24 juillet 2021 | 22:51
Vous etes ici:  / Libre opinion / De quel Modem s’agit-il ?

De quel Modem s’agit-il ?

Cher Michel ( Bayet),

Si nous avons l’habitude de discuter ensemble de vive voix, je le fais aujourd’hui via Osez Fontenay pour répondre par le même canal que celui que tu as choisi pour diffuser ton dernier article .

Dans ton propos tu évoques le fait que le Modem aurait pu rejoidre la liste de Gilles Mergy aux dernières municipales.

Mais de quel Modem parles-tu ?

Celui du député Bourlanges, parachuté quasiment invisible dans la circonscription, qui n’y vient qu’à de très rares occasions pour asséner avec beaucoup de suffisance son avis définitif sur à peu près tout, répondant avec mépris à tout intervenant qui lui pose une question qui ne va pas dans son sens, qui déclare que « le vélo n’est pas une bonne idée pour notre société » ou qui considère que Sarkozy a « bien fait de ne pas suivre les résultats d’un référendum » car à la réflexion la question ne convenait pas ! M. Bourlanges du MoDem qui considère que l’on peut faire voter les français mais si la réponse ne plait pas on peut s’affranchir de leur réponse sans les refaire voter (J’ai assisté à ces réunions , je témoigne). Ce député MoDem qui a soutenu L. Vastel en 2020 sans même jamais avoir rencontré les autres candidats , ne serait ce que par respect des candidats de sa circonscription ?

C’est de ce Modem là dont tu parles ?

Celui de Michel Renaux, qui se dit Référent Modem, qui a participé à la campagne Vastel en 2014 puis celle de 2020 et accepté à cette dernière d’être membre de sa majorité cautionnant depuis de ce fait la fin du démantèlement de la Démocratie Participative dont nous avions participé à l’élaboration, la hausse d’impôts de 18% qui ne figurait pas dans la liste des très nombreuses promesses de campagne, l’abattage des arbres d’un espace Boisé classé sans attendre le résultat du tribunal administratif deux jours plus tard ? Michel Renaud référent du MoDem qui distribue le samedi dans une ville des tracts soutenant V. Pécresse et le dimanche dans une autre ville soutient l’alliance contre elle? 

C’est de ce Modem là dont tu parles ?

Ou d’un autre ?

Si c’est bien le premier, on comprend facilement certaines réticences. 

Cordialement

Daniel Marteau

2 RÉPONSES

  • Daniel Marteau

    Le 29 mai 2005, 55% des Français rejetaient largement par référendum le projet de traité constitutionnel européen.
    En 2007, N. Sarkosy faisait ratifier un traité quasi identique, par voie parlementaire, s’affranchissant donc totalement de l’opinion exprimée par les Français.
    M. Bourlanges député de notre circonscription a expliqué, en substance, pendant une de ses rares réunions dans la circonscription que : la question a été mal posée par la majorité de l’époque, que l’opposition a mal expliqué ses arguments et donc qu’il était bien normal que l’on ne tienne pas compte du résultat !!!
    Pour le député Bourlanges on fait voter les Français sur des questions mal posées, mais s’ils répondent mal on n’en tient pas compte.
    Ce ne sont pas les « Politiques » auteurs d’un referendum particulièrement mal ficelé que l’on sanctionne mais les Français qui sont allés voter.
    Une belle leçon de démocratie qui contribue a la désaffection des urnes et au rejet de plus en plus fort du « Politique »

  • Dominique Leonard

    Notre immense leader Minimo Vastelo continue de prendre des arrangements avec la vérité, et bien que la République En Mensonges lui ai refusé de mettre son logo sur ses affiches, il se vante dans son interview au Parisien de ce matin d’avoir avec lul Despina Bekiari membre de la Rep En Magouilles.
    De fait, sur les 4 candidats ayant l’investiture LR, nous avons 1 UDI, 1 En Marche, et 1 sans étiquette Bataille et 1 adhérent récent à l’UPC, De Castro comme il le dit dans un tract.
    L’Union Pour Chatillon est le parti créé par Jean-Pierre Schosteck quand il était le maire RPR puis UMP puis LR de Chatillon ; toutefois il ne peut soutenir Madame Bataille, qui l’a trahi en 2014 et créant la division à Chatillon à offert au PS une ville que la droite gérait depuis 1983, année où nous avions battu le maire communiste. D’ailleurs JP Schosteck qualifia Madame Bataille de représentante de l’incompétence et de l’immoralité en référence au tract distribué par celle ci une semaine avant le premier tour des municipales en 2020.
    Comme en PACA l’électorat LR est orphelin, victime d’alliances avec les socialo-macroniste, et nous appelons à voter blanc ou nul. personne sur les 4 candidats ne représentant nos idées
    Dominique LEONARD, ex conseiller départemental du RPR, UMP, puis LR de 1985 à 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )