26 septembre 2020 | 14:34
Vous etes ici:  / Libre opinion / Armement de la police municipale

Armement de la police municipale

Je m’oppose fermement à la détention d’armes de catégorie B par les policiers municipaux. Pour information, les armes de catégorie B regroupent certaines armes à feux (dont les « 38 spécial » qui équipent nos policiers), les tasers et certains gaz incapacitants. Le port de ces armes s’avère plus dangereux qu’utile, surtout dans cette commune de Fontenay-aux-Roses où le taux de criminalité est tout à fait normal : http://www.linternaute.com/actualite/delinquance/fontenay-aux-roses/ville-92032.
Ne cédons pas à l’obsession sécuritaire en armant pour rien nos policiers municipaux, et en risquant des accidents. Et l’argument des attentas n’est pas recevable, notre commune n’étant pas particulièrement ciblée. Les matraques et les gaz incapacitants sont amplement suffisants pour la mission qu’exerce la police municipale. De plus, lorsque besoin est d’utiliser des armes à feu lors d’interventions, la police municipale est destituée au profit d’institutions plus compétentes, comme le GIGN ou le RAID.
Notez que les tasers sont également des armes très dangereuses (souvent sous-estimées) qui peuvent causer des dégâts irréversibles voire entrainer la mort (pour des personnes présentant des problèmes cardiaques)
Encore une fois, ne cédons pas à la dérive sécuritaire qui sévit en France (qui dit peur dit manipulation), même si la menace des attentas peut être inquiétante, relativisons quant aux risques réels.

Valentin Gabin

24 RÉPONSES

  • Françoise ZINGER conseillère municipale

    tout à fait d’accord, ainsi que je l’avais développé dans ma tribune de juillet 2016, dans Fontenay MAG

  • Françoise ZINGER conseillère municipale

    rectificatif: dans la tribune du groupe communiste dans Fontenay MAG

  • Si cette mesure n’est pas encore officielle , que peut on faire pour qu’elle ne voit pas le jour ? A quand les milices armées dans les quartiers ? ! C’est contre cette calamiteuse majorité municipale qu’il faut nous armer ….. de patience..

  • Françoise ZINGER conseillère municipale

    cette mesure est appliquée depuis au moins juin et a été prise par le Maire seul, sans que le conseil municipal n’ait été consulté. Les élus de l’opposition l’ont appris par un article du Parisien!

  • Véronique Soullier

    ça ne fait qu’empirer les choses. Construisons des écoles alternatives et motivons aux études

  • Bonjour Valentin,
    Je ne pense pas vous connaitre mais ancien fontenaisien je reçois la news du blog, aussi c’est avec un grand plaisir que je lis votre article auquel j’apporte mon soutien complet avec un ouf de soulagement, tous les fontenaisisens ne sont pas endormis. La violence appelle la violence et la surenchère sécuritaire ne fait que l’aggraver, le bel exemple des États-unis avec son nombre de mort sous les balles de la police parle de lui même : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/08/en-2016-la-police-americaine-a-tue-510-personnes_4966266_4355770.html , plus récemment en juillet les « succés » de la vidéo protection (1300 caméras) et de la police municipale armée à Nice nous on malheureusement montré l’efficacité de ces mesures! Pour ce qui est du budget sécuritaire n’étant plus concerné par les impots locaux excessifs de FAR je ne développerai pas. Dans le domaine de la violence par exemple la voiture tiens bien sa place avec 335 morts sur les routes pour le mois de septembre, donc ne vous découragez pas, j’espère que mon message vous permettra de vous sentir moins seul, de mon côté je suis bien content de ne plus avoir à subir cette politique municipale de gribouille. Bien cordialement et restez debout!

  • Comparer une police municipale Française à la police d’ un pays de + de 300 millions et qui compte + 800000 agents surarmés et qui peuvent tirer à tout va n’est pas forcément judicieux.
    Le policier Français ne peut faire usage de son arme qu’en légitime défense (wikipedia).
    C’est une excellente mesure. La violence n’a pas pour origine des policiers armés mais bel et bien le comportement des délinquants. Ne vous trompez pas de « cibles »…

    Reposté au bon endroit

  • Quoique l’on pense de cette mesure, pensez vous normal qu’elle soit appliquée sans avoir été présentée et débattue au Conseil Municipal et que certains de nos élus l’apprennent par le presse?
    Daniel Marteau

  • Le fond est une chose la forme une autre.
    Je pense qu’il s’agit d’un mal politique Français.
    Seul le préfet a le pouvoir d’armer les policiers sur demande du Maire (wikipedia). Il n’a aucune obligation de consulter son conseil municipal. Les demandes sont très encadrées à ce que j’ai lu. Et vous qu’en pensez-vous?

  • « La violence n’a pas pour origine des policiers armés mais bel et bien le comportement des délinquants ». Vous avez raison, mais la violence des délinquants n’est pas particulièrement forte et n’a pas augmentée. Je vous invite à vous en rendre compte : http://www.linternaute.com/actualite/delinquance/fontenay-aux-roses/ville-92032.
    Ainsi, pourquoi développer l’armement des policiers si la situation de l’exige pas ? La réponse de la police doit être PROPORTIONNELLE à la menace. Encore une fois, la police municipale n’utilisera JAMAIS ces armes, puisqu’elle n’en aura jamais l’occasion. Ces armes là servent à décorer.
    L’ évocation des États-Unis n’est pas illogique puisque c’est un modèle sécuritaire dangereux, auquel nous ne voulons pas ressembler, mais vers lequel nous progressons à cause de mesure pareilles.
    L’armement de la police municipale est une mesure prise uniquement pour rassurer la population, à laquelle on fait croire que la délinquance est « plus forte que jamais ».
    On ne résout pas la délinquance avec des armes, mais part des mesures sociales : développement de l’emploi, rénovation des résidences, lutte contre l’échec scolaire, développement des activités culturelles et de loisir.
    De plus je rejoins ce qui a été dit plus haut, à savoir que l’application de cette nouvelle loi aurait du être débattue au Conseil Municipal.

  • Pour répondre à Monsieur Bilaud:
    Du point de vue strict du droit, vous avez raison. Mais armer ou pas les policiers municipaux me semble être un sujet d’importance pour une ville. C’est un choix de vie dans une ville voire peut être un même choix de société.
    En ce sens il me semble indispensable qu’un tel sujet puisse être débattu en Conseil Municipal, ne serait ce que pour avoir, au delà des clivages politiques, pu étendre tous les arguments avant de prendre la décision.
    C’est je crois d’autant plus important quand ce type de mesure ne faisait pas clairement partie d’un programme électoral.
    Il me semble que l’on ne perd jamais rien à discuter avant une décision, sauf un peu de temps, mais regardez les questions traitées au Conseil, on passe souvent beaucoup de temps sur des points bien moins structurants
    Cordialement
    Daniel Marteau

  • Le débat n’aurait cependant eu aucun impact puisque le maire a une large majorité vous le savez bien.
    Je n’ai lu nulle part que la délinquance augmentait. J’ai lu des tribunes de l’élu à la sécurité qui je crois n’a jamais parlé de cette hausse. Il me semblait même avoir lu qu’elle avait baissée.
    Je ne suis pas assez technicien pour dire si une arme sert à décorer. Comme vous j’espère qu’ils n’en feront jamais usage mais je pense (j’espère) que tous les policiers sont dans cet état d’esprit.
    Il ne faut pas sous estimer les villes. Fontenay a eu son lot de malheur il me semble. Une policière a été abattue à 3 kms de chez nous , et d’après vous ça ne peut arriver ici? Le jogger tombé sous les balles sur la coulée verte ? Un terroriste n’habitait pas notre ville? Pas si tranquille notre bon village finalement et voyez on est pas du tout épargnés…
    Une autre pomicière a été tuée car tombée sur un commando armé sur le 94.Lisez l’histoire sur le net et vous verrez que son collègue a eu la vie sauve grâce à son arme. Cela peut arriver à Fontenay même si les probabilités sont faibles… mais réelles.
    je suis aussi d’accord avec vous sut le fait qu’il n’y a pas que les armes pour régler la délinquance. Mais quand on voit le lot de critiques sur la municipalité qui veut qu’un bailleur rénove un quartier…c’est pas gagné!!
    y’a du boulot n’est ce pas. Surtout lorsqu’on sait qu’un trafiquant peut gagner 2xsmic en quelques heures de trafic. Eduquer ces énergumènes ne sera pas simple.
    Je pense aussi que la justice a un rôle très important à jouer mais ne le joue pas forcément. Peut être auriez vous un tout autre discours si vous aviez habité comme moi dans un quartier difficile de Nanterre et de Asnières, en limite du luth de Gennevilliers. Je pense qu’on se forge aussi des avis par rapport à ce qu’on a vécu dans sa propre vie. En ce qui me concerne des policiers armés ne me dérangeront jamais ici ou ailleurs. C’est une très bonne mesure à mon avis car le risque est réel partout. Ca leur permettra d’y faire face même si comme vous l’avez dit , elles ne feront peut-être que décorer.
    Très cordialement

  • Vos propos sont quand même assez contradictoires Monsieur GABIN.
    D’un côté vous craignez une dérive à l’Américaine avec une recrudescence de tirs et violences policières..et de l’autre vous affirmez que les armes ne seront que décoration..alors? Ou se situe la vérité?

    • Les armes ne seront que décoration, à moins que le zèle de certains policiers les amènent à tirer à tout bout de champ

  • Merci pour votre réponse Monsieur Marteau. Vous avez raison sur le fond. Sur la forme, l’opposition se serait opposée à cette décision même si en dehors des séances du conseil certains sont pour. Au moins une élue de l’opposition est pour puisque je l’ai entendu le dire mais je reste persuadé qu’elle aurait voté contre.Je suis aussi d’accord avec vous sur les contenus de certains conseils visibles sur le site de la ville, certaines questions ne devraient même pas être débattues.

  • L’armement de la police municipale n’est clairement pas l’alpha et l’omega d’une politique de lutte contre la délinquance. Mais celle ci, sans forcément augmenter quantitativement, s’est radicalement transformée et elle s’est durcie. Dans ces conditions, et dès lors que l’accord final est donné par le Préfet, garant des missions régaliennes de l’Etat dans le Département, cela ne me choque pas qu’elle soit armée à Fontenay aux Roses.
    Si le Maire avait daigné nous consulter, j’aurai voté pour.
    Cordialement
    Gilles Mergy
    Conseiller municipal d’opposition

  • @Patrice Latron: Nous ne sommes pas d’accord. je respecte votre point de vue mais c’est aussi ça la démocratie. Il n’y a pas que wikipedia;, c’est vrai, mais vos liens ne m’ont pas plus convaincus. Surtout qu’ils ne prennent pas en compte les tueries de masse des attentats. Ils ne prennent pas non plus en compte les disparitions (dont certaines s’avèrent être parfois des homicides). Même le criminologue Alain Bauer reconnaît, toujours sur wiki, que pour avoir le chiffre réel de la délinquance il faut multiplier celui du ministère de l’intérieur par 3 voire par 4. En effet, des plaintes sont transformées en main courante et ne sont pas prises en compte dans les statistiques, des personnes ne déposent pas plainte par peur de représailles, d’autres car l’auteur ne sera pas identifié, d’autres car le préjudice n’est pas conséquent On est loin du compte avec vos tableaux désolé.
    Je suis d’accord avec vous sur un point. Moi aussi, j’aurais aimé un autre monde pour mes filles. Un monde sans pollution, avec un système éducatif performant, avec le plein emploi, avec un salaire qui permet de vivre décemment, sans violences, sans armes, sans délinquance, sans terrorisme. Maintenant c’est tout autre chose à quoi nous avons droit, c’est même tout le contraire ! La planète est à bout de souffle, l’école n’enseigne plus, le chômage est de masse, la violence est partout, le terrorisme est aveugle et peut frapper sur des terrasses de café, dans une église, dans une salle de concert et comme lors d’un banal feu d’artifices.
    Pour conclure ce dernier message sur le sujet: Je suis très satisfait de cette décision du maire sur l’armement de la police municipale, sachant qu’en plus les policiers nationaux et municipaux sont des cibles avérées du groupe état islamique (Magnanville et Montrouge nous l’ont montré). Même si vous n’êtes pas d’accord, la question de l’armement des policiers sur la voie publique ne devrait même pas se poser. Ils devraient tous l’être et j’insiste sur le fait qu’ils ne sont pas le problème de notre société, loin s’en faut. je me réjouis de voir aussi qu’un conseiller municipal d’opposition (et il n’est pas le seul) soit également d’accord avec cette mesure, qui finalement fait l’unanimité, ou presque (seul le groupe communiste s’y est officiellement opposé).
    Bien cordialement.

  • Dominique Guillou

    Je ne vois pas en quoi le fait d’être armée aurait pu empêcher la malheureuse policière municipale de Montrouge d’être assassinée.
    Le parallèle effectué avec la situation américaine (pré et encore plus post Trump) est loin d’être déplacée : on voit aujourd’hui que certains de nos policiers nationaux réclament un quasi droit de tir à vue, la légitime défense qui leur est actuellement reconnue ne suffirait pas. Ce type de revendication ouvre la porte à toutes les « bavures » telles que celles que connaissent les Etats Unis.
    Et de toute façon, il est anormal qu’aucune réelle information et qu’aucun débat au conseil municipal n’aient précédé cette décision du Maire.

  • Vous parlez à qui Monsieur ou Madame Guillou? Ai je dit que cette malheureuse aurait eu la vie sauve?
    Avez vous lu en quoi consistait les demandes pour la légitime défense des policiers nationaux ? Ce n’est pas si farfelu et n’est en rien une autorisation pour les  » bavures » …
    Décidément… maintenant ce sont les policiers nationaux qui sont les maux de notre société.. on devrait aussi parler un peu des délinquants armés qui eux n’ont pas beaucoup d’interdiction pour tirer avec leurs armes, mais ça, ça ne semble pas tellement déranger..

  • « Peut être auriez vous un tout autre discours si vous aviez habité comme moi dans un quartier difficile de Nanterre et de Asnières, en limite du luth de Gennevilliers. Je pense qu’on se forge aussi des avis par rapport à ce qu’on a vécu dans sa propre vie. »
    Vous tombez mal M.Bilaud, il se trouve que j’ai déménagé il y a un an à Fontenay. J’ai résidé pendant 18 ans (toute ma vie) à Bagnolet, une commune du 93 (ancienne commune la plus endetté de France, comptant 30% d’habitants en dessous du seuil de pauvreté). Il y a eu quelque meurtres, une grosse activité de trafic de drogue (recherchez « la capsulerie » sur internet, vous devriez vous amuser), et la présence de « délinquants » : ils dealaient et passait une grande partie de leur vie en bas de chez moi. Pourtant je n’ai jamais eu de problèmes avec eux, certains étaient d’ailleurs sympathiques.

    Ironiquement j’habitais derrière un commissariat, je connais donc bien les policiers comme les délinquants. « Ceci explique pourquoi vous n’avez jamais eu de problèmes avec eux » me direz-vous, et bien non : le commissariat de Bagnolet est tenu par 1 policier la nuit (il ne peut donc pas intervenir) et dépend du commissariat des Lilas, une ville voisine. Une mesure vraiment utile consisterait à augmenter les effectifs. En réalité, j’ai assisté 1 fois à une intervention de la police dans mon quartier, et le motif était « tapage nocturne ». Vous voyez bien que malgré l’absence totale de policiers, Bagnolet n’est pas une « zone de non-droit ». C’est d’ailleurs une commune assez agréable.
    M. Bilaud, je pense que vous oubliez le point principal de mon article : nous parlons ici de la police MUNICIPALE.
    La Police nationale possèdent déjà des armes, inutile de les défendre. La Police MUNICIPALE n’a aucun intérêt réel à posséder elle aussi des armes, à part pour « rassurer » les policiers eux-mêmes et certains résidents qui se croient plus à l’abri.
    Pour ma part, je me sens moins en sécurité quand je vois une arme, même quand c’est un policier qui la porte. Je vous le redis, la Police municipale n’aura AUCUNE occasion de se servir des ces armes, et je me permet de vous rappeler qu’une arme à feu fait TOUJOURS DU MAL, peut importe qui l’utilise.
    Vous ne semblez pas réaliser la portée de cette mesure, nous ne parlons de nouvelles caméras de vidéosurveillance, ou d’un nouveau gilet pare-balles, non, nous parlons d’armes qui ont été crées pour tuer. Les armes à feu sont des armes offensives, elles ne protègent pas. le seul moyen de se défendre est de tuer le premier. De plus, la possession d’armes peut encourager les « délinquants » à s’armer également. Ce n’est pas cette police dont nous avons besoin, une police qui tue pour se défendre. Ca, ça s’appelle une armée.

  • Cher Monsieur Gabin

    Merci pour votre passage sur la commune de Bagnolet, commune que je ne connais pas et sur laquelle je ne ferais donc aucun commentaire.
    Je suis désolé pour vous qu’un policier municipal armé puisse créer chez vous un tel malêtre.
    « Ce n’est pas cette police dont nous avons besoin, une police qui tue pour se défendre ».
    Par contre cette phrase me dérange beaucoup. Les policiers n’ont donc pas le droit de se défendre à vos yeux ! S’ils se font tirer dessus comme à Villiers sur Marne par exemple ou à Montrouge s’ils avaient été armés (police municipale), ils n’ont pas le droit de riposter ?
    Que cela vous plaise ou non, je continuerai de défendre l’armement des policiers municipaux, qu’ils soient de Fontenay-Aux-Roses ou d’ailleurs. J’en suis navré pour vous. Je respecte une fois de plus votre position mais à défaut de partager la mienne, respectez la !
    Je suis d’accord avec vous, une arme létale fait mal, sur ce point, nous nous accordons.

  • Si, pour vous, le droit de se défendre justifie le droit de posséder une arme à feu, êtes vous prêts à soutenir une mesure consistant à faciliter l’accès aux armes par les particuliers ?
    Car je pourrais aussi me retrouver dans une situation bien inconfortable, et avoir une arme à feu pourrait sauver mon portefeuille ou même ma vie !
    Non, évidemment, cela n’a pas de sens. Pourquoi ? Parce que les particuliers, AINSI que les policiers municipaux, sont très rarement (pour ne pas dire jamais) confrontés à des situations qui nécessite l’usage d’armes à feu (j’insiste car vous ne semblez pas faire la différence entre la police municipale et la police nationale). Et sous prétexte qu’ils s’inquiètent des vilains délinquants, qui rodent à tous les carrefours, prêts a bondir sur les honnêtes gens, on devrait leur donner des armes ?
    Vous êtes la preuve que la peur peut nous amener à faire des choses bien pires que la méchanceté.

  • Pour conforter vos propos cher Monsieur et sans parler de Nice ou ce sont les policiers municipaux qui ont fait usage de leur arme en 1er, sans beaucoup de succès:

    http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/19/2520200-la-course-criminelle-stoppee-par-un-policier-municipale.html

    http://www.leparisien.fr/crecy-la-chapelle-77580/la-ferte-sous-jouarre-echange-de-tirs-entre-braqueurs-et-policiers-municipaux-16-06-2015-4866217.php

    Si je suis la preuve « que la peur peut nous amener à faire des choses bien pires que la méchanceté », (je vous remercie du compliment au passage) vous faites partie d’une de ces franges de la population qui se trouve bien éloignée de la réalité des choses. Mais j’attends avec impatience votre réplique qui ne saura tarder et qui m’apprendra sans doute que vous, vous êtes dans le vrai..et que ceux qui ont une opinion contraire de la vôtre, sont dans le faux.
    Bonne journée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )