23 septembre 2021 | 22:47
Vous etes ici:  / Libre opinion / L’info de la semaine : « C’est toi qui l’as dit, c’est toi qui l’es » ?

L’info de la semaine : « C’est toi qui l’as dit, c’est toi qui l’es » ?

Vous n’avez sans doute pas besoin de chercher longuement dans votre mémoire pour vous rappeler cette ritournelle de cours d’école. Il semble que notre majorité municipale se la soit appropriée en l’adaptant : « C’est moi qui l’ai dit, c’est pas moi qui le suis ».

Dans un article publié le 18 février 21 sur le blog de la majorité municipale, une conseillère municipale déléguée, Mme Collet, juriste de profession, affirmait : « On ne se refait pas, j’ai un immense respect pour l’Autorité Judiciaire… ».
Ces propos ne devaient engager que leur auteure, car les faits sont très différents. Que lit-on dans un autre article publié le 7 avril 2021 sur le même blog, sous la signature d’une autre conseillère municipale de la majorité, Mme Lecuyer ?

  • « S’opposer efficacement, ce n’est pas faire obstruction à un abattage de 4 arbres en prétextant qu’il est illégal alors que tous les documents sont en règle ». Les documents étaient tellement en règle que le maire a dû réécrire en urgence son arrêté autorisant l’abattage et que le Tribunal Administratif avait accepté de siéger en référé pour examiner le recours de riverains… Mais le maire est passé outre, et a ordonné la destruction des arbres avant que le juge puisse se prononcer. Il aurait suffi d’attendre trois jours ;
  • « S’opposer efficacement, ce n’est pas dire d’un article moquant un élu sur son physique qu’il s’agit d’un article  ̏ totalement anodinʺ. » Ecrire cela, c’est oublier que si l’élu a porté plainte, la justice n’a pas estimé devoir donner suite, l’infraction n’étant pas avérée.

Passer à l’acte avant que le juge ait pu se prononcer, proférer des accusations que la justice a considéré non établie, où est le « respect pour l’Autorité judiciaire » ?

Dans l’article de Mme Lecuyer on peut encore lire :

  • « s’opposer efficacement, ce n’est pas bombarder les réseaux sociaux de fausses informations » ;

et

  • « L’enjeu pour l’opposition est de démontrer que ses divergences se fondent sur des enjeux réels et qu’elle peut participer à la construction de l’avenir dans une démarche commune, avec un équilibre à trouver pour marquer son désaccord tout en proposant des alternatives crédibles. »

Des affirmations auxquelles, je n’en doute pas, l’opposition municipale souscrit assez largement. D’ailleurs elle l’a montré en proposant, lors du dernier Conseil municipal, un plan d’économie permettant d’annuler la hausse des impôts fonciers qui fut votée par la majorité ce soir-là.
De quoi ce plan d’économie était-il fait : du maintien de certaines dépenses au niveau du budget (prévisionnel ou réalisé) 2020, et de quelques économies supplémentaires sur les indemnités de mandat des élus et les frais de publication (le détail peut être lu ici).
Voici comment la première adjointe a traduit l’information sur Twitter, tweet relayé par le maire lui-même…

Voilà un joli tissu de fausses informations pour tenter de tailler en pièces une proposition constructive, réaliste et crédible de l’opposition municipale, sans proposer le moindre argument de fond dans la discussion…

J’ai envie de dire à notre majorité municipale que « diriger efficacement, c’est aussi savoir écouter ses opposants… » et ne pas se contenter de les caricaturer ou de les sanctionner.

Pour résumer, notre majorité municipale est bien dans le :

  • « C’est moi qui l’ai dit » : respect de l’autorité judiciaire, conseils pertinents à son opposition ;
  • « c’est pas moi qui le suis » : elle n’attend pas ou ne respecte pas les décisions judiciaires ; elle caricature les propositions de son opposition à grands coups de fausses informations…

Tout à fait désolent…

Michel Giraud

3 RÉPONSES

  • Gilles Mergy

    Même s’il doit sûrement nous arriver d’être un peu excessifs dans nos critiques de l’action de la majorité municipale, nous essayons, en tant qu’élus de l’opposition, de rester courtois, de nous en tenir aux faits (en comparant de manière argumenté les promesses de L. Vastel et la réalité) et de ne jamais tomber dans les attaques personnelles.

    Nous essayons, au travers de nos voeux, de nos questions et de motions, d’améliorer le service public dans notre commune et de faire progresser la transparence sur les projets de la municipalité.

    Nous approuvons entre 50 et 75% des délibérations qui sont inscrites à l’ordre du jour des conseils municipaux. Lorsque nous votons contre, nous expliquons pourquoi et la plupart du temps nous faisons des propositions alternatives.

    Et pourtant, la majorité municipale continue de caricaturer nos propositions et fait mine de penser qu’être dans l’opposition constructive, c’est juste voter en silence, sans débattre et en souriant, toutes les projets qu’elle présente.

    Cette volonté d’imposer en force ses choix ne relève pas de l’approche apaisée du débat démocratique que nous appelons de nos voeux.

  • Dominique Leonard

    Invitons nos concitoyens à suivre les Conseils municipaux sur le site de la mairie ou via Facebook ; l’illustration par les exemples. Chacun pourra voir qui carricature et le manque de tenue de certains !
    Les conseils sont-ils visibles en replay ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )