19 août 2018 | 15:52
Vous etes ici:  / Libre opinion / Les propos de L. Vastel dans le Parisien Hauts de Seine de ce  16 janvier sont absolument stupéfiants.

Les propos de L. Vastel dans le Parisien Hauts de Seine de ce  16 janvier sont absolument stupéfiants.

Je voudrais éclairer mon titre avec 2 exemples:

« Depuis le début du mandat cette liste associative a essayé de marquer sa différence »:

Mais si L.Vastel avait connu un tant soit peu Fontenay, ses habitants et son histoire, au lieu de se présenter ici pour des raisons uniquement politiques, il aurait su que M. Faye n’est pas homme à se taire quand il a un avis. Et des avis, il en a !
Effectivement Faye et son équipe son plus audibles que le reste des adjoints et conseillers de la majorité qui sont d’une discrétion absolue!
Pourquoi L. Vastel ,  a-t-il accepté de s’associer au 2 ème tour à la liste de M. Faye si ce n’est pour récupérer ses 12% de voix du 1 er tour . Et  d’ailleurs malgré cette alliance plus que bizarrre n’arriver qu’à une toute petite majorité de 53% (avec 4 listes!) dans un océan d’abstention (40%°).
Sans la liste de M. Faye, L. Vastel était très largement battu.
C’estvraiment très facile de s’associer à quelqu’un avec qui on ne partage rien pour se faire élire et se plaindre ensuite d’être associé à lui.

« La vie continue. Nous avons toujours une majorité confortable »:

L. Vastel prend les Fontenaisiens pour des benêts.
S’il a une majorité d’élus parce que le règlement des élections municipales est ainsi fait, il n’a plus du tout la majorité des Fontenaisiens avec lui.
Ni, bien sûr, la majorité sur les inscrits, mais pas non plus sur les votants. Sans le millier de voix des électeurs de M. Faye, il en est très très loin.
L. Vastel a obtenu 4900 voix au 2nd tour dont 1000/1200 de M.Faye. Sans Faye , il est à 3800/4000 voix.
Sur 16000 Fontenaisiens inscrits c’est 25%.
Sur les 9500 votants c’est 40% au grand maximum
Bien sûr la loi lui permet de rester, il n’y a rien à dire, mais l’éthique devrait lui commander de redemander aux Fontenaisiens leur avis.
Avec une si basse assise de soutiens dans la poulation, on peut gérer la ville.
Mais on ne peut absolument pas décider de grands sujets structurants pour Fontenay, en particulier d’urbanisme.
Jean Paul Sevel
(Nota: Ce que j’écris ici est tiré de l’article du Parisien qui rapporte les propos de M. Vastel. Si ces propos ne sont pas fidèles ou déformés, je ne peux pas en être accusé).

3 RÉPONSES

  • Bonjour Mr Sevel,
    Je vous remercie pour vos précisions. Toutefois, vous n’êtes pas sans ignorer qu’entre 2014 et 2018, trois années se sont écoulées et comme dit le poète :
    Avec le temps…
    avec le temps, va, tout s’en va
    on oublie le visage et l’on oublie la voix
    le cœur, quand ça bat plus, c’est pas la peine d’aller
    chercher plus loin, faut laisser faire et c’est très bien

    Bien à vous
    Marc

  • J’ai omis d’indiquer dans mon article que M. vastel a indiqué que la majorité est encore de 21 membres.
    Mais M. N’Galle a disparu.
    Il semble que Mme Benmeradi n’habite plus à Fontenay.
    On lit que M. Napoly non plus (merci de confirmer ce point svp).
    Serieusement on peut encore parler de 21?
    Même si c’est légal, des personnes qui n’habitent plus dans la ville peuvent-elles vraiment l’ administrer avec tout l’implication et l’intérêrt que l’on peut attendre des élus?
    Ce ne serait pas plutôt 18, non?

  • Je propose que Laurent Vastel postule au grand prix de l’humour politique 2018 pour sa phrase bientôt mondialement connue : « Nous avons toujours une majorité confortable » !!!!!

     

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )