4 décembre 2020 | 15:11
Vous etes ici:  / Libre opinion / Un élu devrait lutter contre l’abstention plutôt que tenter d’influencer ses administrés

Un élu devrait lutter contre l’abstention plutôt que tenter d’influencer ses administrés

Nous avons tous reçu dans nos boites au lettre ce dimanche de Pâques un tract signé des élus de  Fontenay aux Roses et de 3 villes à l’entour recommandant de voter pour F. Fillon à la prochaine élection Présidentielle en justifiant cette position par la critique de certains autres candidats (pas tous!), E Macron, M Le Pen.
Est-il vraiment correct de s’appuyer sur sa position d’élu et non pas sur son nom propre, pour tenter d’influencer les choix de ses administrés?
Ce n’est pas leur choix qui choque mais le fait d’une distribution massive d’un tract en tant qu’élu pour peser sur le choix des habitants qui est critiquable si non condamnable.
Devient-on soudainement un guide politique ou moral de ses administrés parce que l’on est l’élu d’une ville de la banlieue parisienne?
Est ce que les électeurs ne sont pas suffisamment informés pour savoir faire un choix sans avoir besoin de l’influence de son maire à l’aide de résumés, évidemment très partiaux et non moins  orientés.
C’eût été plus conforme à leur rôle d’élu d’écrire un texte pour lutter contre l’abstention en nous rappellant à tous les administrés l’importance de voter car c’est un droit chèrement acquis de la démocratie.

De voter pour le candidat de notre choix selon nos convictions et notre conscience.

Mais surtout de voter.

Daniel Marteau

3 RÉPONSES

  • Bôf, un peu d’humour Monsieur Marteau. Chaque citoyen, élu ou pas, a bien le droit de soutenir qui il veut ! Simplement, je certifie aux signataires que le verso du papier me sera utile pour faire des listes de courses………….
    Mais lisons d’abord ce tract comme si c’était un devoir d’école : on observera qu’il se termine par une ânerie : de toute évidence, il y a d’autres alternatives crédibles face au FN que le candidat E.M.
    En revanche le passé récent témoigne de la capacité de ce candidat en matière d’innovations, même grandioses : Un exemple précis ? Les ordonnances du 20 Aout 2015, prises lorsqu’il était ministre de l’Economie, permettent aux banques, en cas de crise, de pomper l’argent déposé sur les comptes pour se renflouer, et ce alors même que les parties dépôts et affaires ne sont pas dissociées. Des ordonnances sur lesquelles les médias ne se sont guère étendus….
    Accessoirement, cet exemple donne aussi du sens aux termes de changement et de modernité utilisés dans le tract

    Globalement toutefois, le tract ne semble pas à la hauteur des difficultés très graves que connait notre pays . On peut même se demander s’il ne risque pas d’induire des dissensions au sein du conseil municipal

  • Bonsoir Monsieur Clement,
    Vous avez bien raison, chaque citoyen a le droit de soutenir qui il veut. Mais dans le cas du tract, le Maire n ‘écrit pas “moi je voterai…” là il donnerait une position personnelle, mais “nous vous invitons à voter…” ce qui est une incitation. C’est cela qui est choquant car il se sert alors de sa position de Maire pour influencer les Fontenaisiens.
    On peut noter aussi que ce type d’incitation est très clivante: ceux qui ne suivent pas l’incitation du Maire pourraient alors être considérés comme de mauvais administrés ?
    Cela étant d’un point du vue du droit strict, il n’y a bien sûr aucun reproche à faire à une telle démarche (pour autant bien entendu que ce tract ne soit pas payé par les municipalités et que cela compte bien dans les comptes de campagne du candidat Philippe Pemezec puisque le dernier paragraphe est bien un tract de soutien. Mais je ne doute pas que ce soit la cas).
    Par ailleurs, j’apprécie beaucoup l’humour de votre commentaire.
    Daniel Marteau

  • Mauvaise influence !
    E. Macron 34,72%
    J.L. Mélenchon 20,67%
    F. Fillon 20,01%…
    Les Fontenaisiens se rebiffent…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )