24 septembre 2021 | 23:58
Vous etes ici:  / Libre opinion / Culture : les propositions des Ateliers Fontenaisiens pour notre département

Culture : les propositions des Ateliers Fontenaisiens pour notre département

La “culture” porte bien son nom: elle représente ce qui nous permet, individuellement et en tant que société, de nourrir l’esprit, de créer de la beauté. Elle donne à voir, à entendre, à ressentir, à rêver, à penser.

Ses fruits sont une nourriture dont chacun doit pouvoir profiter, quelque soit son âge, son milieu social, son lieu d’habitation. Elle est également un ciment de la société.

La politique culturelle des Hauts-de-Seine est largement centrée sur des projets d’exception, comme la Seine Musicale. Cet équipement de pointe, d’un coût de 170 M€, aux deux tiers portés par le département, est emblématique : c’est d’abord et avant tout un projet de prestige, qui, tel que pensé, éloigne la culture des habitants.

Ainsi, le festival Chorus, qui se déroulait auparavant en proximité, dans les théâtres de nos villes, à des tarifs abordables, est désormais centralisé, lointain, cher.

Cette approche de la culture, qui réserve et qui exclut, ce n’est pas la nôtre.

Nous voulons que le département soit l’instrument d’une vie culturelle de proximité, qui s’adresse à tous. C’est pourquoi nous proposons :

  • la priorisation du budget dédié aux enseignements artistiques, en favorisant la pluridisciplinarité, l’enseignement sur la durée et l’accès à tous ;
  • l’élargissement au plus grand nombre des actions d’éducation artistique comme Chemin des Arts (découverte de lieux culturels, échanges avec des artistes), Collège au Cinéma, les chorales. Un budget doit être réservé aux sorties scolaires dans les musées départementaux ;
  • le développement des actions à destination des seniors qui connaissent des difficultés de déplacement, des personnes en situation de handicap: représentations, aide à la pratique artistique, plateforme numérique pour organiser des conférences/événements/visites virtuelles de musées ;
  • l’organisation d’expositions décentralisées, notamment à Fontenay-aux-Roses et à Chatillon, en collaboration avec les archives et les musées départementaux ;
  • la poursuite de l’accompagnement des artistes afin de leur permettre de s’exprimer, de faciliter leur pratique et leur visibilité.

Notre vision de la politique culturelle des Hauts-de-Seine pour la prochaine mandature, le ticket Astrid Brobecker/Lounes Adjroud la partage. Pour porter cette voix au département, votons pour eux les 20 et 27 juin!

​​​​​​​​​​​​​​Le collectif citoyen des Ateliers Fontenaisiens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )