20 janvier 2022 | 18:16
Vous etes ici:  / Libre opinion / Compte rendu de la réunion publique « antenne relais Orange » du 1er décembre

Compte rendu de la réunion publique « antenne relais Orange » du 1er décembre

Cette réunion a été organisée à l’initiative de la municipalité le 1er décembre à l’école maternelle des Renards en présence de représentants de l’opérateur Orange. Elle visait à répondre à l’inquiétude et à la forte opposition des Fontenaisiens sur le projet d’implantation d’une antenne relais géante au niveau des Tennis municipaux.

Introduction

Le Maire a ouvert la réunion en rappelant l’existence d’une charte entre la ville et les opérateurs avant 2014. Cette charte, qui n’avait pas été signée par tous les opérateurs, interdisait par exemple l’implantation d’une antenne à moins de 150 m d’une crèche.

Il a ensuite souligné que les possibilités de refus d’une antenne relais pour une commune étaient désormais limitées par la loi et que par exemple les « motifs sanitaires » n’étaient plus recevables.

Il a enfin mis en avant les deux enjeux d’intérêt général :

  • Le besoin d’une couverture 4G de qualité, ce qui ne serait pas le cas notamment dans notre centre-ville ;
  • Les critères esthétiques et les conditions d’intégration des antennes dans le paysage.

La couverture mobile actuelle dans notre commune

La Directrice départementale d’Orange puis deux responsables techniques ont ensuite pris la parole.

Ils ont notamment souligné que pour Orange il n’existait actuellement que deux antennes sur notre ville et que deux projets d’implantation existaient dont celui au Tennis. Ils ont ensuite affirmé que le « centre-ville » de Fontenay ne bénéficiait pas d’une couverture optimale.

Concernant le projet d’antenne, ils ont indiqué que l’emprise au sol serait de 16 mètres et ont fini par reconnaître suite à des interventions de Fontenaisiens, que la hauteur serait de 27,5 mètre (plus celle du paratonnerre). Ils ont montré quelques photos avec insertion de la future antenne. Mais ces photos ont été prises de loin et avec un angle qui visait à minimiser de manière artificielle la hauteur et le gabarit de cette antenne géante.

Enfin, ils ont indiqué que la zone de couverture d’une antenne était de 300 à 400 mètres de rayon mais sans faire le lien entre la hauteur de l’antenne et l’évolution de ce rayon.

Des prises de parole argumentées par les participants à la réunion

Les différents intervenants qu’ils soient riverains, habitants de Fontenay, élus non membres de la majorité (Mme Poggi, M. Sommier et moi-même ) ou ancien élu (M. Faye) sont tous intervenus courtoisement et de manière argumentée.

Les principaux points soulevés ont été les suivants :

  • Décalage entre la présentation faite par Orange sur le niveau de couverture et les données officielles de l’ARCEP (régulateur) qui ne montrent pas de « trou » dans cette couverture ;
  • Absence de projet alternatif : pourquoi Orange ne présente qu’une seule solution technique (une antenne géante) et un seul lieu d’implantation (pourquoi pas au CEA ou sur le complexe sportif du Panorama ?) alors que la ville de Paris par exemple a imposé l’installation d’un réseau denses de « mini » antennes de faible puissance et de faible dimension. Il en est de même dans les pays nordiques.
  • Pourquoi cette réunion n’a-t-elle lieu que plus d’un an après l’autorisation délivrée par la Mairie à Orange ?
  • Pourquoi le Maire opposé aux antennes géantes en 2016 a-t-il changé d’avis ?
  • Motivations du choix d’Orange : ce choix n’est-il pas juste le choix le plus intéressant d’un point de vue financier pour Orange sans prendre en compte les attentes légitimes des Fontenaisiens ?
  • Quels risques pour la santé avec les expositions électromagnétiques de ces antennes de forte puissance ?
  • Comment concilier les besoins d’amélioration de connexions 4G et les attentes légitimes des riverains de ne pas se voir imposer une antenne géante à proximité immédiate de leur domicile ?

Des réponses plutôt évasives de l’opérateur Orange

La Directrice départementale s’est surtout contentée de faire valoir les enjeux financiers et stratégiques pour Orange et de dire que dans les «zones les plus reculées » du pays, les habitants n’attendaient qu’une chose l’installation de telles antennes. Chargée a priori des relations avec les élus et les citoyens des Hauts de Seine, elle a fait preuve d’une grande condescendance. Ses collègues ont été moins méprisants mais n’ont pas apporté d’éléments probants pour expliquer le processus de décision ayant abouti au choix de ce lieu d’implantation.

Une attitude ambivalente du Maire et de la municipalité

Le Maire a montré deux visages pendant cette réunion.

Par moment, il s’est montré rassurant et à l’écoute des habitants : il faut en effet améliorer l’insertion de l’antenne dans le paysage ; il faut concilier les attentes de tout le monde ; je n’autoriserai pas le lancement des travaux tant que nous n’aurons pas trouvé une solution…

Mais il aussi cherché à opposer les Fontenaisiens les uns contre les autres (ceux qui ont besoin de bonnes connexions et ceux qui s’y opposent pour des raisons égoïstes) ou a asséné quelques attaques politiciennes sans objet (théorie du complot, pétitions instrumentalisées par des opposants politiques…).

Mme Guilleminot, Maire adjointe à l’esthétique urbaine, a proposé en fin de réunion un choix d’implantation alternatif sur un délaissé du côté du Panorama. De prime abord, cette solution paraît meilleure que la solution actuelle.

Conclusion

Le Maire a conclu en indiquant que l’opérateur allait étudier ce scenario alternatif. Il n’a en revanche pas pris en considération les demandes exprimées par plusieurs Fontenaisiens consistant à privilégier un réseau dense de « mini antennes ».

Une fois ces études achevées, une nouvelle réunion serait organisée. Il a ensuite de nouveau évoqué le projet de comité thématique qui serait créé dans notre ville sur la question générale des antennes relais. Il serait ouvert à tous y compris apparemment aux élus de l’opposition.

**

Même si le Maire n’a pris que partiellement en considération les attentes des Fontenaisiens, cette réunion a été très utile et a démontré le niveau de maturité des habitants de notre commune sur ce sujet sensible. Il faut aller donc plus loin en matière de participation citoyenne que ce soit sur cette question ou sur tous les sujets d’intérêt général dans notre commune (évolution de la construction immobilière, grands équipements publics…).

Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )