24 juillet 2021 | 21:34
Vous etes ici:  / Libre opinion / Pour profiter des merveilles de la ville

Pour profiter des merveilles de la ville

Fontenaisiens, siennes, concernant la place de l’église, une de nos dernières réalisations dont nous sommes pas peu  fiers, rappelons que l’accès est fermé:

  • Les jours de pluie : sol glissant ;
  • Les jours de neige : sol encore plus glissant ;
  • Les jours ensoleillés : sans ombre, on crève ;
  • Les jours ou les jets d’eau marchent plein pot (1 j/an): inondation de la rue ( autorisation pour les porteurs de cirés intégraux jaunes) ;
  • Les jours ou les jets d’eau sont réglés à 3 cms de haut (jours dits du chat prostatique) (6j/an) : inondation du trottoir (autorisation pour les porteurs de bottes de mareyeurs) ;
  • Les jours ou les jets d’eau sont en réparation (153j/an) : faut laisser bosser les techniciens qui ont toujours pas bien compris comment s’évacue cette eau perdue qui coûte une blinde et que le territoire veut pas payer en disant que c’est pas lui qui a décidé ces conneries ;
  • Les autres jours : au prix qu’on a payé (1.300.000€) faudrait quand même pas abîmer la place en marchant dessus avec vos grosses godasses.

Mais vous pouvez bien sûr toujours la comtempler à partir du trottoir.

Tout comme la nouvelle statue des « 3 femmes à poil peintes en vert » une œuvre magistrale qui permet de rester des heures devant pour savoir quel peut bien être le rapport avec notre ville sauf à vouloir provoquer l’homme d’église qui les a pile dans son collimateur quand il délivre son prêche dominical.

Dans quelques semaines nous vous donnerons les heures d’ouverture de la nouvelle entrée de ville de la Cavée dont notre Digne et Bien Aimé Protecteur nous a dit dans le dernier numéro du Nous Deux Mag local combien qu’il en était fier ! 

Et nous aussi. 

Jean Guy Croland

2 RÉPONSES

  • Marie-Hélène Boulestreau

    Je suis âgée, et n’ai toujours pas réussi à me faire vacciner… En citoyenne obéissante, je sors le moins possible, et au plus près de chez moi. Dans les temps heureux, j ‘ avais pu profiter des douches gratuites, ou de la patinoire de la place de l’église, mais vous me torturez en parlant des statues vertes que je ne peut pas voir. Quelqu’un pourrait avoir la gentillesse de les photographier et les publier sur “Osez Fontenay” pour que je puisse les admirer ? Merci d’avance au généreux photographe.

  • Louis-Marie HAMEL

    Cette place peut être dangereuse, en effet. J’en ai fait l’expérience il y a quelques années, en rentrant de la Médiathèque sur un sol humide. J’ai glissé sur cette patinoire, ne voulant pas lâcher un grand livre d’art emprunté. Je suis tombé la tête la première, ne voulant pas le lâcher de peur de l’abîmer. Cela m’a envoyé aux urgences à Antoine-Béclère, avec un oeil au beurre violacé. Néanmoins, si je ne me trompe, René Letourneur a été fontenaisien et son fils l’est toujours, ayant la même activité que son père, habitant toujours dans la maison familiale. Ceci explique cela. Par ailleurs le bronze a toujours été vert… Inutile de le peindre ! Quant au clergé, s’il avait trouvé à y redire, cela se saurait. La pruderie n’est pas toujours de ceux qu’on croit… Il y a une autre sculpture près de l’école de La Roue. Ni parents, ni enfants semblent s’en être plaints… Mais je suis sans doute grincheux… Le confinement vous dis je ! Sans rancune !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )