28 février 2024 | 16:45
Vous etes ici:  / Libre opinion / La (non) maîtrise des dépenses d’investissements

La (non) maîtrise des dépenses d’investissements

Le maire-candidat multiplie les actes d’intimidation sur ses concitoyens et plus particulièrement sur les élus de l’opposition. Ces derniers, ayant eu l’outrecuidance de contester la réduction à 1400 du nombre de caractères de leur tribune municipale (le maire bénéficie de 39 pages pour glorifier son action), ont été menacés de verser 3000 euros pour les frais de procédure. Le cabinet d’avocat mandaté pour représenter la commune à une audience d’environ 15mn le 30 janvier 2024 au Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise est domicilié à Valence (Drôme). Dans sa sagesse, le Tribunal, en référé, a débouté le maire tant sur la réduction de l’unique mode d’expression des élus de l’opposition que sur sa demande de leur imputer les frais d’avocat.

Plus récemment, le maire exerce son droit de réponse dans différents blogs pour nous menacer après notre interrogation sur le respect de la RGPD (Règlement Général de Protection des Données). Là encore, il fait appel à ce cabinet d’avocat. Peu importe la dépense puisque ce sont les Fontenaisiens qui paient.

De façon à ne pas énerver davantage le maire en évoquant le coût du galette-tour assorti d’invitations personnalisées  (je ne parle pas de la galette des seniors qui leur a été facturée 5 euros par personne) et, surtout, afin d’éviter de nouvelles dépenses d’avocat, je vais essayer de rester factuel sur un sujet tout autre, celui des investissements.

Lors du Conseil municipal du 8 février 2024 une modification des autorisations de programme et des crédits de paiement concernant divers investissements a été soumise au vote des élus.

Le récapitulatif ci dessous présente la situation, provisoire, au 8 février 2024.

Diverses modifications pourraient encore intervenir sachant qu’entre autre le gymnase des Potiers n’est pas présenté ici. A cet égard, lors du même conseil, le coût de la reconstruction de cet équipement sportif a été évalué à 8 082 000 euros (5 382 000 euros pour le rachat de la coque au promoteur et 2 700 000 de travaux d’aménagement). A ce stade, il s’agit d’une estimation mais d’ores et déjà on peut noter qu’il reviendra de 12 à 15 % plus cher que le gymnase du Parc … Le maire nous dit qu’il ne coûte rien à la ville !

Ainsi, les surcoûts sur les divers investissements marquants réalisés dans notre commune au cours de ces dernières années, sont voisins de l’ordre de 20 % par rapport aux prévisions, soit plus de 7 millions d’euros. Notons particulièrement les importantes dérives sur le réaménagement du Parc Ste Barbe, la rénovation de l’église St Pierre St Paul et la halle aux comestibles.

Deux réalisations sont, a contrario, en dessous des prévisions, le gymnase du Parc et le vestiaire du rugby. Pour ce dernier, c’est un moindre mal, mais je ne reviendrai pas sur la question de  l’opportunité de cette construction.

Ce tableau mériterait d’être complété par le projet de géothermie dont le coût global pour les 3 villes concernées s’élève aujourd’hui à plus de soixante millions d’euros, Fontenay représentant 27 % des investissements totaux. Par ailleurs, ne sont pas mentionnées les diverses études lancées le plus souvent par l’intermédiaire du Territoire Vallée Sud Grand Paris et ses diverses SEM telles que celles relatives au mail Boucicaut, sans suite.

A vous de juger.

Vous comprendrez que la gouvernance du maire se résume à vendre le patrimoine communal et à augmenter les impôts !

Espérons que cette présentation factuelle ne sera motif à contentieux bien que, sans doute, une fois de plus, vouée à être examinée par le cabinet d’avocat drômois, toujours aux frais des Fontenaisiens.

Jean-Yves Sommier
Conseiller municipal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )