4 décembre 2020 | 05:42
Vous etes ici:  / Libre opinion / Perversion, intimidation, démocratie et … courage !

Perversion, intimidation, démocratie et … courage !

Le terme perversion est issu de pervertir qui signifie littéralement « détourner », du latin pervetere , « mettre sans dessus-dessous »

La perversité dans le sens courant est une tendance à faire le mal consciemment par plaisir de nuire ou simplement par intérêt personnel. Les pervers, ceux que l’on remarque, sont les personnes suffisamment intelligentes et fines pour parvenir à leurs fins, au moins de temps en temps, malheureusement.

Perversion et intimidation vont souvent ensemble et utilisent des  moyens comme la diffamation, les détournements, les raccourcis et simplifications malhonnêtes et, ceci particulièrement en public. L’étymologie « détourner » est significative, la personne perverse détourne les propos de celui qui le dérange pour mieux l’accuser, le ridiculiser et tromper l’auditoire.

Perversion et intimidation  sont utilisées dans le monde de l’entreprise mais aussi dans le monde politique pour faire taire les contestataires, les exclure et  les discréditer.

Geneviève Nicolas dans son article « La démocratie peut-elle exister sans courage » écrit «  Il n’y a pas de démocratie sans liberté d’expression quelle qu’en soit la forme  […] : chacun doit avoir la possibilité de s’exprimer et corrélativement le courage de le faire. Et ce droit s’étend jusqu’à la liberté d’argumenter, de convaincre. »

La perversion et un de ses  leviers, l’intimidation, ne font donc  pas du tout bon ménage avec la démocratie et il est particulièrement difficile, quand on a une certaine probité, de lutter contre ce genre de comportement car les armes ne sont pas « égales ».

Le courage se heurte à un obstacle flou dont on ne saisit pas bien la raison profonde, mais seulement les détours, les apparences. Nous avons la liberté d’expression sur le plan personnel et collectif dans notre pays comme aux U.S.A., mais on peut parfois constater qu’elle se heurte à un mur invisible, qu’elle est subtilement étouffée par la désinformation et les mensonges.

Soyons donc tous vigilants à la fois pour notre bien-être individuel mais aussi pour l’intérêt collectif et la démocratie, ceci quelque soit le niveau. Gardons notre probité et utilisons notre courage pour lutter efficacement et avec discernement contre ce genre de procédé et ne pas se laisser intimider mais aussi  détourner !!!

Agnès Gillot, Christiane Vilain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )