30 septembre 2020 | 17:16
Vous etes ici:  / Libre opinion / Commentaire sur un tweet d’un Président de Conseil Departemental

Commentaire sur un tweet d’un Président de Conseil Departemental

Puisque le mot surdensification a semble-t-il fait réagir beaucoup de personnes à Fontenay, revenons y en nous appuyant sur le tweet de Monsieur Devedjian récemment rapporté ici par Mme Vernet (si ce tweet lui était attribué par erreur que Monsieur Devedjian  veuille bien m’en exuser avant de m’attaquer en diffamation comme certains élus aiment à le faire ces derniers temps,  et  je retirerai bien entendu immédiatement cet article).

Je le cite:  « Au moins un incident par jour sur le RER B. Les usagers n’en peuvent plus. La circulation auto est bloquée, on densifie encore plus: Folie !»

Mais Monsieur Devedjian n’est il pas Président du Conseil Départemental des Hauts-de-Seine?

Ne pourrait il pas à ce titre s’opposer avec la plus grande force aux décisions nationales qui demandent de densifier la région parisienne sans (ou avant de) prendre les mesures d’accompagnement nécessaires (parkings près des gares, réaménagements des  transports en commun, etc…)?

L’a-t-il fait? Je ne le pense pas.

Et puis aussi et surtout convaincre les maires des villes de son périmètre de responsabilité  (et les Hauts de Seine c’est beaucoup de maires) de ne faire que, et rien que,  ce qui est rendu obligatoire par le législateur en termes de densification.

Et surtout les convaincre de ne pas décider des PLU surdensificateurs c’est à dire nettement plus densificateurs que ce que le législateur demande.
Comme par exemple celui de Fontenay aux Roses.

L’a-t-il fait? Je ne le crois pas.

Cette action aurait d’autant plus de sens que décider égoïstement de surdensifier au seul niveau d’une ville  (souvent pour des raisons purement électorales,  de droite comme de gauche,  ici  pour enraciner la tendance d’un électorat , là au contraire pour l’ inverser radicalement) sans que ce soit réfléchi en commun avec les villes alentours et encore mieux au niveau de celles du département, c’est poser autant de problèmes aux habitants de sa propre ville qu’à ceux des villes voisines et du département.
Car si toutes les autres villes font de même,  on vivra ce que l’on vit déjà un peu aujourd’hui : une banlieue parisienne bloquée dans les transports en commun ou dans les voitures sur ses axes principaux le matin de 7 à 9h30 et le soir de 17h30 à 19h30.

C’est bien les tweets d’un Président de Conseil Départemental quand il traduit un vrai problème pour tout le département. Mais ça sert à quoi si ça reste au niveau d’un tweet ?

Seulement à  faire le buzz ?

Aucun interêt.

Le département mérite mieux de la part de son Président qu’un tweet sans suite.

Daniel Marteau

1 RÉPONSE

  • Faire le buzz et des tweets, il connaît P. Devedjian, député des Hauts-de-Seine (Les Républicains, LR).
    Rappelez vous il déclarait le 11 septembre 2015 lors d’une discussion à la préfecture de région d’Ile-de-France:
    « les Allemands nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes »
    (Rapporté par le Monde le 11 septembre 2015 à 15h59 mis à jour le 11 septembre 2015 à 16h39)
    Toujours selon Le Monde: «M. Devedjian s’est excusé dans un tweet,  il a affirmé ensuite qu’il s’agissait d’une  boutade humoristique (…) effectivement déplacée ».
    Kolossale boutade, effectivement déplacée.
    JG. Croland

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )