18 juin 2018 | 21:06
Vous etes ici:  / Libre opinion / Réponse à Monsieur Welter

Réponse à Monsieur Welter

Monsieur Vastel nous ayant jetés car il ne veut pas de discussion en interne, nous récupérons naturellement notre liberté de parole publique. Je n’ai jamais été encartée et je suis toujours restée libre de m’exprimer dans les limites dictées par mes choix. Intégrer une équipe était un choix, je l’ai fait. J’ai donc mis mes compétences et mon temps au service de ma ville. Oui il nous était interdit d’écrire dans ce blog et ma désobéissance, une fois, m’a été reprochée.
Je pense que quelle que soit l’équipe, il doit exister une discipline loyale pour tous, fixée en commun comme dans un groupe. Oui la discussion a existé au départ. Assez vite le respect de la différence a disparu mais le respect de nos engagements envers les fontenaisiens a guidé notre conduite et nous avons supporté cela en ne cessant pas de nous investir au service des fontenaisiens.

Pourquoi cette alliance ? Tout simplement parce qu’au départ nous voulions tous travailler pour Fontenay, nous affichions tous une volonté de nous démarquer des pratiques usuelles trop souvent politiciennes et parce que d’autres ont refusé de s’allier à nous. Nous, élus associatifs et Citoyens, avons prouvé que nous savons travailler et gérer, que nous connaissons nos dossiers, que nous écoutons nos concitoyens et que nous avons la force de résister à des pratiques purement politiciennes et à géométrie variable.

S’agissant du Plan Local d’Urbanisme (PLU), nous avons respecté la loi qui impose une densification et Michel Faye qui l’a porté a réussi à faire au mieux pour préserver la qualité de vie à Fontenay ; cela n’a pas été simple. Naturellement ce PLU n’est pas « inscrit dans le marbre » et il convient de rester très vigilants pour l’avenir surtout quand on sait tous les projets en gestation actuellement pour aller bien au-delà des 1500 logements prévus dans le strict cadre légal minimum.

Pour la place de l’église, nous avons découvert le projet en même temps que les fontenaisiens le 5 octobre 2015. Le vote que nous demandions a été refusé et cela nous a valu des remarques et des attitudes fort désobligeantes. Nous pensions avec une majorité de fontenaisiens qu’il y avait d’autres priorités dans la commune, comme par exemple refaire les toilettes dans plusieurs écoles, construire le 6ème gymnase… Mais cela n’était pas une priorité et n’est toujours pas une priorité pour ceux qui ont des visées politiciennes c’est-à-dire pour l’équipe municipale restante autour du maire. D’ailleurs notre refus de ce projet dispendieux et non-urgent a coûté sa place à l’élu Associatif et Citoyen présent au conseil du Territoire.

C’est la même chose pour la place de Gaulle. Les marronniers ne sont pas tous malades, les permis de construire à venir sont cachés, la concertation est un simulacre. Il ne faut pas perdre de vue que l’argent qui est donné à la commune par le département est également l’argent de nos impôts. Nous continuons à affirmer qu’il serait mieux employé ailleurs… Monsieur Lafon s’est offusqué en conseil municipal le 12 février dernier de l’état des toilettes de l’école de la Roue mais jamais il n’a voulu entendre les demandes de Madame Bourdet à ce sujet pendant plus de trois ans. J’en ai pris des photos comme de certaines salles de classe. Il y a également des fuites dans les écoles qui ne sont toujours pas réparées…

Pour les impôts l’augmentation de 2016 avait été calculée pour compenser la forte baisse des dotations de fonctionnement de l’Etat commencée en 2014 et qui continue à s’étaler sur 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020. Les élus Associatifs et Citoyens se battent pour une Taxe d’Aménagement Majorée (TAM) à 20% contrairement aux 5% actuels payés par les promoteurs pour tout nouvel immeuble. Nous pensons, nous, que c’est aux promoteurs et non aux fontenaisiens de payer les équipements publics induits par l’augmentation de population. Le refus du maire de la porter à 20%, va faire perdre à la commune une dizaine de millions d’euros. Les communes avoisinantes ont pratiquement toutes mis cette taxe à 20% mais à Fontenay le maire préfère favoriser les promoteurs au détriment des fontenaisiens.

Les élus Associatifs et Citoyens restent mobilisés et vont continuer à œuvrer au service de tous les fontenaisiens.

Véronique Fontaine Bordenave
Conseillère municipale

4 RÉPONSES

  • Jusqu’où auriez vous été si vous n’aviez pas tous été exclus?
    Vous auriez continué de la sorte en faisant semblant? Vous auriez démissionné?

  • Madame Fontaine Bordenave, je vous remercie pour nous avoir donné votre point de vue très clair sur les interrogations que se posent Agnès Gillot, moi-même et beaucoup d’autres fontenaisiens.

    Cependant, je ne peux pas m’empêcher de penser et de vous dire que l’alliance de votre groupe au 2ème tour des élections municipale fut une sacrée erreur qui, si elle ne s’était pas faite aurait bien changer les choses…

    Et de vous dire également, comme je l’ai dit si souvent à Michel Faye depuis le début de l’année dernière « si vous n’êtes pas d’accord avec les décisions que prennent les 3 autres groupes de la majorité, dites le et démissionnez, car à vouloir faire le grand écart vous allez tomber dans le trou ! ». Or, à chaque fois j’avais sa même réponse « il vaut mieux être dedans que dehors pour pouvoir contrôler et influencer les décisions. Et de toute façon, Laurent Vastel ne peut pas me virer car il serait obligé de nous virer tous les 5, ce qui le mettrait dans de grosses difficultés… ».

    Nous attendons avec impatiente de constater les grosses difficultés annoncées…

    Ceci étant une nouvelle fois dit, merci très sincèrement Madame Fontaine Bordenave d’avoir pris le temps de répondre en toute honnêteté par ce Blog à mes questionnements.

  • Mmes Alvaro et Bordenave, vous avez eu le courage et l’honnéteté de répondre aux questions et remarques de Mme Gillot et M Welter. Bravo et merci. Mais je crois quand même que votre soutien à L. Vastel , comme le sparadrap du capitaine Haddock, vous collera longtemps aux doigts.
    Car vous 5 de l’équipe de M. Faye, vous êtes tous d’anciens (je ne dis pas vieux!) Fontenaisiens. Vous ne pouviez pas dire que vous ne connaissiez pas les personnrs dont vous avez favorisé l’élection: si cela vaut peut être pour L. Vastel qui s’est « parachuté » à Fontenay après semble-t-il n’avoir pas réussi à Montrouge, ça n’est pas le cas pour Mme Guilleminot, M. Bigret qui tous les 2 étaient déjà là sous A. Moizan et dont vous connaissiez pour l’une l’ouverture d’esprit avec ses recours de basse politique politicienne et pour l’autre les propos d’exclusion maintes fois répétés, JM Durand qui écrivait des horreurs dans le blog de E. Chambon, E Chambon qui animait un blog d’insultes autorisant les articles de haine non signés, D. Lafon, 1er adjoint socialiste vigoureux pendant des années, qui essaye ensuite de s’allier avec M. Faye pour renverser P. Buchet avant de tout faire pour l’exclure et qui pour rester une N + unième année élu, après avoir dit tout le mal qu’il pensait de bon nombre de ses futurs collègues se retourne vers L. Vastel avant de …
    Non Mmes, vous saviez à qui vous vous associez.
    Vous saviez que cette alliance était vouée à l’echec quel qu’ait été votre investissement personnel car vous ne pouviez pas ne pas savoir que l’alliance de la carpe du lapin du renard et de la belette, ça ne peut pas marcher.
    En participant jusqu’a récemment à cette alliance, vous avez pris la très lourde responsabilité de voter un PLU sur densificateur, des hausses de taxes ahurissantes, une disparition de la démocratie participative, des reniements aux rares engagements pris par le candidat Vastel, etc…
    Reconnaissez que vous avez donc pris une très lourde responsabilité pour l’avenir de Fontenay en favorisant une alliance dont on constate décision après décision qu’elle n’apporte rien de bon ni à Fontenay ni aux Fontenaisiens.
    Et ça vous aurez un peu de mal à le faire oublier .

  • Véronique Fontaine Bordenave

    Oui Monsieur Renault, c’est une réalité, le sparadrap colle aux doigts. Néanmoins il existe un moyen radical de contrer ce méchant effet, c’est utiliser le bon solvant…

    Si certains n’agissent qu’en fonction de l’avis des uns ou des autres, réagissent aux calomnies ou aux sous-entendus, ce n’est ni dans mon caractère ni dans ma formation. Il existe plusieurs façons de s’exprimer. Ainsi vous écrivez « reconnaissez que vous avez pris une très lourde responsabilité », là où moi j’écris « je reconnais que j’ai eu le courage d’agir » et je complète en précisant que j’écris sans pseudo…

    J’imagine que vous connaissez l’histoire de France aussi je m’abstiens d’en rappeler ici certains épisodes ou peu ont eu du courage pour leur pays.

    Pour le reste, le poète a écrit et je ne saurais mieux le faire, aussi je reprends ses mots à mon compte :

    «…Toute ma jeunesse, j’ai voulu dire je sais
    Seulement, plus je cherchais, et puis moins j’savais

    Il y a 50 coups qui ont sonné à l’horloge
    Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j’m’interroge ?

    Maintenant je sais, je sais qu’on ne sait jamais !

    La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
    On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
    C’est tout c’que j’sais ! Mais ça, j’le SAIS… ! »

    Véronique Fontaine Bordenave
    Conseillère municipale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )