22 juin 2021 | 05:34
Vous etes ici:  / Libre opinion / Les larmes de crocodile de Laurent Vastel

Les larmes de crocodile de Laurent Vastel

En lisant le papier du 6 mai de Michel Giraud, j’ai découvert que les larmes de Laurent Vastel avaient été exprimées de façon moderne, numérique… à la manière des teenagers attardés : sur un réseau social ! M. Vastel, combien d’adultes, habitants qui participaient à votre réunion du quartier du 5 mai, utilisent les réseaux sociaux ? Combien de vieux fontenaisiens qui ont voté pour vous à reculons de peur du spectre de Pascal Buchet, utilisent les réseaux sociaux ? Si j’étais le destinataire de vos larmes et de votre compassion officielle, je me serais senti insulté par cette façon de faire…

Évidemment, cette méthode est plus discrète qu’un bon vieux communiqué de presse, et évite de réveiller des personnes pas encore au courant, et surtout de faire des vagues… Parce que le compte rendu de la réunion du 5 mai sent à plein nez le souci d’étouffer les incidents récents :

  • que le compte rendu de cette réunion soit fait par l’opposition laisse rêveur : ces opposants coopéreraient-ils avec le Maire dans l’intérêt général du « il ne s’est rien passé » ?
  • on ne sait pas qui organise la réunion,
  • on ne sait pas qui est invité,
  • il n’y a pas d’ordre du jour,
  • il n’y a pas de conclusions puisqu’ « il ne s’est rien passé »…

Quand aux déclarations du policier présent, sauf le respect que je dois au grade, je sais en ce qui me concerne qui croire, à propos de la réalité des coups de feu, entre la vérité officielle du « il ne s’est rien passé », et le témoignage par téléphone de deux personnes qui habitent le quartier et que je connais de longue date…

Pourtant M. Vastel, c’est vous qui êtes aux commandes depuis 6 ans. Qu’avez-vous fait pour reconstruire une ESCALE (mon papier du 6 mai) ? Ou pour insérer les habitants du quartier dans les activités de la ville ? Combien de résidents des Paradis sont inscrits au CCJL ? Combien des quatre milles membres de l’ASF habitent aux Blagis ?

Vous ne portez pas comme Buchet la responsabilité d’avoir fermé l’ESCALE, mais tout autant que lui, vous n’avez pas “fait votre job” de maire.

Vous pensiez avoir trouvé la solution brillante pour à la fois répondre à l’exigence de construire les 1500 logements exigés par les diverses lois sur le Grand Paris – en en mettant 600 aux Paradis – et d’autre part ramener la richesse et le calme dans le quartier – en y important des propriétaires, plus riches par définition…

D’où le Projet des Paradis.

A suivre, pour le Projet des Paradis.

Michel Bayet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )