4 décembre 2020 | 12:06
Vous etes ici:  / Libre opinion / Les arbres et le philosophe

Les arbres et le philosophe

L’épisode qui vient de se dérouler au son des tronçonneuses dans l’Ilot des Potiers nous notifie, avec force, l’achèvement d’une époque « d’indolence participative » et son remplacement par une autre nettement plus oppressive .

Ces arbres coupés suscitent de nombreux textes, ainsi, dans « les nouvelles de Fontenay-aux-Roses », Monsieur le Maire , inspiré par le Philosophe Marcel Gauchet , considère qu’il existerait « la montée d’une sorte de prééminence de la légitimité individuelle par rapport à la légitimité collective », en quelque sorte,à Fontenay, des gens égoïstes préfèreraient sauver des arbres plutôt que des hommes et ce pour leur propre jouissance.

Calmons nous, chacun sait qu’il faut construire et surtout pour les plus modestes, mais loger des gens dans des zones surdensifiées (plus de 200 logements / hectare ) ne semble pas être la solution la plus humaine (voir les années 60-70-80) mais sauvegarder des espaces de verdure, qui sont aussi des espaces de biodiversité relève d’un plus grand respect pour les autres .

On parlerait à l’infini des problèmes de gouvernance dans la ville, mais laissons plutôt s’exprimer Marcel Gauchet dans son livre « La démocratie contre elle même » afin de donner une assise plus équitable à ces réflexions :

« Aurons-nous une démocratie d’Ilotes protestataires* déléguant à des maîtres moralement disqualifiés mais politiquement indiscutés les besognes impures d’administrer dans le réel des valeurs cultivées sur un mode exclusivement sentimental ? Ou bien verrons-nous enfin se développer une citoyenneté responsable en laquelle nul ne se croit obligé de s’en remettre à d’autres, ailleurs, en haut, de la mesure des contraintes ? L’actuel mélange de mépris pour les politiciens dans la parfaite passivité à leur égard qui accompagne le recentrage « moral » de l’opinion peut faire redouter le pire » (collection tel gallimard page 204 )

*Ilotes : habitants de Laconie réduits en esclavage par les spartiates.

Merci à Marcel Gauchet de nous avoir permis , peut être, une avancée vers la Démocratie .

Jean Claude Bertrand .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )