25 septembre 2021 | 00:12
Vous etes ici:  / Libre opinion / La protection de la nature en progrès à Fontenay-aux-Roses ?

La protection de la nature en progrès à Fontenay-aux-Roses ?

En politique, comme dans les entreprises, il faut juger sur les résultats et pas seulement sur les promesses ou les objectifs. Alors, en matière de protection de l’environnement, examinons les résultats obtenus en un an par la municipalité dirigée par Laurent Vastel :

  • Au stade de tennis, le lierre envahit les vestiaires ;
  • Sur le mail Boucicaut, la même plante entreprend de cacher sous ses lianes un vélo (abandonné depuis ???) ;
  • Des herbacées sauvages (qui manquent un peu d’arrosage) ont commencé à coloniser l’ancien local de campagne de Laurent Vastel (en attente de destruction dans le cadre de la rénovation du mail Boucicaut ?) ;
  • Je ne sais si la menthe poivrée a montré son efficacité pour chasser les rats du parc Sainte-Barbe, mais ces charmants rongeurs ont bien étendu leur territoire dans la ville : on en trouve maintenant, par exemple, dans la Coulée Verte, devant la Médiathèque, et sur le mail Boucicaut (lequel semble vraiment destiné à redevenir un espace naturel !).

Pendant la campagne des municipales, les uns (dont j’étais) demandaient une meilleure protection des espaces végétalisés, tandis que les autres misaient sur la protection des espèces animales. L’équipe dirigée par Laurent Vastel serait-elle en train de réaliser les deux objectifs… au détriment de la qualité de vie des fontenaisiens ?

Michel Giraud

3 RÉPONSES

  • Alain Lhémery

    Cher Michel.
    Je ne suis pas certain que les nombreux arbres récemment abattus (par expl. square des Potiers en dépit d’un arrêté suspensif) auraient pu, vivants, partager cet optimisme (que je sais relever du second degré) que tu exprimes dans le dernier paragraphe de ton article, certes sous forme de question, sur la réalisation par la “majorité” des objectifs de protection de la flore et de la faune.
    La faune est impressionnante en tout cas (si l’on compare la taille du rat du mail Boucicaut à celle des marches d’escalier).
    Quant à la menthe poivrée, côté flore, ne serait-ce pas un coup des islamo-gauchistes bobos de la “bande à Mergy” qui la feraient pousser pour agrémenter leur thé ? On attend un tweet officiel à ce sujet avec impatience.

  • Jean Guy Croland

    «Après 20 ans de Buchet,  Fontenay c’est la Roumanie » qu’il disait Laurent le Battu en s’emparant de la ville en 2014. (Notez qu’il a reçu un message ému de l’ambassadeur Roumain pour cette amicale comparaison).
    7 ans plus tard au vu des photos ci-dessus, Fontenay c’est Beyrouth Ouest. (Salut à l’ambassadeur du Liban si tu nous regardes).
    « Il a rien foutu Buchet » pourrait nous dire la déléguée aux poubelles de rues, mares à moustiques et fontaines fuyantes qui a toujours quelques années de retard dans ses analyses dont la pertinence le dispute à la profondeur.
    Car c’est bien depuis la nomination dans l’équipe municipale de la compagne de l’Emir Local à la sauvegarde des animaux en péril qu’enfin on revoit dans nos rues grâce aux trottoirs défoncés et aux ordures intelligemment déposées, des animaux disparus.
    Merci Laurent
    PS: Lucienne ma grand mère m’a fait remarquer que c’était bien dommage qu’à cause des balustrades posées devant les poubelles par un service technique municipal malveillant, notre Sortant Magnifique ne puisse plus profiter depuis chez lui du spectacle de cette belle nature enfin retrouvée.
    Mais tu sais que c’est pour le bien des Fontenaisien, lui rétorquais-je.
    Quelle abnégation larmoya-t-elle.
    Encore merci Laurent

  • Françoise Létang

    Monsieur Croland, ça vaut un steak il paraît une franche rigolade, c’est fait, j’ai déjeuner
    Il faut bien avouer qu’il n’est pas possible d’être à la ville et aux champs. Votre grand-mère a certainement dû vous dire qu’on ne peut pas être partout.
    Vous avez oublié que ça roucoule maintenant chez nous, et oui, certains auront dans quelques mois envie de s’initier aux tirs aux pigeons.
    C’est bien gentil cette petite bête là mais , même si ils ne sont pas encore 70 couples, ceux qui sont présents font leurs besoins partout et comme l’intendance laisse à désirer, les jeux qui sont à quelques mètres sont éclaboussés de fiantes, ce qui était à prévoir.
    Si vous voulez jouer aux dames avec votre grand-mère ou autres jeux proposés, il faut prévoir désormais d’apporter son matériel, c’est plus sage et d’aller s’installer un peu plus loin si on ne veut pas être éclaboussé.
    Une idée qui n’était pas si mauvaise en fait, peut vite devenir un fléau si l’emplacement du pigeonnier n’a pas été mûrement réfléchi… Mais bon, ceux qui décident sont certainement plus capables que les autres puisqu’ils n’ont pas besoin d’avis supplémentaires. Ben oui, des fois que ça serve à quelque chose qui disait mon grand-père.
    Ces anciens, c’est la voix de la sagesse Monsieur Croland.
    Prenez soin de vous et de votre grand-mère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )