7 juin 2020 | 10:57
Vous etes ici:  / Libre opinion / Urbanisme, Episode 1 : 2013, la surdensification en route

Urbanisme, Episode 1 : 2013, la surdensification en route

En urbanisme, comme partout, les changements de règles du jeu sont sujets à critiques et à des craintes légitimes.

Cette petite chronique en 4 épisodes a pour but de vous aider à devenir des experts du sujet pour y voir plus clair sur les enjeux de l’élection et les lourdes conséquences du choix que feront les fontenaisiens.

L’épisode 1 commence en octobre 2013, lorsqu’est voté le SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile-de-France). Ce document, voté au Conseil Régional par les élus PS, PC, PRG et EELV, impose une obligation de densification d’au moins 15% à Fontenay-aux-Roses soit un minimum de 1500 logements en plus, à l’horizon 2030.

La ville voisine de Bagneux, à majorité municipale PC, PS, EELV, avec une maire-adjointe et un conseiller délégué EELV, est un bel exemple de la mise en application de cette surdensification à vitesse grand V.

A Fontenay, les candidats du parti EELV font la preuve de leur incohérence entre ce qu’ils prônent (la lutte contre la surdensification), et ce que les élus de leur parti votent au Conseil Régional (l’imposition de la surdensification).

Les candidats de la liste Associative, Ecologique, Citoyenne Pour Fontenay conduite par Suzanne Bourdet, eux sont cohérents : depuis plus de 20 ans, ils luttent contre la densification à outrance pour conserver l’esprit village de Fontenay-aux-Roses, tellement envié par les villes voisines…

Laurent Marulaz (colistier de Suzanne Bourdet).

8 RÉPONSES

  • Bonjour M. Marulaz

    Pouvez-vous nous rappeler qui a porté la rédaction du PLU de Fontenay-aux-Roses qui permet la densificattion que nous observons actuellement ?

    Cordialement

  • Puisque vous faites une chronique complète sur l’urbanisme , vous n’oublierez pas de mentionner que Maire ajoint chargé de l’urbanisme Michel Faye a élaboré avec M. Vastel ce PLU sur densificateur qui permet à L.Vastel depuis 2 ans de signer des permis de construire à profusion. Et svp ne nous ressortez pas comme vous l’avez fait plusieurs fois que qd M. Faye était aux affaires il en a signé peu si non il va encore falloir expliquer que le PLU est arrivé en application juste à son départ.
    Quant aux zones pavillonnaires M.M. Faye et Vastel n’ont tenu aucun compte des recommandations du commissaire enquêteur .
    Alors pour la cohérence, on peut en reparler…
    Chercher à prouver que M.Faye sur l’urbanisme est un grand chevalier blanc me semble être voué à l’échec.
    Cordialement

  • Cher Monsieur.
    Vous écrivez « Les candidats de la liste Associative, Ecologique, Citoyenne Pour Fontenay conduite par Suzanne Bourdet, eux sont cohérents : depuis plus de 20 ans, ils luttent contre la densification à outrance pour conserver l’esprit village de Fontenay-aux-Roses, tellement envié par les villes voisines… »
    Comment osez vous ?
    Cette lutte a cessé le jour même où Mr Faye, en rejoignant Mr Vastel en compagnie de son épouse Mme Bourdet-Faye et de Mme Alvaro (désormais dissidente) pour former une majorité en 2014 entre les deux tours, a été aux commandes pour établir un PLU sur-densificateur, au-delà de ce qui était exigé par la loi, dont les conséquences ne se sont pas faites attendre. La compilation des travaux en cours, des permis de construire accordés et des projets pour lesquels des appels d’offre publics ont été émis, indiquée dans l’un des tracts de la liste Un Temps d’Avance pour Fontenay et disponible également sur le blog de cette liste, le démontre de la façon la plus claire.
    Libre à Mr Faye de prétendre que les permis ne sont attribués que depuis son départ de la majorité artificielle de Mr Vastel. Si c’est temporellement vrai, cela cache l’évidence que tout ceci n’est possible que grâce au seul fait de son « œuvre », le PLU. Il y a un moment il faut assumer ses actes. Et si l’on n’en est pas capable, cela pose un sérieux problème de légitimité quand on aspire à remettre le couvert.
    Je n’ai pas hâte de lire vos prochains épisodes s’ils doivent être du même tonneau et manquer autant de rigueur.

  • Jean-jacques Fredouille

    Bonjour. Je n’entrerai pas dans les détails de la loi que vous semblez ignorer. Je me penche sur ce qui a été réalisé au niveau local sans que la loi contraigne en quoi que ce soit.
    Qui a élaboré le PLU densificateur que tous les candidats veulent modifier ? : Bourdet-Faye
    Qui a défendu ce PLU devant la population? : Bourdet-Faye.
    Qui a supprimé des espaces verts classés boisés? : Bourdet-Faye.
    Qui a classé des terrains privés sans l’accord des propriétaires pour compenser? : Bourdet-Faye.
    Qui a permis et va permettre la réalisation des projets de Vastel ( + de 2000 logements)? : Bourdet-Faye
    A qui on dit STOP, 3 ans ça suffit? : Bourdet-Faye.

  • MM Giraud, Renault, Lhémery et Fredouille,

    J’observe que vous êtes tous hors sujet !

    Il n’est pas question de PLU dans cet épisode 1 (sur 4) mais du SDRIF (défini dans l’article).

    Je pense que Laurent Marulaz, dans cet article, a simplement voulu rappeler que si on en est là aujourd’hui, c’est à cause d’un vote notamment EELV en 2013 qui oblige les villes de la Région Ile de France à densifier ! Cherchez l’erreur…

    Et sinon, sur le SDRIF, avez-vous quelque chose à ajouter ?

    Christine Vicari
    Colistière de Suzanne Bourdet

  • @Christine Vicari.

    Soyons clairs, et pas insidieux.
    Nous sommes complètement dans le sujet. L’allusion au fait que la majorité ayant décidé de mesures permettant aux travailleurs de loger plus près de leur lieu de travail comportait des élus EELV est juste une manière insidieuse (et pour être clair, lâche), de faire croire aux Fontenaisiens qu’il y a contradiction entre d’une part le projet de la liste Un Temps d’Avance pour Fontenay soutenue par EELV par rapport aux agissements sur-densificateurs du maire encore actuel grâce au PLU mis au point par Mr Faye, et d’autre part la loi nationale votée par des élus EELV.
    La ficelle est grosse, et l’intention est manifeste. S’il faut attendre la Toussaint pour l’épisode 4 de la série (haletante) proposée, cela n’aura pas de sens. Les élections municipales c’est dimanche prochain et dimanche suivant. Les Fontenaisiens doivent voir clairement la réalité des programmes et connaître les circonstances historiques des choix qui prévalent actuellement.
    Les commentaires que vous qualifiez comme hors sujet s’intéressent au cas de Fontenay, ville déjà parmi les plus denses de France.
    Tout l’enjeu consiste à trouver le bon équilibre d’une nécessaire solidarité (aux conséquences écologiques éventuellement vertueuses (*) allant dans le sens d’une densification, et les capacités réelles de Fontenay à absorber un surplus de population (**).
    Le projet de la liste Un Temps d’Avance pour Fontenay soutenu par EELV prévoit donc logiquement de revoir le PLU pour trouver un équilibre différent de celui qui est En Marche (ah ah) actuellement. Et on parle bien de Fontenay, de son avenir, avenir que les résultats des élections dessineront de façon bien différente selon qui est élu. On ne peut pas plus être DANS LE SUJET.

    (*) si l’on construit bien d’une part (c’est-à-dire, différemment de ce qui est fait et prévu de faire à Fontenay si jamais Mr Vastel devait repasser) et par le fait que les travailleurs pourraient statistiquement se rendre plus facilement à leur travail, par les moyens de transports publics (auxquels les élus municipaux devraient prêter la plus grande attention, ce que ne fait pas Mr Vastel) ou même à vélo.
    (**) nouvelles écoles, nouvelles crèches, nouveaux équipements pour la pratique des sports, plus d’accès encore aux services publics en général, aménagements spécifiques de voiries, j’en passe … dont le coût est très important pour la ville

  • M. Lhémery

    Bien tenté. Beaucoup de circonlocutions pour éviter le sujet du SDRIF.
    Nous proposons de négocier avec la Région que l’objectif de 1500 logements soit revu à la baisse, point sur lequel la liste portée par Suzanne Bourdet se rejoint avec la liste de Gilles Mergy.
    Preuve est faite qu’un débat apaisé est possible.
    Cordialement,

    Christine Vicari

  • Mme Vicari, merci de votre commentaire.
    3 remarques si vous le permettez:
    1/ Mme Bourdet et M Faye n’étant pas membres d’un parti politique (à ma connaissance) il leur est bien facile de critiquer n’importe quel membre de n’importe quel parti pour n’importe quelle position qu’ a pris son parti. Trop facile.
    2/ Le débat pour ou contre le PLU est totalement dépassé . Il est voté. On peut remonter l’histoire de l’urbanisation en France depuis 1789, et puis? Maintenant que fait-on?

    3/ Le PLU étant voté , chaque commune en fonction de ses caractéristiques l’a mis en oeuvre. Ce que beaucoup de Fontenaisiens reprochent à M. Faye c’est de ne pas avoir su le limiter au strict minimum. Ce qui lui était tout à fait possible de nombreuses personnes et experts lui ont dit. Venir faire croire aujourd’hui que l’on ne pouvait pas faire autrement est un mensonge. Ou alors il fallait quitter cette équipe municipale plus tôt.
    D’ailleurs M. Faye est bien persuadé que notre PLU est trop densificateur puisqu’il est prêt dans le programme à revoir ce PLU.
    Et je m’en félicite.
    Puisque vous demander si j’ai quelquechose à ajouter, je le fais.
    Non il n’y a pas « à chercher l’erreur … » comme vous l’écrivez. Vous pouvez être pour ou contre mais ceux qui l’ont voté l’ont fait en conscience et pour un motif.
    Oui le principe du PLU est une bonne chose. Il s’agissait d’adapter l’habitat à la migration démographique actuelle et prévisionnnelle. Mais comme tout plan de cette ampleur, il est entaché de certains biais dont en particulier le niveau de densification et le périmètre de densification qui aurait dû et devrait être rediscuté commune par commune ou par Territoires.
    Bien à vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )