25 janvier 2021 | 12:06
Vous etes ici:  / Libre opinion / L’énigme du bassin 14/14

L’énigme du bassin 14/14

Chapitre 14ème  : Epilogue

Le soir du lundi, soit 2 jours après leur enlèvement aéroporté, le maire et l’ancien maire sont ramenés dans une voiture banalisée à Roses-les-Trois ou Cinq-Fontaines ; plus personne ne sait.

Ils se font déposer devant la mairie, le bassin et sa statue. Ils ne sauront jamais, pourquoi ils ont été enlevés, ni où ils ont pu aller, et surtout à quoi l’un ou l’autre aura échappé.

Finalement, ils ne sont pas mécontents de leur mésaventure. Ils ont vécu 2 jours dans un lieu surprenant. Ils ont choisi chacun de commander des plats et ils ont goûté des mets exquis sortant de l’ordinaire avec des vins et spiritueux adaptés dont ils n’ont pas abusé car, rappelons-le, ils sont tous les deux médecins.

L’un aura passé de nombreuses heures à faire du sport en essayant toutes les possibilités de l’appareil de musculation multi fonctions avec ou sans le gilet à impulsions électriques. Et il aura ressenti de nombreuses courbatures jusqu’à la fin de la semaine suivante. Après avoir zappé sur les chaines d’information, le second hôte aura bien apprécié la chaine 18 puis lassé, il sera revenu sur les 4 autres chaines. Et miracle, par une combinaison d’appuis touches imprévus, il sera tombé sur d’autres chaines que celles préprogrammées : anglophones, allemandes, chinoises, portugaises, etc. Ceci lui aura permis d’entrevoir une vision différente de celle des chaines francophones.

Ainsi, ils auront pu se dégager de leur vie courante, ô combien chargée, avec ce week-end improbable, et auront été choyés comme des ……………. coqs en pâte !

Ils se saluent et repartent chacun chez eux en réfléchissant à cette séquestration confortable qu’ils ont vécue.

Comme en ce soir du dernier jour de novembre il fait vraiment froid, en chemin ils s’emmitouflent dans leur veste d’hiver, et mettent leurs mains dans leurs poches. Et surprise, elles sont pleines d’une poudre de quelque chose, froide naturellement mais assez dense tout de même. Leur premier geste est de retirer leurs mains de leurs poches en prenant une poignée de cette poudre. Chacun de leur côté, à la lumière des réverbères ils regardent ce que c’est, puis laissent couler la matière sur le sol. C’est du sable. En plus de leur absence inexpliquée, qui donc a pu leur faire cette farce ?

Eric Wolinski

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )