18 juillet 2024 | 01:14
Vous etes ici:  / Libre opinion / Droit de réponse à Mme Poggi

Droit de réponse à Mme Poggi

Madame Poggi a publié dans vos colonnes  le 14/02 un article sur « l’étrange positionnement de Vallée Sud Aménagement » à propos de la reconstruction du gymnase des Potiers. Je souhaite clarifier certaines confusions et approximations témoignant d’une certaine méconnaissance du dossier en vue d’une parfaite information de nos concitoyens.

Le gymnase des Potiers est vétuste et sans doute le plus énergivore de notre commune. Passoire thermique inconfortable, la nécessité de sa reconstruction n’est contestée par personne, de préférence à une simple rénovation, coûteuse et moins performante sur le plan énergétique comme pour l’amélioration du confort des usagers Fontenaisiens.

La commune a en effet saisi l’opportunité d’une opération immobilière en projet à proximité pour permettre, en y associant les terrains possédés par la ville à cet endroit, le financement intégral de la reconstruction, et même au-delà.  La vente des droits à construire de la commune rapportera 11 Millions d’Euros au budget communal (chiffre non mentionné par madame Poggi). Un peu moins de 6 seront reversés au promoteur pour l’achat du nouveau gymnase construit par ses soins, et 3 seront nécessaires pour l’aménagement intérieur  des salles de sport, des 40 places de parking souterrain et pour l’agrandissement du square des anciens combattant, qui pourra s’étendre vers la rue des Potiers, se terminant par un belvédère végétalisé au-dessus du toit du gymnase (Cf. Photos jointes). A la fin de cette opération, outre le gymnase et les Parkings aménagés, la ville pourra réinvestir les deux millions d’excédent sur une autre opération de rénovation, comme par exemple la rénovation de l’école des Ormeaux.

Le recours à Vallée Sud Développement (et non pas Vallée Sud Aménagement, qui est une autre SPL du territoire spécialisée dans l’aménagement) pour être Co-promoteur de de la société Pitch Immo présente plusieurs intérêts pour notre ville : le premier est de s’assurer un contrôle de la qualité des immeubles construits, intérieurs comme façades, et d’éviter une mauvaise surprise comme la vente en bloc, par exemple à des bailleurs sociaux, en fin d’opération, dans un quartier qui compte aujourd’hui un nombre suffisant de logements sociaux. Comme on le voit, il s’agit bien de contrôler l’action des promoteurs et pas de leur faire des cadeaux…

Les sociétés publiques locales ont été créées par la loi au bénéfice des collectivités, à la fois pour permettre une simplification de certaines procédures, et afin qu’elle dispose d’un outil pour contrôler l’aménagement et le développement de leur territoire. Il ne s’agit pas de société « soi-disant » publiques, mais de structures dont le conseil d’administration est issu des collectivités fondatrices. La ville de Fontenay aux Roses dispose ainsi de deux représentants au CA de Vallée Sud Développement, élus par le conseil municipal, comme y figure la Maire de Châtillon, ou le maire de Chatenay Malabry, ou la première adjointe de Clamart. Le capital de cette société est détenu à 74.5 % par le territoire Vallée Sud Grand Paris, 25% par la caisse des dépôts et consignations, et 0.51 par le crédit mutuel. Sa principale mission est en effet d’acheter les murs des commerces de nos centre- villes, au fur et à mesure qu’ils sont mis en vente, afin de mieux contrôler la nature des commerces qui s’y installent, et de favoriser l’implantation de commerces de détails, en évitant banques, compagnie d’assurance…. Les opportunités d’achat se présentent  principalement lors de la livraison d’immeubles neufs, comme l’illustre le faible investissement sur Fontenay en 2022, puisque Fontenay aux Roses se distingue de ses voisines par le très faible niveau de construction immobilière (à peine 10 immeubles collectifs livrés en dix ans…), en dessous des seuils minimaux de construction imposés par la loi. Cette société a cependant aussi racheté plusieurs locaux commerciaux sur notre ville ces dernières années.

Pour la ville de Fontenay-aux-Roses,
Frédéric Wimmer
Chef de cabinet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )