24 septembre 2021 | 23:20
Vous etes ici:  / Libre opinion / Allô Maman… bobo…

Allô Maman… bobo…

Les maires de Fontenay et des trois villes adjacentes ont envoyé une lettre au Préfet à propos de la situation du quartier de Paradis (Les nouvelles de Fontenay du 2 juin). Une lette ouverte puisque diffusée en quasi temps réel sur le même site. On comprendra mieux, ci-dessous, pourquoi elle est ouverte…

Cette démarche est pitoyable.

C’est évident, le préfet va recevoir ces honorables maires. Il va leur tenir le discours de circonstance : les contraintes budgétaires, la politique du gouvernement… et toute la langue de bois habituelle. Que pourrait-il leur dire, si il leur parlait « cash » comme dirait le Président.

1- MM. les corps intermédiaires qui vous plaignez que le pouvoir vous délaisse, pourquoi ne vous prenez vous pas en charge vous-mêmes ? Arrêtez de tout faire remonter et de laisser croire que c’est lui qui est responsables de tous les maux, et que vous, vous vous chargez d’annoncer les bonnes nouvelles… Que faites-vous donc va votre niveau dans vos quartiers ?

2. MM. les maires de Sceaux et de Bourg la Reine, vous n’avez aucune honte à venir soutenir Fontenay. Alors que la cause profonde de cette situation est votre refus persistant d’appliquer la loi sur le taux de logements sociaux. Si vous vous confirmiez aux exigences de la loi SRU (25%), et qu’en conséquence 798 logements sociaux étaient transférés de Fontenay dans vos villes, le taux de logements sociaux à Fontenay, actuellement à 43%, serait encore de 35% (bases de calcul : Jean-Michel Durand – 20 avril – Les nouvelles de Fontenay).

M. Vastel pourrait alors proposer à l’Office HLM 92 de transformer la totalité du quartier des Paradis (833 logements sociaux) en logements de très haut standing…

Solidarité ou hypocrisie assumée…

3- Certes, certaines fonctions , comme la police, ne sont pas de votre ressort, Mais qu’en est-il de l’animation sociale et culturelle qui a existé jadis et qui a été abandonnée. (Article du 6 mai sur le site Osez Fontenay: ‘Reconstruire l’ESCALE’). Bien sûr, à Fontenay, c’est P. Buchet qui a dissous cette association, mais depuis six ans qu’à fait L. Vastel pour rétablir un service équivalent ?

M. Vastel, ne prenez pas les Fontenaisiens pour des demeurés : bientôt votre belle lettre sera dans le magazine municipal, et les bonnes gens seront élogieuses de l’énergie que vous déployez à… rejeter la faute sur le voisin. « C’est pas moi c’est lui » disait-on quand j’étais à l’école primaire…

On l’a compris, votre belle lettre consensuelle à l’autorité n’est, comme d’habitude avec vous, que Comm…

Michel Bayet
Membre du Modem

3 RÉPONSES

  • Dominique Leonard

    Comment ne pas être d’accord à 100% avec votre article Monsieur Bayet, votre partenaire Michel Renaux est-il d’accord avec vous ?
    De même ici je lis des critiques acerbes sur l’esprit libre qu’est Jean-Louis Bourlanges, qui profite de ses nombreux mandats au parlement européen , pour voter seulement ce qui lui paraît pertinent de la part du Gouvernement, et effectivement il y a beaucoup à redire.
    Il n’est pas non plus mêlé aux magouilles de Bayrou dans les affaires dites des assistants parlementaires bien ennuyeuses pour la macronie car identiques à celles reprochées au FN de JM à Marine LE PEN
    Comme dit un animateur pas drôle “j’dis ça, j’dis rien”
    Dominique LEONARD
    ex Conseiller Départemental RPR-UMP-PR

  • Frédéric Guermann

    La majorité municipale de la ville de Sceaux a lu attentivement votre prose et s’étonne de vos explications.
    Sceaux est très attentive à ses logements sociaux, notamment au travers de la SEM Sceaux Bourg-la-Reine Habitat soutenue financièrement par la Ville et qui propose une offre de logements de qualité.
    Contrairement à vos affirmations, sachez qu’avec plus de 26% de logements sociaux la ville respecte largement ses obligations devant la loi.

  • Philippe Mottura

    Mr Guermann oublie que le ratio n’est obtenu que grâce à une épidémie de résidences étudiantes à Sceaux qui ne répondent pas aux besoins réels de la population en matière sociale. Par ailleurs le raisonnement de Mr Bayet se tient quand on tient compte des vrais logements sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )