26 octobre 2020 | 11:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Encore merci….

Encore merci….

Ah mes amis, je voudrais adresser un grand merci à ces acteurs Fontenaisiens grands et petits, qui sans ( mais alors vraiment sans) aucun bruit ont permis cette belle victoire de notre champion.

D’abord Merci à Pascal Buchet qui a mis tant de temps à accepter une fusion après plusieurs allers retours, qui a demandé la tête de 2 ou 3 membres de la liste Mergy, fortement poussé dans le dos par les communistes nous rappelant ici les plus belles heures des procès staliniens , qui a fait un peu moins que le service minimum ( invisible les samedi matin, ne passant que 1 min 47 aux Blagis, pas une boite aux lettre, pas un chiffon vert, pas un porte à porte, rien) et ne prenant enfin position que le vendredi après les vêpres.

Merci encore à P. Buchet de n’avoir pas démenti le tract d’un de ses colistiers, le monsieur Ramache nouvelle figure légendaire du PS en déconfiture qui met  un grand coup de couteau dans le dos de la fusion en diffusant son tract fumeux que notre bon maire a collé sur tous les pare brise du département . Voilà un PS acharné de 1 er tour qui rejoint les célébrités Lafon, Bekiari, Gabriel au second. Un bien beau parti le PS Fontenaisien qui a un bel l’avenir.

Merci aux 2/3 des colistiers de P. Buchet qui l’ont joué « j’suis pas là j’ai cours de fauxcutage » dont tous les caciques du parti (même les anciennes premières adjointes) buvant ostensiblement le café en terrasse le samedi pendant que les autres se démenaient pour tenter de convaincre les fontenaisiens.

Merci aux Communistes qui ont pondu un tract de 50 lignes dont 49 disent tout  le mal qu’ils pensent de Mergy.  Il fallait chausser les lunettes de presbyte pour découvrir, écrit en Arial 1 à l’encre sympathique, à la dernière ligne qu’ils voteraient Mergy, mais c’était juste histoire de dire qu’ils voteraient mais pas pour les beaux yeux du gars Mergy.

Merci aux communistes d’avoir totalement disparu des écrans radars après ce tract pendant des semaines ne sortant de chez eux qu’en rasant les murs à la tombée de la nuit

Merci enfin aux communistes d’avoir ré-introduit à Fontenay ce que l’on avait plus vu depuis 40 ans, la chasse à l’homme. Ici à la femme. Le bon gros classique procès stalinien qu’ils aimaient tant avec désignation publique des coupables  pour cause de déviationnisme ( « on t’a vu Liza embrasser sur la bouche le camarade dont la sœur a fréquenté une copine de la belle fille Macron dans une boum y’a 8 ans. Ennemi de classe : Exclusion immediate»  ) et qui par le truchement de …. Bon, ok, ça va, on voit bien le topo.

Merci au couple Bourdet Faye vieux camarades de 2014, brièvement égarés dans un indépendantisme mortifère mais revenu dans le bon giron avec leur fumeuse  « théorie du blanc » qui est selon eux la forme la plus aboutie de l’opposition à l’ancien , ancien, ancien  monde (celui de Mergy qu’ils nous disent) celui où ils étaient encore jeunes.

Bon leur tactique a fait long feu puisque seulement 89 blancs  ont été recensés ( et encore faudrait-il qu’ils proviennent tous de leurs amis ce qui n’est évidement pas le cas) eux qui avaient récolté 500 voix au 1 er tour. Mais ils ont bien foutu le souk. C’était bien joué.

Merci donc à vous tous qui avez contribué en silence certes mais efficacement à cette belle victoire avec 3090 voix c’est à dire 20% des fontenaisiens.

Comme me demandait ma grand mère :« Mon Jean Guy, 20 % ? Tu es sur de toi? Si c’est vrai ,  ça veut dire que 80 % des fontenaisiens n’ont pas votés pour Vastel et même contre lui? »

Oui mamie, répondis-je à voix basse , mais ne l’ébruite pas si non il ne pourra pas dire que c’est une grande victoire de la démocratie.

Mamie qui aime bien regarder par dessus mon épaule quand j’écris me souffle:

« Mais Jean Guitou , ne tu serais pas en train d’écrire le discours du maire au prochain conseil? »

Comment l’as tu dévié lui rétorquais- je d’un regard glaçant ?

Mais mon chéri , je te connais comme si je t’avais tricoté. J’ai  tout de suite reconnu ton bon cœur : n’oublier personne parmi ceux qui nous ont bien aidé à faire gagner notre champion surtout sans le dire .

Mais tu sais Mamie, j’ai un problème, j’arrive pas à caser la nouvelle entrée en matière  préférée de L. Vastel «  Vous n’êtes pas sans ignorer » même si c’est une pédanterie à la c.., car ça veut dire très exactement  l’inverse de qu’il pense dire. Il a dû trouver ça dans une mauvaise traduction de Anah Harentte pour chirurgien coupeur de fémur. Mais il la ressort à tout bout de champ. Faut que je lui en parle avant qu’il en remette une couche au conseil.

Bon, ras le burnous. Moi je lui envoie ça, il en fait ce qu’il en veut.

Et maintenant je me tire les flûtes avec mamie , on va préparer la succession de Jean Louis ( le fournisseur de galettes) qui est bien mal barré avec ses phrases qu’il  pique à Montesquieu et qu’on comprend rien mais qui a bien fait rire tout le monde dimanche aux résultats après avoir embrassé sur la bouche l’immunisé, avec sa saillie sur « les forts qui sont pas  tués par ceux qui se rendent pas compte » ou qqchose comme ça .  …. Bon on a rien compris mais c’était beau.

Jean Guy (et mamie) Croland, écrivain municipal en free lance au service des vainqueurs ( on ne sait jamais)

2 RÉPONSES

  • Véronique Gignoux-Ezratty

    Information inexacte: Pascal Buchet a immédiatement accepté la fusion.
    C’est la section du parti socialiste, qui a demandé le retrait d’une seule personne, pour des raisons totalement justifiées.
    Il était important faire pression sur Gilles Mergy pour qu’il prenne conscience qu’imposer une personne qui joue sur les mots pour dénigrer, par mauvaise fois, la liste avec ils étaient obligés de faire alliance (j’ai des témoins). Avec une telle personne, une dynamique d’équipe est difficile.
    La fusion n’a jamais été remis en cause. Le problème était la capacité de créer une dynamique. Que Mergy assume d’être incapable de tenir ses troupes. A moins qu’il était complice dans ce cas c’est pire.

  • On a bien compris que vous n’aimiez pas cette dame.
    Ok, mais ce n’est pas la question .
    Une fois la fusion décidée ( bien plus compliquée je crois que ce que vous dites vu les conditions et les allers retours de M. Buchet qui veut pas en être, puis en être, puis non, ..) où est passé Buchet ? Et Mme Segré ? Et M. Melloul ?
    Les avez vous vu les samedis au marché? Distribuer des tracts ? Etre présents sur leurs points de soutiens forts Scarron, Sorrières, Paradis ?
    Il vous suffit de regarder le seul résultat de la maison de quartier. C’est édifiant.
    Si on fait une fusion on y va . Lui et ses très proches n’y sont pas allés.
    Quant à tenir ses troupes, vous plaisantez j’espère ?
    M. Buchet a l’air de bien savoir tenir les siennes comme M. Ramache ….
    En revanche oui il y a une petite dizaine de ses colistiers qui ont mouillé la chemise , merci à eux.
    Mais sans Buchet dont on a bien compris son but: sans moi rien de possible.
    Il porte une très grande responsabilité dans ce résultat.
    Pour tous ceux dépendant de la ville qui voulaient en finir avec 6 années de gestion Vastel, cette attitude personnelle égocentrique , évidement perdante laissera des traces et nous nous en souviendrons.
    Antoine Mitouard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )