24 avril 2019 | 20:21
Vous etes ici:  / Finances / Un budget 2014 en déficit pour la première fois…

Un budget 2014 en déficit pour la première fois…

S’il convient de saluer la qualité de la présentation des documents budgétaires, la réalité des chiffres est cruelle.

Le premier budget, entièrement préparé par M. VASTEL et son équipe, est voté dans le rouge avec un autofinancement brut négatif de 600 000 € (avant même le remboursement du capital de la dette). Jamais notre équipe n’avait voté un budget en déséquilibre.

S’il ne faut pas occulter l’impact des baisses de dotations décidées par l’Etat, c’est pour l’essentiel l’action ou l’inaction de la municipalité qui explique ce déficit.

En effet, là où le bat blesse, c’est que ce déficit ne sert pas à financer un programme d’investissement et de remise à niveau du patrimoine municipal ou une amélioration de l’efficacité du service public dans notre commune. Non, il ne finance que quelques priorités idéologiques et du saupoudrage.

Les principales lacunes de ce budget sont les suivantes :

– Priorité au train de vie de la municipalité et aux choix idéologiques
Les dépenses de communication, de fonctionnement courant de la municipalité et le budget voyages et déplacement sont stables voire en hausse. De même, la subvention versée à l’école privée St Vincent de Paul augmente fortement (+64%). Si l’école privée sous contrat participe au service public de l’éducation, ce traitement préférentiel, alors que les moyens consacrés à l’école publique diminuent, est choquant. 200 000 euros sont par ailleurs prévus pour la seule vidéosurveillance alors que les dépenses de maintenance et d’entretien du patrimoine de la ville se réduisent fortement.

– Aucune programmation pluriannuelle des travaux n’est présentée
Outre la rénovation de deux courts de tennis dont le financement n’est pas encore intégré dans le budget mais qui devrait être faite cette année, le budget ne prévoit que 370 000 euros de travaux sur le patrimoine municipal (sur un budget total de 30 M€). Alors que le Maire et son équipe insistent régulièrement sur la nécessité de remettre à niveau le patrimoine de la ville, aucune mesure n’est prise dans ce sens pour 2015. Faut il penser que ce n’était qu’une promesse de campagne électorale ?

– les tarifs pour les familles fontenaisiennes explosent.
Les tarifs de la cantine augmentent de 42%, ceux des garderies du soir et du matin de 17%. Les familles fontenaisiennes dont le pouvoir d’achat est déjà mis sous pression à la cause de la conjoncture économique apprécieront.

– La recherche de subventions ne semble pas constituer une priorité
Même si une subvention du Conseil départemental des Hauts de Seine ou du Conseil régional d’Ile-de-France constitue de l’argent public et que ces collectivités sont elles aussi soumises à la baisse des dotations de l’Etat, elles continuent néanmoins d’intervenir auprès des communes pour soutenir des projets d’intérêt général. La baisse des subventions notamment du Département affichée dans le budget signifie t-elle que les projets de l équipe municipale ne sont pas jugés dignes d’intérêt en dépit de la proximité politique entre M VASTEL nouveau conseiller départemental et M. DEVEDJIAN ?

En conclusion, ce budget est injuste pour les familles. Il se traduit par une dégradation assez forte des ratios financiers même si une partie de la responsabilité relève de la baisse des dotations de l’État.

Au delà de l’intervention intéressante de JM DURAND le 13 avril dernier, il ne traduit pas non plus de réelle stratégie financière consistant à prendre des mesures structurelles la fois sur le fonctionnement et sur l’investissement pour s’assurer que la situation financière de la ville soit assainie de manière durable avant d’avoir consommé la totalité de l’enveloppe du CEA laissée par notre équipe.

La municipalité a manifestement décidé de vivre à crédit avec cette enveloppe du CEA et de donner la seule priorité à la construction de logements haut de gamme dans notre commune pour y attirer une population aisée dont elle espère qu’elle votera pour elle en 2020 quel que soit son bilan objectif…

Gilles MERGY
Ancien Maire adjoint aux Finances
Conseiller municipal

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )