21 avril 2024 | 08:09
Vous etes ici:  / Libre opinion / Mairie de Fontenay-aux-Roses : on remanie aussi ?

Mairie de Fontenay-aux-Roses : on remanie aussi ?

Il y a du rififi dans la majorité municipale !

Lors du Conseil municipal du 13 avril 2023, à l’occasion du vote du budget, deux élues de la majorité se sont opposées au maire : l’une en contestant le nombre de lits de crèche avancé par le premier magistrat ; l’autre en refusant de voter la hausse du taux de taxe foncière.

Lors du conseil municipal du 22 juin 2023, le maire a essuyé deux camouflets :

  • Le premier, lors du vote sur la « destitution » de Mme Gagnard (au motif qu’elle n’avait pas voté le budget 2023) : un tiers (9 sur 27) des élus de la majorité n’a pas voté cette délibération ;
  • Le second lors du vote sur deux demandes de protection fonctionnelle de Mme Gagnard : la première a obtenu près d’un tiers de votes positifs chez les élus de la majorité (pas suffisant pour qu’elle soit votée), la seconde près de la moitié, mettant le maire en minorité…

On apprend ensuite que Mme Gagnard a demandé la constitution d’un second groupe d’élus au sein de la majorité municipale ; elle ne serait pas seule… Cette demande doit être satisfaite puisqu’il existe dans l’opposition un groupe ne comptant qu’une seule membre. Mais le maire tergiverse, visiblement pas décidé à lâcher une demi-page de la tribune de la majorité dans le magazine municipal…

Et voilà qu’il se dit qu’un remaniement de la direction de la municipalité serait prévu pour la rentrée : deux adjoints au moins, pas parmi les plus conflictuels (l’un venant de la droite et l’autre un ancien PS ayant contribué à la chute de P. Buchet en 2014), perdraient leur délégation ; une conseillère municipale déléguée gagnerait du galon, au grand dam de ses anciens collègues…

Pendant que la majorité municipale se déchire, les fontenaisiens se sentent abandonnés.

Je suis persuadé que les habitants préfèreraient être consultés sur l’avenir de leur ville et sur les orientations à retenir pour limiter les hausses d’impôts plutôt que de voir la majorité municipale entretenir le buzz avec des intrigues de couloir.

Michel Giraud

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )