31 octobre 2020 | 06:00
Vous etes ici:  / Libre opinion / Tout ce que vous ne saurez jamais sur l’évaluation des politiques publiques

Tout ce que vous ne saurez jamais sur l’évaluation des politiques publiques

Lors du dernier conseil municipal, Monsieur le Maire, en réponse à une question de ma collègue Annie Sommier sur le sondage BVA qu’il avait lancé, a répondu en substance : “cette démarche s’inscrit dans un processus d’évaluation des politiques publiques qui ne peut que plaire à Gilles Mergy car il en est un fervent partisan”.
Je confirme en effet que dans un contexte de contrainte forte sur l’argent public et de désenchantement de nos concitoyens vis à vis de l’action publique, l’évaluation des politiques publiques est un enjeu majeur. Mesurer l’efficacité d’une politique publique nécessite toutefois une approche et une méthodologie rigoureuses quasi scientifiques s’appuyant sur la définition d’indicateurs de contexte, de moyens et de résultats. Même des organismes aussi réputés que l’OCDE, France Stratégie ou le SGMAP (secrétariat général à la modernisation de l’action publique) tâtonnent encore parfois pour trouver l’approche optimale.
C’est la raison pour laquelle je doute donc fort qu’un sondage confié à BVA auprès d’un échantillon représentatif des électeurs de M. VASTEL permette d’obtenir le moindre résultat exploitable en matière d’évaluation des politiques publiques dans notre commune. En revanche, c’est un bon moyen de composer une ode à la gloire de l’action de l’équipe municipale depuis 2014 en le faisant en plus financer par de l’argent public. Nous attendons d’ailleurs toujours la liste des questions de ce sondage qui devaient pourtant nous parvenir jeudi 8 juin à la première heure…
Ce qui est certain c’est que celui qui sera chargé d’évaluer la pertinence de cette décision de Monsieur le Maire dans quelques années n’aura aucune difficulté méthodologique pour dire que “c’était juste du vent et de l’argent public gaspillé”.
Gilles Mergy
Conseiller municipal

3 RÉPONSES

  • Monsieur Mergy, sait on qui désigne les fontenaisiens qui seront intérrogés?
    Vous écrivez : “…un sondage confié à BVA auprès d’un échantillon représentatif des électeurs de M. VASTEL…”. Faut il comprendre que le maire pourrait désigner certaines personnes ou est ce de la seule responsabilité de BVA?
    Merci de votre éclairage

  • Monsieur Sevel
    Je ne sais pas comment seront choisies les personnes interrogées. Mais, si j’ai bien compris l’approche privilégiée, on sera sur des questionnaires qualitatifs et sur un échantillon de personnes interrogées très limité. Comme on ne connait ni la liste des questions, ni la nature des relations entre BVA et la municipalité, cela ne peut que susciter des interrogations sur le caractère “rigoureux” de cette enquête.
    Plus de transparence de la part de la municipalité ne nuirait pas…

  • Nous avons semble t-il un peu plus d’éléments aujourd’hui. Ce sondage porte sur un échantillon de 400 personnes, ce qui est très peu pour représenter un résultat légitime de “sondage”.
    Sur 27 questions 5 concernent Monsieur le Maire.
    Quelle que soit la méthode utilisée pour trouver un échantillon de 400 personnes, je suis d’accord avec Gilles ce sera très probablement “de l’argent public gaspillé”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )