1 décembre 2020 | 18:17
Vous etes ici:  / Libre opinion / Présentation du projet citoyen: Un Nouvel Espace Culturel en coeur de ville

Présentation du projet citoyen: Un Nouvel Espace Culturel en coeur de ville

Comme cela avait été annoncé, lundi 18 décembre à 20:30 salle de l’église, un groupe de Fontenaisiens dont les noms suivent, dans une réunion publique a présenté son projet d’animation de la place du général de Gaulle .

Dans une salle comble, un peu plus de 130 personnes ont découvert un projet d’ Espace Culturel multifonction qui remplacerait l’immeuble de 6 niveaux actuellement prévu par la municipalité dans les 3 scénari actuellement soumis à consultation.

Vous trouverez ci dessous la présentation en Power Point.

PDG_Projet-Alternatif_Fontenaysiens-DIFFUSION

Nous proposons aux habitants qui apprécieraient de voir naitre un espace culturel sur la place du coeur de ville et au lieu d’un immeuble de 42 logements de le faire savoir en apportant  leur soutien par mail à l’adresse suivante :

mailto:projetcitoyenplacedegaulle@gmail.com

Nous nous engageons à garder confidentiels le nom et l’adresse mail des personnes qui enverront leur soutien à cette adresse.

Le groupe de Fontenisiens:

S. Lours-Gatabin, C. Ziegler, F. Beckers, A. Delahaye,H. Levifve, D. Marteau, F. Rondelez, A. Thill, B. Welter

 

 

 

 

5 RÉPONSES

  • Mathias. Boussin

    Bonjour, j’ai regardé avec beaucoup d’attention votre présentation. J’ai quelques remarques à formuler, mais qui me paraissent essentielles.

    1/ J’ai du mal à comprendre comment vous comptez dynamiser un centre ville par l’activité d’un théâtre. En effet, par vocation un équipement de ce genre a une activité essentiellement nocturne et si votre objectif est de faire une place vide de toute activité en journée, la majorité des Fontenaisiens se retrouveront avec un centre qui ne sera, comme aujourd’hui, qu’un lieu de passage et non pas un lieu de vie. Si vous regardez les dispositions de l’ensemble des théâtres dans les villes environnantes, ils ne sont pas en centre ville et il n’y a quasiment pas de commerces autour d’eux car il est prouvé que cela ne fonctionne pas.

    2/ Toutes les statistiques de France et de Navarre démontrent que l’attraction et l’utilisation d’un théâtre concernent entre 10% à 15% de la population locale. Autrement dit, vous créez un équipement coûteux pour la collectivité au profit d’un minimum de personnes concernées. Alors même qu’il existe déjà un équipement, certes imparfait, mais qui a le mérite d’exister. Il y a là une logique qui m’échappe.

    3/ Je suis inquiet de la façon dont vous entendez “déplacer” une trentaine de familles de ces logements sociaux que vous détruisez pour cet équipement. C’est toujours quelque chose de sensible à gérer d’un côté, et à vivre de l’autre.

    4/ Enfin le coût que vous présentez est en dehors de toute réalité (entre 5 et 6 millions d’euros). En moyenne, la construction d’un petit théâtre de 400 places demande un budget au minimum d’une dizaine de millions d’euros (voir plus proche des 12 à 15 millions). D’ailleurs, dans votre présentation, vous prenez l’exemple du théâtre Le Bateau Feu de Dunkerque. Savez-vous combien a coûté la “rénovation” (et non pas la construction) de cet équipement ? Juste un peu plus de 15 millions !

    Alors votre projet, dans un premier temps peut paraître intéressant, mais en réalité il est totalement surréaliste et non financé, à mon avis.

  • Bonjour
    Au nom du groupe je réponds, point par point:
    1/ Il y a 16 séances de cinéma actuellement et 2 de théâtre par semaine, dont plusieurs à 15h. Rien n’interdit d’en programmer d’autres à 15h.
    Il y aura un bar-restaurant, un espace d’exposition, et une librairie.
    Si vous avez compris que notre objectif est de faire une place vide toute la journée, nous avons dû rater une partie de notre exposé.
    2/ Certes un théâtre et un cinéma ne concernent qu’une partie de la population. Mais ils existent aujourd’hui à Fontenay et nous ne voulons absolument pas les perdre.
    Et vous le savez certainement, il y a dans la ville et encore plus au niveau du territoire des velléités de fermer cet ensemble puisqu’il y en a dans d’autres villes du territoire! Nous prétendons que plutôt que de dépenser de l’argent à rénover/mettre aux normes un ensemble qui commence à vieillir (un budget sera nécessaire à court terme autour de 3M€) regardons comment investir ce montant dans un nouvel espace.
    Voilà notre logique. Si vous ne l’avez pas saisie, c’est que nous nous sommes mal exprimés.
    3/ Si vous regardez le projet actuel de la mairie qui consiste à construire un immeuble de 42 logements et 2 niveaux de parking en sous sol, vous remarquerez qu’il supprime 10 logements sociaux. Le préfet exige, c’est la loi, qu’ un nombre équivalent d’habitations soient mises à disposition avant toute suppression.
    Il en est de même pour notre projet qui touchera 16 logements de plus que celui de la mairie.
    Il s’agit donc comme pour le projet de la mairie non pas de “déplacer” (ou “foutre” comme une dame l’a dit lors du débat) des familles sans réflexion, il s’agit au contraire de les reloger et de préférence dans le même quartier.
    Eh bien nous avons fait une proposition: les reloger tout près, dans le futur immeuble/ensemble “ex Osica” où un grand nombre de logements va être construit. Sur le nombre de logements de ce programme, 16 logements en remplacement de ceux de Saint Prix, ça n’est pas insurmontable. C’est pour nous la meilleure solution, et de loin.
    Mais bien sûr cela devra se faire en consultation et harmonie avec toutes les parties prenantes.
    Au fait, savez vous où sont “relogées” les 10 familles que le projet actuel de la mairie a prévu de déplacer? Nous, nous ne le savons pas. Avez vous eu l’occasion de le demander au maire comme vous le faites, à juste titre, auprès de nous? C’est un point sensible et très important pour en comnnaître tous les éléments.
    4/ Le chiffre de 10 à 15 M€ que vous citez court dans Fontenay cat il est largement répandu par certaines personnes qui ne veulent pas prendre notre projet en considération. Si vous savez l’articuler avec précision, donnez nous les éléments, nous sommes interréssés.
    Nous, nous avons chiffré , comme nous l’avons dit pendant la réunion, par 3 canaux très différents.
    Avez vous bien pris en compte la récupération d’un grand nombre d’équipements de l’actuelle installation?
    Avez vous fait une analyse de cohérence avec ce qui a été ou vient d’être construit près de Fontenay?
    Etes vous entré en contact avec des gérants de ce type de salle qui ont construit ce type de bâtiment? Nous nous l’avons fait.
    Nous maintenons nos estimations.
    Pour finir, nous n’avons rien à dire sur votre commentaire “surréaliste” et “non financé”.
    C’est votre avis, nous le respectons sans le partager bien entendu.
    Cordialement.
    Daniel Marteau

  • Dominique Guillou

    En ce qui concerne le point 1/, l’argument sur “l’ensemble ” des communes environnantes parait hâtif :

    théatre et cinéma en centre ville à Chatillon, Le Plessis Robinson (complexe culturel qui vient d’être ouvert), Antony (théatre actuellement en cours de construction), Clamart, Arcueil, Bourg la Reine, ….

    Seuls Chatenay (cinéma et théatre) et Sceaux (seulement le théatre) ont des équipements hors centre ville.

  • Mathias Boussin

    Le coût de construction d’un théâtre de 400 à 500 places est de l’ordre de 10 à 15 millions, ne vous en déplaise. Regardez le coût des théâtres réalisés dans les Hauts-de-Seine (mis à part le projet démentiel du Plessis), ils tournent tous aux alentours de 14 / 15 millions. Ce sont les chiffres exacts que vous pouvez vérifier.
    D’ailleurs, l’exemple que vous prenez dans votre présentation est exactement de 15,09 millions d’euros. J’ai bien constaté que vous ne l’avez pas relevé.

    Ensuite, les études démontrent que un théâtre n’est pas un équipement de dynamisation de centre ville … regardez ce qui se fait ailleurs et vous verrez qu’il n’y a que très peu de commerces à proximité (à part dans les très grandes villes) et que les théâtres sont rarement installés dans des cœurs de ville. Comment pouvez-vous nier ces évidences.

    Enfin, combien de Fontenaisiens vont au cinéma, l’après-midi à 15H00 ? Là encore, il me semble que vous n’êtes pas vraiment dans la réalité.

    • Monsieur Boussin,
      Il faut faire des comparaisons réalistes au sens où il faut qu’elles prennent en compte les éléments propres à chaque projet.
      Et nous avons la chance dans notre projet de ne pas partir de zéro, loin de là.
      Pour ce qui est de “tous les théâtres réalisés dans le 92….”, desquels parlez vous? Quel volume de construction ? Quelle surface au sol? Quelle surface éveloppée? Quels aménagements? Quel matériaux?
      En l’espèce les généralités conduisent vite à des erreurs. Il faut absolument entrer dans le détail pour ne pas se tromper. Ce que nous avons fait.
      Voilà, j’espère que nous aurons l’occasion de comparer nos analyses détaillées quand notre projet deviendra celui de la municipalité et que nous pourrons tous nous entraider pour le rendre le meilleur possible.
      Cordialement

Répondre à Mathias. Boussin Annuler la réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )