31 octobre 2020 | 05:51
Vous etes ici:  / Libre opinion / Un conseil de quartier sous le sceau du refus de répondre du maire et de l’amnésie du 1 er adjoint

Un conseil de quartier sous le sceau du refus de répondre du maire et de l’amnésie du 1 er adjoint

Au conseil de quartier Ormeaux Renards du 21 novembre, le maire a présenté un projet de réhabilitation de la salle de danse du conservatoire soubise. On notera que personne ne connaissait ce projet, en particulier pas le Comité d’habitant du quartier concerné (le maire a beaucoup insisté sur sa grande relance très réussie des Comités d’habitants !).

On a vu des croquis d’architecte (toujours très beaux) et on a appris qu’il n’y a pas de permis de construire bien que les travaux, certes d’intérieur pour l’instant, aient déjà commencé.

En réponse à une personne qui demandait comment on était passé d’une prévision 90000 € en mars 2007 pour réhabiliter la salle de danse du conservatoire à 1 million € aujourd’hui, le maire répond « Ce n’est pas le même projet »!

A quelqu’un dans la salle qui lui dit « Mais c’est le même bâtiment, la même salle, la même surface », le maire réplique : « C’est notre projet »!!

A quelqu’un dans la salle qui rétorque: « Mais c’est notre argent » le maire réplique « C’est notre projet , si on est pas content, on le dira aux élections»!!!

Il aura fallu l’intervention de l’adjointe à la culture Mme Guilleminot pour donner enfin les précisions tant attendues: « C’est un projet d’excellence »!

Ouf, il fallait bien ça pour  comprendre comment l’on dépasse de 910000 € la prévision d’il y a 1 an !

Quant au 1 er adjoint M. Bigret, il a passé 10 bonnes minutes à expliquer pourquoi une pépinière d’entreprise n’était pas une bonne idée et une location d’une partie du bâtiment encore moins bonne.

Il a totalement oublié ses propres propos (et écrits) de début 2016 (je reprends ici un article du blog qui a publié ses propos):

Une utilisation qui pourrait être intéressante à développer serait l’implantation par exemple d’une pépinière d’entreprise dans une partie du bâtiment ». Tiens donc!

Et aussi:

« Il serait envisageable de louer une partie du bâtiment, les recettes correspondantes pouvant servir à équilibrer les charges de rénovation et de fonctionnement ». Re, tiens donc!

Voilà un intéressant conseil de quartier où l’on baigne dans le refus d’informer comment on dépense l’argent des contribuables, et dans l’oubli total de ce que l’on proposait il y a quelque temps.

Fréderic Simon

1 RÉPONSE

  • Franchement, je ne vous comprends pas à toujours vouloir des explicâtions. Ne vous rendez-vous donc pas compte que vous poussez ainsi la très discrète élue à l’esthétique urbaine à glorifier l’équipe réduite à laquelle elle appartient donc à se glorifier elle-même et que sa modestie nâturelle en pââtit ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )