6 juin 2020 | 13:16
Vous etes ici:  / Libre opinion / Mais où est passé Monsieur Ribatto

Mais où est passé Monsieur Ribatto

Pour les municipales de 2014, Philippe Ribatto avait formé une liste avec E. Chambon l’adjoint à la gomme  de blog facile et Mme Benmeradi qui a me dit-on le courage de revenir régulièrement à Fontenay où elle n’habite plus depuis une jolie lurette.

Sûr de son écrasante victoire sur son concurrent méprisé Vastel et après avoir dit pis que pendre pendant toute la campagne de 1 er tour sur son concurrent et quelque un(e)s de ses principaux conseillers, en particulier Mme Galante Guilleminot, il avait obtenu environ 11% soit la moitié du score du futur élu.

Son ralliement pour le second tour à son concurrent Vastel en avait étonné plus d’un du fait de la violence des propos qu’il tenait en campagne.

Mais l’odeur de la soupe aidant, les calomnies se sont transformées en ralliement, bien que restant encore quelque temps membre de l’association Conservatoire Soubise pour ne pas vendre le conservatoire ( ben oui, on a de la constance dans les idées dans ce petit monde), il en a été  remercié par le nouveau Calife avec l’attribution d’un poste prestigieux de gardien de monument aux morts. 

Après une mandature marqué par une économie de propos (qui n’a d’égale que celle de Mmes Bekiari dans l’opposition avant qu’elle  ne s’aperçoive qu’elle en aurait peut être encore moins à dire (ouf) si elle rejoignait chez Vastel son ancien ami Lafon avec qui elle avait fait les 400 coups chez Buchet et donc par ricochet se retrouver aux côtés de Ribatto et de fait tout à côté de Vastel dont elle disait alors encore plus de mal que Ribatto de Galante Guilleminot,  vous suivez ou bien ?) et des cérémonies militaro-musicales à couper le souffle et les rubans, nous voilà rendus au terme du mandat.

Tout cela on le sait, même à distance.

Oui mais. Et maintenant ?

On m’a rapporté moult rumeurs: 

En embuscade il monte sa liste avec l’aide de la sous section LR tendance dissidente de la partie sud du Territoire, et l’autre, l’édile n’a qu’à bien se tenir.

Il va s’allier avec Pemezec avant de renoncer quand on lui a appris que Pemezec c’était pas à Fontenay.

Ça y est il monte un gros coup avec le fameux  avocat « il a du cran , il est du cru c’est Ducret , le retour de la droite de chez droite à fontenay », et l’autre le Soleil de Fontenay y va en baver.

Rien de tout cela aujourd’hui.

En fait me rapporte-t-on (mais vous savez ce que sont les on-dit) après s’être fait taper sur les doigts par le Grand Manitou pour tentative d’indépendance mal venue, penaud, la queue basse ( attention aucune allusion à la poésie pour enfants de Mme Collet, svp) , à 20 centimètres de s’être fait excommunier par LR, il rentrerait dans le rang. 

Pas étonnant me direz-vous, lui qui a passé sa mandature à hurler « Garde à vous » sur la place du General !

Ah?

Mais un poste peut être ?

Ben ça va être dur parce qu’il faut caser l’UDI, le Modem de Renaux Michel le référent, l’arche de Noé (dit le P.A.) , La Rem au milieu avec les tendances Gagnard, Lafon, Bekiari, Mahrouch, Gabriel, l’empereur, sa femme et le p’tit prince, les amis du député porteur annuel de galette fraîchement inscrit sur la liste des supporters, les sans partis, les sans états d’âme, les sans scrupules, y reste quoi?

L’entretien des fontaines? Elle voudra jamais l’adjointe aux mille zidées et renouvellement des poubelles. 

Moi je vois pas.

Si y’en a qu’ ont des idées, faire offre dans Osez Fontenay.

Jean Guy Croland , votre analyste en conseillers municipaux dans les placards

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )