21 octobre 2019 | 20:03
Vous etes ici:  / Conseil municipal / Libre opinion / La barbarie du terrorisme a frappé avec horreur notre pays.

La barbarie du terrorisme a frappé avec horreur notre pays.

Mes pensées vont d’abord aux victimes, aux blessés et à tous leurs proches. Je veux aussi saluer l’action des forces de l’ordre et de tous ceux qui ont porté secours.

Trois jours de deuils ont été décidés par le Président de la République. L’unité nationale est notre devoir. Nous devons tous nous rassembler autour des valeurs de la République en refusant tout amalgame et toute polémique.

J’ai donc demandé dès ce matin à Monsieur Laurent Vastel, Maire de notre commune, que le Conseil municipal prévu lundi soir soit consacré exclusivement à cette unité afin d’observer une minute de silence et de reporter son ordre du jour à une date ultérieure en raison des nombreux sujets d’importance pour l’avenir de notre commune qui nous divisent et qui y sont inscrits. Ce n’est pas céder à la terreur que de savoir éviter toute polémique dans ces moments d’horreur et de deuil.

Je remercie d’ailleurs toutes les organisations politiques qui ont suspendu leurs campagnes et notamment les partis de gauche et écologiste qui devaient distribuer ce matin sur notre marché un tract portant sur un point inscrit à l’ordre du jour de ce Conseil municipal.

Je forme le vœu que ce qui nous rassemble prévale sur ce qui nous oppose dans cette période de deuil et j’en appelle à la sagesse de la municipalité.

Pascal Buchet
Maire honoraire de Fontenay aux Roses

3 RÉPONSES

  • De tous coeur avec vous

  • Il me semble plus que nécessaire, par respect envers les familles endeuillées et envers tous les citoyens assommés par cette barbarie injustifiable, de reporter les points importants sur le devenir de notre commune mis à l’ordre du jour du Conseil Municipal de demain soir lundi 16 novembre.
    Les échanges de point de vue entre les élus ne pourront pas être constructifs en ces circonstances.

    • Oui tout à fait, face à l’horreur et à la gravité de ces événements, les votes et les débats pour la création de la SPLA, de la rémunération du Président, du Vice-président et des administrateurs doivent attendre. Il est urgent de reporter ces sujets conflictuels et importants pour notre ville.

Répondre à Bernard WELTER Annuler la réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )