18 juillet 2019 | 23:59
Vous etes ici:  / Libre opinion / La Démocratie représentative ne peut et ne doit jamais s’affranchir de l’obligation de clarté sur ses intentions.

La Démocratie représentative ne peut et ne doit jamais s’affranchir de l’obligation de clarté sur ses intentions.

Rebondissant sur l’article que Gilles Mergy a publié ces derniers jours dans le blog « Osez Fontenay »concernant  le fameux audit qui devait montrer combien l’ancienne équipe municipale avait mal géré la ville et laissé une situation financière catastrophique, au delà du fait qu’il n’en est rien puisque  le cabinet Mazars a clairement montré le contraire, je voudrais ajouter 2 remarques:
– Quand la nouvelle équipe municipale, élue depuis maintenant un an,  arrêtera-t-elle de ne parler que du passé et ce uniquement pour  critiquer ses prédécesseurs?
Ce dénigrement permanent est d’autant plus mal venu, que d’une part, ses critiques de mauvaises gestion tombent à plat comme le montre l’audit (audit qui on l’a compris n’était lancé que pour de basses raisons de politique politicienne et qui fait choux blanc), et que d’autre part elle a été élue non pour ressasser le passé mais pour proposer un futur dont on attend toujours au bout d’un an d’en connaître le contour.
–   Doit on obligatoirement dans le cadre d’une gestion municipale ( qui n’est quand même pas  de même portée politique qu’une élection départementale ou nationale)  – au motif que l’on n’est pas du même bord politique  que l’équipe à qui l’on succède – s’obliger à tordre les réalités et proposer des interprétations partisanes des constats clairement établis . Je fais référence ici  au commentaire fait  par un élu la majorité municipale lors du Conseil municipal de décembre traitant des résultats de l’audit financier,  qui s’est lancé dans une longue diatribe  pour démontrer  que la situation financière de la ville était extrêmement préoccupante!

La nouvelle équipe municipale ne pourrait elle  pas simplement reconnaître que la situation de la ville est saine, mais qu’elle n’aurait pas fait les mêmes choix de gestion ? C’eût été beaucoup plus simple et beaucoup plus crédible que de tenter par tous les moyens de discréditer l’ancienne équipe et ce uniquement pour des raisons d’opportunité  politique et non d’intérêt  municipal .

Alors, puisque c’est de demain qu’il s’agit, à quand l’exposé, maintes fois reporté, sur le programme de la nouvelle équipe pour le devenir de Fontenay aux Roses, et le débat démocratique qui devrait naturellement s’ensuivre.
Car,  et c’est quand même assez extraordinaire, nous ne l’avons toujours pas eu le programme  ni  avant le 2 eme tour (!) ni depuis l’élection municipale d’il y a 1 an (!!) ?
La Démocratie représentative ne peut et ne doit jamais s’affranchir de l’obligation de clarté sur ses intentions.
Daniel Marteau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )