14 avril 2024 | 23:37
Vous etes ici:  / Libre opinion / Mais qu’ont fait les associations pour mériter un tel traitement ?

Mais qu’ont fait les associations pour mériter un tel traitement ?

Les associations sont aujourd’hui mises à rude épreuve. Des décisions récentes ont conduit à instaurer une nouvelle “taxe énergie”. Elle a deux composantes :

  • pour les associations disposant d’une domiciliation à la maison des associations, elle est de 50 € appliquée forfaitairement ;
  • pour les associations se réunissant dans une salle municipale, elle est de 10 € par heure pour toute location de salle.

Enfin, les associations qui participent à des évènements communaux tels que le forum des associations ou le festival Danses et Musiques ont reçu le mail suivant les informant que pour des questions budgétaires les moyens de sonorisation alloués seront diminués :

“Afin de concentrer les efforts budgétaires sur des animations visant le grand public, il a été acté de réduire les frais de sonorisation dédiés aux représentations des associations qui pourront être mises à l’honneur à l’occasion du Festival de Danses et Musiques ouvertes pour certaines (week-end qui précède la fête de la Ville) et lors du Forum des associations en septembre.”

L’excuse est surprenante. Les associations ne participent-elles pas à des animations visant le grand public ainsi qu’à rendre la ville vivante au bénéfice de tous?

Ces atteintes au fonctionnement des associations sont totalement disproportionnées par rapport à l’augmentation du coût de l’énergie, motif évoqué, au regard des bienfaits que l’activité des associations rend aux habitants de notre ville.

Léa-Iris POGGI
Conseillère municipale indépendante
lea.poggi.fontenay@gmail.com

1 RÉPONSE

  • Effectivement, qu’a-ton fait de si répréhensible pour mériter cette « taxe énergie » ?

    Petit exemple concret :

    La Farigoule (AMAP de FAR) distribue chaque vendredi soir aux quelques 120 Amapiens, adhérents de cette association, des paniers de légumes, de fruits, des œufs, du pain, des fromages de chèvre, suivant les contrats qu’ils ont passés avec plusieurs agriculteurs et agricultrices d’Ile de France.

    Depuis sa création en 2010, cette distribution s’est faite pendant plusieurs années dans la salle de l’église et épisodiquement dans la salle du Parc lorsque la salle de l’église était réservée pour une autre activité.

    Le Covid ayant nécessité de réquisitionner la salle de l’église pour augmenter la surface du réfectoire des employés municipaux, compte tenu de la distanciation réglementaire à respecter entre les personnes, la Farigoule a assuré ses distributions entre la salle saint Barbe et le parvis du marché suivant un parcours fléché.

    Elle n’a pas eu l’autorisation de reprendre ses bonnes habitudes lorsque la salle de l’église s’est libérée, ni dans une autre salle municipale…

    A l’approche de l’hiver, la Municipalité a octroyé à l’Association l’autorisation d’occuper tous les vendredis soir entre 17h30 et 20h00 l’entrée du marché sur une surface contingentée de 120 m2 ou le parvis lorsque le temps le permet.

    Pendant ces 2,5 heures hebdomadaires de mois d’hiver, aucun chauffage n’est allumé puisqu’il n’existe aucun chauffage dans le marché.

    Et pourtant, la Farigoule a reçu le même courrier que toutes les autres associations fontenaisiennes disposant d’une convention avec la municipalité : celui l’invitant à régler 50 € au titre de la contribution énergétique…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )