3 juin 2020 | 15:26
Vous etes ici:  / Libre opinion / Pendant le confinement L.Vastel poursuit sa campagne

Pendant le confinement L.Vastel poursuit sa campagne

L. Vastel écrit le 27 avril une «  Lettre aux Fontenaisiens ».

Cela aurait pu être une belle idée démocratique d’une information ouverte et non partisane aux Fontenaisiens.

Mais encore une fois L. Vastel détourne l’idée à son profit.

Comment ne pas y voir un grand moment de communication ? Le 2 eme tour ( ou plus…) est encore devant nous…

D’abord parce qu’il y a déjà sur le site de la ville un « flash info » journalier qui informe. Pourquoi donc cette redondance ? Si non de la communication.

Ensuite parce que L. Vastel écrit que la municipalité a commandé 80.000 masques. Pourquoi n’indique-t- il pas que la moitié sont des masques sont en papier et ne serviront qu’un fois, c.a.d. 4 heures. Autant dire un intérêt plus que minime de la moitié de la commande municipale. 

L. Vastel écrit : « le 11 mai, l’épidémie ne sera pas finie ». 3 lignes plus tard il écrit : « Bientôt cependant, la mort et la maladie qui sont liées au coronavirus seront derrière nous,… ». Totale contradiction.

En fait comme tout le monde il n’en sait rien du tout. Il fait des phrases qui n’ont aucun sens, mais ça permet d’écrire une lettre aux Fontenaisiens.

L. Vastel écrit que la proposition de la conseillère d’opposition Mme Zinger de distribuer des colis alimentaires aux plus défavorisés : « a été approuvée unanimement au conseil, preuve que la crise sanitaire dépasse les clivages politiques ». Mais alors puisque la crise dépasse les clivages politiques,  pourquoi n’avoir pas été jusqu’au bout . Et rappeler l’utilité d’impliquer l’opposition en remerciant les élus d’opposition d’avoir unanimement , sur une proposition de G.Mergy, eu l’idée de ce conseil public dématérialisé.

L.Vastel écrit que « Dès début mars, nous avions anticipé et commandé 4000 masques ». Il avait donc bien conscience de la gravité de ce virus qui occupait tous les médias depuis déjà 1 mois déjà. Alors comment se fait il que se sentant souffrant dès le mercredi 11 mars, il a continué sa campagne personnelle jusqu’au dimanche 15 mars inclus n’hésitant pas à faire le tour des bureaux de vote sans aucune protection.  Et n’a informé les fontenaisiens en particulier ceux qu’il avait côtoyé qu’en fin de semaine suivante?

Pourquoi dans cette lettre comme dans les précédentes ne reconnaît-il pas une faute majeure pour un maire, qui est médecin, et s’en excuse? 

L. Vastel montre par cette lettre aux Fontenaisiens qu’il sait prendre la plume. Alors pourquoi n’a-t-il pas écrit dès le lundi matin 16 mars une lettre aux Fontenaisiens indiquant qu’en tant que maire et de médecin il avait des suspicions lourdes sur son état de santé ? Et en conséquence encouragé ceux qu’il avait rencontrés les 3 ou 4 derniers jours à prendre eux même des précautions particulières vis à vis de leurs entourages?

Cette inexcusable absence n’est pas acceptable.

Informer les Fontenaisiens oui, mais alors tout dire . Et sans en profiter pour alimenter sa campagne électorale.

Antoine Mitouard

2 RÉPONSES

  • Marie-Helene Boulestreau

    En référence à nos lointains ancêtres, je vous répondrais bien  » errare humanum est, sed perseverare diabolicum »… Ça fait un peu pédant, mais ça reste d’actualité, malheureusement.

  • Avec l’argent public. Légal?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )