24 février 2020 | 14:56
Vous etes ici:  / Libre opinion / Notre équipe municipale fourmille d’idées qu’elles sont bonnes

Notre équipe municipale fourmille d’idées qu’elles sont bonnes

« J’avais mille idées » disait la cheftaine des marécages urbains lors d’un tout premier conseil municipal. « Mais quand j’ai vu l’état des finances, une fois arrivée aux affaires, … » se lamente-t-elle, une larme naissante au coin de l’oeil.

Grace à Dieu elle a pu nous en sauver 2, des idées. Et pas des moindres.

Après avoir inventé les jets d’eau sans jet, voilà que notre équipe municipale nous gâte et nous propose la lame d’eau sans eau sur le parvis de la mairie.

Mais vous aurez noté les nombreux bacs à fleurs qui ornent cette oeuvre d’art . Ça va leur rabaisser leurs caquets une bonne fois pour toute aux Verts. « Y’a pas de verdure qu’y disaient. » Et ça, c’est mes yeux?

Au delà de l’audacieux pari architectural, on ne manquera pas de saluer ces courageuses initiatives bien en ligne avec la démarche amorcée de transition écologique  puisque ici on économise et l’électricité et l’eau et les moustiques et les odeurs. Tout en évitant la noyade de conseillers municipaux un soir de galette bien arrosée.

Bon on a pas économisé les euros (1,8 M€ pour la place de l’église et 0,3/0,4 M€ pour le parvis) jetés à l’égout pour construire ces 2 merveilleuses réalisations qui marqueront Fontenay comme le chancre mou sur la figure du syphilitique congénital.

Mais on ne va quand même pas donner du grain à moudre à ces zozos malveillants qui n’apprécient rien de ces oeuvres magistrales lancées sous cette mandature placée sous le sceau de la culture (en bouillon).

Nous attendons tous avec impatience l’invention qui nous est réservée pour le bassin aquatique double étage en pente inversée avec jeux de couleurs de la place de la cavée, dont la construction aura finalement duré 2 fois plus de temps que l’immeuble à coté.

Mais gageons que nous n’aurons pas à le regretter (sauf le coût dont on ne sait rien et qui risque de ne pas être mince et que c’est nous qu’on paye parceque à mon avis c’est pas le promoteur – celui qui vend des beaux appartements neufs!- qui va se colleter le montant astronomique de cette nouvelle folie furieuse recluse dans un coin de Fontenay visible seulement par les clients du bistrot d’en face sirotant leur kir vin blanc et café calva et le automobilistes qui attendent au feu rouge . Bon je m’égare).

Tout ça pour ça !!!!!

Jean Guy Croland

1 RÉPONSE

  • Françoise Létang

    Désillusion, oh, désillusion, je pensais que ce point d’eau pourrait servir pour le modélisme naval et j’hesitais à investir entre un sous-marin et un voilier Monsieur Croland, je suis déçue !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )