18 juillet 2019 | 23:57
Vous etes ici:  / Urbanisme / Modification POS, courrier adressé au commissaire enquêteur

Modification POS, courrier adressé au commissaire enquêteur

Monsieur le commissaire enquêteur,

Je vous prie de trouver ci joint mon avis sur la modification de POS proposée, que je qualifie de précipitée et irréfléchie :

1 : Précipitation, parce que la procédure d’élaboration du PLU est lancée, avec l’ambition d’y dessiner Fontenay à l’horizon 2030. Je partage cet objectif, et l’adaptation proposée du POS actuel me semble tout à fait contraire à la démarche réfléchie et concertée d’élaboration du PLU.

2 : Les réflexions urbaines sur la place de la cavée et la place du général de Gaulle ont été présentées en commission extra-municipale de l’urbanisme les 1er et 15 avril 2015. Les différents projets présentés ont été élaborés par quatre promoteurs immobiliers à l’initiative de l’exécutif municipal. Faire réfléchir des promoteurs à l’évolution d’un quartier ne peut qu’aboutir à un projet de densification. C’est oublier que la ville a également besoin qu’on réfléchisse à ses déplacements, à la place des espaces verts, aux besoins en équipements publics. La proposition de modification POS élude ces questions.

3 : Les questions liées aux transports, à la place des circulations douces, sont primordiales pour la qualité de vie en zone dense. Les documents régionaux, comme le Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF) et le Plan de Déplacements Urbains de la Région Ile de France (PDUIF) fixent des objectifs pour l’élaboration des PLU. La modification de POS réduit les espaces publics au profit de bâtiments privés (exemple : la reprise d’alignement côté impair de la rue Blanchard), elle est donc contraire à l’esprit du SDRIF et du PDUIF. Rappelons que ces deux documents sont opposables, et qu’il y a nécessité de conformité au PDUIF et au SDRIF des documents d’aménagement locaux comme le POS et le PLU.

4 : La hauteur de construction proposée pour les bâtiments rue Blanchard est de 12m à l’égout du toit, 17m au faitage. La distance de bâti à bâti est de 10m. Nous aurons donc des bâtiments plus hauts que la largeur de la voie, ne permettant pas l’apport de lumière naturelle pour les étages les plus bas des nouvelles constructions, et la supprimant pour les pavillons existants du côté impair de la rue (numéro 5 à 9). C’est contraire aux bonnes règles de construction.

5 : Comme présenté en commission extra-municipale de l’urbanisme, il est question d’implanter des parkings sous les différents bâtiments rue Blanchard. Les constructions voisines, datant de l’entre-deux guerres, ont été construites suivant les règles en vigueur à l’époque, sans fondations. Les mouvements de terrain et vibrations induits par la phase chantier font peser un danger sur ces constructions.

6 : La possibilité offerte par la modification du POS de construire des centaines de logements supplémentaires dans Fontenay doit s’accompagner d’une réflexion sur les équipements publics, comme le nombre de places nécessaires en crèches, dans les écoles, au collège… cette réflexion ne peut être menée que dans le cadre de l’élaboration du PLU.

7 : Le POS fait le constat d’un manque de végétalisation de Fontenay et précise que la ville a besoin de la végétation du secteur pavillonnaire. La modification proposée, en supprimant des pavillons avec jardins, intensifie la disparition d’espaces verts, des zones de pleine terre nécessaires à la gestion des eaux de pluie et d’arbres à fort développement.

8 : Pourquoi détruire un habitat typique de Fontenay comme les 3 maisons de ville coté pair rue Blanchard ?

En conclusion : la précipitation dans la modification du POS ne permet pas de réfléchir à l’évolution de Fontenay. Pour le secteur de la Cavée, elle répond clairement à des demandes de promoteurs souhaitant construire rapidement, au-delà de considérations urbaines ou liées à la qualité de vie. Le POS actuel permet déjà de densifier ce quartier tout en respectant l’habitat environnant et l’histoire du lieu. La modification vient poser des bâtiments dans le quartier sans penser à leur intégration. Si l’exécutif souhaite donner un nouveau visage à ce quartier, il convient de le faire d’une façon plus posée et plus ambitieuse, raison pour laquelle je suis contre cette modification du POS.

Hervé Levifve

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )