17 juin 2024 | 07:03
Vous etes ici:  / Libre opinion / Quel avenir pour la rue Boucicaut ?

Quel avenir pour la rue Boucicaut ?

La tribune des élus écologistes de Fontenay-aux-Roses qui ne paraîtra pas dans le Fontenay magazine de décembre 2023, récusée par le maire qui voulait la réduire de 20%.

La rue Boucicaut est un espace public essentiel de notre ville. Principale rue du centre-ville, elle y concentre la plupart des commerces et plusieurs services publics. Elle appartient donc un peu à tous les habitants qui y viennent, même s’ils n’y habitent pas. Le centre-ville est un marqueur fort de l’identité d’une ville : il faut donc le rendre enviable.

Les centres-villes attractifs et vivants sont ceux qui donnent avant tout une grande place aux piétons. La rue Houdan à Sceaux en est un bon exemple. A court terme, il est donc nécessaire d’envisager une piétonisation, au moins partielle, de la rue Boucicaut. Il faut aussi prévoir d’y réduire le trafic automobile qui rend cette rue désagréable par certains moments, notamment pour les riverains.

Cela peut se faire en agrandissant les espaces piétons notamment dans la partie la plus commerçante de la rue. Quant à la circulation motorisée, elle devrait y être limitée aux riverains et aux bus à court terme. Ensuite, on pourra envisager une possible piétonisation totale, en traitant les cas particuliers des accès au parking du supermarché, aux garages automobiles et en conservant des places pour personnes à mobilité réduite.

Laurent Vastel est accroché à l’idée fausse que le commerce de centre-ville ne peut vivre que grâce à l’automobile. Or, on sait que 71% des fontenaisiens se déplacent dans leur ville à pied. Inspirons-nous des villes qui mettent en place un vélo-taxi gratuit pour les seniors deux matinées par semaine. Un centre-ville commerçant est avant tout un espace à vivre dédié aux piétons, à la balade et au calme.
Bonnes fêtes de fin d’année !

Astrid Brobecker, Maxime Messier
Groupe Les Ecologistes
eelv-far@mailo.com

1 RÉPONSE

  • Il y a la rue Boucicaut mais aussi la rue Blanchard, et donc aussi la rue des Pierrelais… Tout cela est bien mal engagé.
    Je ne suis pas sûr que le rapprochement avec Sceaux soit toujours pertinent

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )