1 novembre 2020 | 01:25
Vous etes ici:  / Libre opinion / A la lecture d’une tribune du Mag de Fontenay aux Roses sur la … désinformation

A la lecture d’une tribune du Mag de Fontenay aux Roses sur la … désinformation

Madame Galante-Guilleminot dans sa tribune « Parole à la majorité » nous propose dans un long article de définir les mots Information, Concertation, Désinformation.

Pourquoi pas, c’est une bonne idée de clarifier les mots.

Mais Mme Galante-Guilleminot illustre ses propos d’exemples.

Et là ça se gâte sérieusement.

Ca démarre avec l’exemple de la place de la Cavée qui est un monument de désinformation suivant sa propre définition.

Selon Mme galante-Guilleminot, en arrivant le Maire aurait trouvé un dossier non réfléchi, non discuté…

Mme Galante-Guilleminot ne dis pas un mot des nombreuses réunions qui ont eues lieu à l’époque avec les habitants du quartier avant d’aboutir à une proposition (quoique l’on pense de la solution qui a été retenue).

Qui désinforme ?

Ca continue avec la place du général de Gaulle, pour laquelle Mme Galante-Guilleminot s’étonne qu’un recours ait pu être lancé par de très nombreux Fontenaisiens (dont de nombreux plutôt favorables à l’action du Maire donc pas suspects de faire partie de “la bande à Buchet” selon l’expression du Maire) alors, qu’écrit elle, il ne s’agirait que d’une expérimentation de circulation, en concertation avec les habitants.

Mme Galante-Guilleminot passe sous silence que le recours porté par les Fontenaisiens porte sur le déclassement de la place qui avec le PLU n’est plus un EBC (Espace Boisé Classé ) permettant ainsi de construire un immeuble sur une partie de la place. Et que les projets immobiliers sont plus que très avancés avec les promoteurs (des plans, des photos existent).

Qui désinforme ?

Mme Galante-Guilleminot, écrit que « le projet n’a pas encore été présenté par la mairie ».

Elle considère donc qu’avant de réagir, il faut que les Fontenaisiens attendent que tout soit complétement ficelé. Et le Maire s’étonnera une fois de plus que des recours soient lancés par les Fontenaisiens.

Et si une association citoyenne, Civifar, palliant l’absence d’information donnée par la ville (il n’y a eu qu’une réunion, fermée au public, le 15/4/2015, et une le 2 février 2017 soit près de 2 ans plus tard sans détail ni consultation) fait le point de ce que l’on sait au cours d’une réunion publique le 19 juin, alors c’est selon Mme Galante-Guilleminot de la désinformation.

Sérieusement, qui désinforme ?

Enfin, certainement par manque de place dans sa tribune, Mme Galante-Guilleminot ne prend pas pour exemple le cas du Conservatoire de la rue du Docteur Soubise .

C’est bien dommage car voilà un bel exemple de désinformation (pour ne pas dire de tromperie), de non concertation, de projet mené dans le plus grand secret, de décision imposée ?

Et c’est d’autant plus étonnant que Mme Galante-Guilleminot était à nos cotés (aux cotés de Association Conservatoire Soubise) avec le dynamisme et la pugnacité qu’on lui connait, pour défendre face à l’ancienne équipe municipale l’idée de ne pas vendre le Conservatoire.

Et nous avions, avec elle, réussi.

Jusqu’a son brutal changement de position à 180°, comme l’a fait le Maire par rapport à ses engagements écrits.

C’est vrai que c’est une bonne idée de clarifier les mots, mais peut être faudrait il mieux choisir les exemples pour qu’ils soient en cohérence avec les propos.

Daniel Marteau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )