29 mars 2020 | 09:28
Vous etes ici:  / Libre opinion / La Démocratie Participative

La Démocratie Participative

POURQUOI UNE NOUVELLE CHARTE ?

Une charte de la démocratie participative existe à Fontenay, adoptée au Conseil Municipal du 16 février 2012.

Cette charte, qui a le mérite d’exister grâce à de nombreux Fontenaysiens investis n’a pas du tout été prise en considération depuis 6 ans.

FONTENAY AVEC VOUS propose aux Fontenaisiens d’aller plus loin ensemble : les fontenaysiens décideront avec les élus.

On ne se contentera plus de vous consulter mais vous serez écoutés, et vous participerez pleinement à la vie de Fontenay.

COMMENT CELA VA-T-IL FONCTIONNER ?

Au-delà des conseils de quartier (qui bien entendus perdureront), la participation des Fontenaysiens aux grandes orientations concernant la ville, s’effectuera selon deux modalités :

–        Un conseil citoyen composé de 35 personnes tirées au sort sur les listes électorales et siégeant sur deux ans avec nouveau tirage au sort tous les deux ans

Un tirage au sort permet d’assurer la neutralité de la nomination et du choix des personnes siégeant au conseil citoyen.

Il permet également d’avoir un panel représentatif et équitable de la population, dans le respect de la parité homme/femme, et toute sensibilité politique confondue.

Le nombre de 35 personnes permet en effet d’assurer cette équité (35 élus, 35 citoyens).

Le tirage au sort s’effectuera en toute transparence en Conseil Municipal.

Nous vous invitons à venir en parler avec nous le 10 Mars à 20H30 Salle Sainte-Barbe.

Françoise Létang

8 RÉPONSES

  • Mme Letang le principe que vous evoquez ci dessus et qui est defendu par votre liste conduite par Pascal Buchet, ex maire battu en 2014, peut paraitre louable et interessant sur le papier… mais il est complètement irréaliste.

    Vous etes en train de nous dire que 35 personnes inscrites sur les listes électorales de fontenay ( soit avec statistiquement uniquement 21 d entre elles qui se déplaceront pour voter dans 1 semaine) seront tirées au sort pour participer à vos différents conseils? Avec différentes réunions et travaux préparatoires?
    Le droit de vote est un droit comme son nom l indique
    Votre systeme serait un devoir? Non inscrit a mon sens dans les textes de loi..
    Et 35 citoyens versus 35 élus… tres bien sur le papier mais 35 élus avec des indemnités contre 35 citoyens bénévoles….
    Les citoyens fontenaisiens qui souhaitent s impliquer activement dans le développement de notre ville sont sur les listes électorales, soutiens de celles ci ou dans les differentes associations … les autres veulent rester en dehors et au mieux ils iront voter pour 1 equipe digne de ce nom avec un projet et qui saura défendre au mieux la ville sans proposer des schemas illusoires impliquant des citoyens qui ne souhaitent pas forcement etre contraints de s impliquer ainsi et que leurs noms apparaissent sur les differents comites alors qu ils n auront rien demandé… et que ferez vous si parmis ces 35 personnes l une a déménagé depuis plusieurs annees a l autre bout de la france sans changer son lieu de vote et qu elle n a plus de contact ni d intérêt pour fontenay???

    Au final les 35 elus seuls prendront les décisions… est ce cela la démocratie participative??

    De belles paroles de politiciens…mais pas réalistes…

  • Chère tante Françoise, comme dirait Mr Croland.

    J’ai bien lu, sur le tract que m’avait tendu Pascal Buchet de sa chaise au café du marché il y a peu – c’est-à-dire, dès que le programme porté par sa liste avait été mis au point (porté où ?) –, cette proposition de relance de la démocratie participative pour les Fontenaisiens.

    Il y a un constat de départ que tout le monde a fait * : la démocratie participative à Fontenay est morte et enterrée quelque part sous le béton des places imperméabilisées, des flaques à angle droit ou des fontaines magiques (total, 10 M€), depuis pratiquement le début du mandat présent qui se finit (non, je n’ai pas dit ouf. Ah si).
    Évidemment il faut faire quelque chose.
    Évidemment il faut commencer par en discuter ; mieux, en discuter et en débattre avec ceux avec qui et pour qui on veut en finir avec ce vide absolu. Il faut croire en cette intelligence collective et citoyenne, cette force de proposition. Mais c’est insuffisant : il faut avoir envie d’utiliser toute cette matière pour en faire quelque chose, pour que les moyens soient proposés concrètement aux citoyens afin qu’ils puissent exercer leurs droits démocratiques de débat, de critique et de proposition. Ces moyens doivent établir une ambiance sereine et apaisée, propice à l’exercice de ces droits.

    Faire tout cela, c’est du travail. Ça prend du temps. Ça nécessite d’être plusieurs à s’y atteler, mais quand le processus est amorcé, on peut espérer entraîner des nouveaux venus qui vont permettre d’aller plus loin, plus vite et de façon plus pertinente.

    Pour la liste Fontenay avec Vous, et derrière Pascal Buchet, vous nous avez indiqué le top chrono de départ pour en parler ; on n’en a jamais été aussi près.

    Pour la liste un Temps d’Avance pour Fontenay, autour de Gilles Mergy, un gros temps d’avance a été pris pour cela. Un an d’ateliers fontenaisiens, ces débats citoyens ouverts pour participer à la co-construction du projet, un an d’analyse et de priorisation des idées sur tous les thèmes abordés qui relèvent de la politique municipale, un an de débats internes, d’engagement progressif de nouveaux participants. Parmi ces thèmes, celui de la démocratie participative a bien sûr été discuté, débattu et objet de nombreuses propositions originales et ancrées dans la réalité fontenaisienne (d’autant plus évident qu’elle était en train de s’exercer).
    Un temps d’un an d’avance, de travail collectif, sincère, de démocratie et de co-construction. Je ne détaillerai pas ici tout ce qui est proposé dans le projet sur ce thème et sur les autres. Tout est bien documenté et les nombreux colistiers ne se ménagent pas pour diffuser tout cela depuis longtemps.

    Et ce projet est réaliste, l’ensemble est chiffré.

    * sauf si l’on est l’un des colistiers de Mr Whastel – pour la blague sur l’orthographe du nom de notre édile actuel (on peut encore le dire), cf. intra Osez-Fontenay – et que l’on a pour rôle de twitter sans se relire, ce qui n’est de toute façon pas matériellement possible, question de temps et de nombre (dont la fraction est possible, avis aux impétrants de la médaille Fields, cf. intra également).

  • M. Vastel n’a cessé de répéter, que, lui seul, avait toute légitimité et donc tout pouvoir et c’est ainsi qu’il a régné pendant tout son mandat.
    Les associations Fontenaisiennes qui sont très très actives, les recours, les pétitions, les demandes de réponses, les courriers divers …. balayés, méprisés.
    Il est nécessaire, il est même primordial que les Fontenaisiens, et ceci, même si ils ne sont pas actifs au sein d’une association puissent exprimer leurs opinions.
    Il va de soi que la démocratie participative ne saurait en aucun cas être imposée mais qu’elle reposera sur la base du volontariat et les personnes tirées au sort auront bien évidemment le choix d’accepter ou de refuser.
    Aussi, pour anticiper ces éventuels refus, le tirage au sort s’effectuera par rang :1er rang, 2ème rang etc … nous avons des ressources suffisantes sur les listes électorales pour trouver 35 personnes.
    Si une tirée au sort en 1er rang refuse, alors on prendra celle du 2ème rang et ainsi de suite jusqu’à l’acceptation.
    Cela évite d’avoir à organiser un nouveau tirage au sort fastidieux et de permettre d’anticiper les refus et de conserver la liberté des Fontenaisiens et le principe de volontariat.
    Je vous invite vraiment à venir à notre réunion de demain.

  • Une usine à gaz pour quelle utilité ?
    C’est de mémoire la conclusion du collectif des associations de Fontenay-aux-Roses sur cette proposition de votre tête de liste
    Il faut en priorité faire vivre la charte de 2012 et travailler sur une concertation plus en amont sur les projets

  • Comme le tirage au sort se fera en conseil municipal comme vous l’indiquez, expliquez nous en plus.

    Imaginons 35 personnes tirees au sort contactées j’imagine les jours suivants ( vous n allez pas appeler les fontenaisiens en soirée en live pendant le conseil municipal et donc pendant la soirée/ le film ou la serie du soir) donc si quelques personnes refusent comment fait-on? 1 semaine après vous reconvoquez 1 nouveau conseil municipal ? Ou c’est reporté à M+1?
    Dans ce cas si à nouveau certaines personnes tirées au sort refusent on passe à un nouveau tirage au sort à M+2?
    A la fin des 2 ans aura-t-on reussi à reunir les 35 personnes? En esperant qu’entre temps il n y’ait pas de déménagement ou de décès sur les 35 personnes ….
    Pas facile à mettre en place en toute transparence tout ça …

  • J’ai du mal à comprendre, mais je respecte les idées de chacun.
    En ce qui me concerne je pense que c’est avec les Fontenaisiens qu’il faut élargir la démocratie participative et je suis convaincue qu’ils aimeront participer aux décisions, qu’ils feront des propositions riches qui peuvent apporter beaucoup pour tous et qui ne sont pas incompatibles mais complémentaires avec les comités d’habitants et les associations.
    « C’est trop compliqué » est pour moi le synonyme de « on a pas envie, c’est bien comme ça » . Je pense au contraire que c’est possible et cela ne me paraît pas insurmontable.

  • Chère Madame Létang
    Je salue votre volonté de promouvoir avec courtoisie et pédagogie une des rares propositions de votre tête de liste
    Mais soyons clairs : en quoi cette proposition usine à gaz va permettre d’associer rapidement les Fontenaisiens au processus de décision ?
    P. Buchet a lancé une votation citoyenne en novembre.
    Il n’a jamais présenté les résultats (ni même le nombre de réponses) et il nous a sorti du chapeau un projet tout ficelé et tout banal.
    C’est un simple gadget pour un candidat en panne d’idées nouvelles

  • « usine à gaz », cela n’engage que vous.
    Je reste persuadée qu’aujourd’hui les décisions doivent se prendre avec la majorité des Fontenaisiens, ils sont tous concernés et personne n’a la science infuse.
    L’expérience du passé a mis en évidence que l’argent public ne peut pas, ne doit pas être utilisé n’importe comment.
    Permettre aux citoyens de participer aux différents projets favorise une meilleure adhésion, évite les tensions, les recours couteux pour la Ville. Et donc, permet, une gestion de la Ville apaisée.
    Jusque là la démocratie participative n’était que consultative finalement, nous désirons qu’elle soit réellement et effectivement participative.
    Lorsque j’entends une personne de l’équipe de M. Mergy dire qu’il se présente sur cette liste pour être entendu car il faisait parti d’une association depuis plusieurs années et qu’il avait le sentiment qu’il n’y a que les élus qui avaient la parole et bien c’est révélateur. Il a raison.

    Pour ce qui est de la votation citoyenne, certaines idées sont reprises sur la liste des propositions, d’autres, toutes aussi intéressantes, seront à débattre.
    Faire une liste de propositions ficelées, pour moi c’est dépassé. J’ai l’intime conviction que « la liste » est évolutive, en fonction du terrain, des besoins, des paramètres qui évoluent.
    Un exemple, le conservatoire, j’ai des idées pour l’utiliser, mon idée est-elle meilleure que les idées de l’association du conservatoire, peut-être pas, est-elle meilleure que l’idée proposé par la liste conduite par Gilles Mergy, peut-être pas. Et si les Fontenaisiens faisaient un choix pour le garder dans l’actif de la Ville ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )