21 avril 2024 | 07:04
Vous etes ici:  / Libre opinion / La politique de densification immobilière de L. Vastel freinée par la crise de l’immobilier ?

La politique de densification immobilière de L. Vastel freinée par la crise de l’immobilier ?

Après avoir promis, pendant la campagne des municipales de 2020, de limiter la construction de logements nouveaux sur notre ville à 1500, le Maire actuel a rapidement avoué que l’objectif était plutôt de 2300 logements nouveaux…

Et pour une fois, il semble réellement désireux de tenir sa promesse comme en témoignent les nombreux chantiers de construction immobilière en cours dans notre ville (cf l’article “Fontenay une ville de chantiers ou une ville en chantier” publiée sur le blog “Ateliers fontenaisiens” le 7 août dernier ou les nombreux articles recensant les permis de construire accordés publiés sur le blog “Pour Fontenay”).

Mais, cette volonté de densification de notre ville pourtant complètement en décalage avec la nécessité de végétaliser les villes de demain pour lutter contre le réchauffement climatique risque de se heurter au marasme du marché immobilier en France et tout particulièrement en Ile-de-France.

Dans un article publié dans le Figaro Economie du 18 août dernier, il est fait état d’une chute de 40% des réservations auprès des promoteurs immobiliers depuis 1 ans. Cette baisse concerne, selon l’auteur de l’article, tout particulièrement les zones les plus denses, celles où en général la demande est plus forte que l’offre (Paris, petite couronne, Côte d’Azur…).

Parmi les causes explicatives mises en avant dans l’article figure en premier par l’évolution du crédit immobilier : en un an et demi, les taux des prêts immobiliers ont été multipliés par presque 4.  De nombreux ménages, y compris ceux gagnant correctement leur vie, ne sont plus en mesure de supporter des mensualités en forte augmentation.

En ayant donné la priorité exclusive à la construction de logements immobiliers privés, le Maire de Fontenay-aux-Roses se retrouve piégé. Les phases de commercialisation des promoteurs immobiliers s’allongent voire sont complètement à l’arrêt comme dans le quartier des Paradis sensé illustré la politique de réhabilitation urbaine de L. Vastel). Les chantiers sont ralentis voire arrêtés générant de nombreuses nuisances pour les riverains. Et pendant ce temps, des ménages fontenaisiens sont en attente d’un logement social à un prix accessible.

En 2020, avec l’ensemble des membres de la liste « Un temps d’avance pour Fontenay », j’avais condamné cette priorité absolue donnée par L. Vastel à la construction immobilière.  Il avait fait valoir qu’elle serait de nature à apporter de nouvelles ressources à notre ville.

Aujourd’hui, les droits de mutation à titre onéreux (les communes perçoivent environ 1,2% du prix de vente d’un logement) stagnent et devraient diminuer à l’avenir, notre ville est couverte de chantiers immobiliers pour des logements qui trouveront difficilement preneurs et des centaines de ménages fontenaisiens attendent un logement où ils pourront vivre dignement.

Dans ce domaine aussi, le bilan du Maire actuel est accablant…

Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )