil municipal. Avec cet arrêt des transmissions qui a été confirmé hier soir, il fait le grand chelem des promesses non tenues. Compte tenu de la mobilisation des habitants de notre commune sur le sujet, il a toutefois indiqué que des travaux étaient prévus pour ré aménager la salle du conseil municipal et y installer des caméras fixes qui permettront de nouveau la captation vidéo des conseils municipaux. Il n’a donné aucune échéance temporelle. A suivre
    Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )